Announcement

Collapse
No announcement yet.

Algérie: Le numéro vert submergé d’appels

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Algérie: Le numéro vert submergé d’appels

    Algérie: Le numéro vert submergé d’appels
    Grippe porcine ou grippe classique ?
    jeudi 2 juillet 2009.

    Le numéro vert, le 3030, mis à la disposition du public en Algérie par le ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière, pour informer et orienter la population sur la grippe A/H1N1, reçoit de plus en plus d’appels.

    A vrai dire, le numéro a été submergé d’appels, et ce, depuis l’annonce des trois nouveaux cas enregistrés (trois personnes qui sont venues des Etats-Unis et de France).

    Un médecin spécialiste de la cellule que nous avons contacté hier, a affirmé que son équipe a reçu 90 appels (de 8h à 15 h) au lendemain de l’annonce des cas des ressortissants algériens atteints de grippe porcine.

    Mais, le médecin a tenu à souligner que le nombre des appels dépasse largement la barre de 90, car les médecins spécialistes se trouvent parfois dans l’incapacité de répondre à 3 ou 4 appels en même temps.

    Notre interlocuteur a tenu à souligner que « le nombre d’appels est supérieur à la capacité de traitement, notamment avec les dernières informations faisant état de l’apparition de nouveaux cas ».

    Ceci dit, la population commence à s’inquiéter. Et pour preuve, au début, c’est-à-dire avant l’annonce de cas de grippe porcine avéré, « nos équipes arrivaient à peine à enregistrer 30 à 40 appels par jour, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui », a affirmé un des médecins de l’équipe spécialisée, chargée d’orienter et informer la population sur la grippe A/H1N1.

    Notre interlocuteur a tenu à préciser que les gens appellent pour connaître les précautions à prendre en cas de voyage, sur comment se conduire au cas où ils reçoivent des vacanciers qui arrivent de l’étranger, notamment des pays dits à risque.

    Et d’ajouter que pour la plupart des cas, les personnes qui appellent sont celles souffrant de grippe classique. « Ils cherchent à savoir comment faire la différence entre une grippe A et une grippe saisonnière classique ».

    Interrogé sur la difficulté d’avoir un spécialiste au bout du fil sauf en insistant sur le numéro vert, notre interlocuteur a fait état de l’incapacité de l’équipe de répondre à trois et parfois à quatre appels en même temps et par le fait qu’ils reçoivent beaucoup d’appels « bidon ».

    Le médecin spécialiste chargé s’est plaint de l’incivisme de certains qui occupent les lignes au détriment des « vrais » appels d’information et d’orientation.

    Notre interlocuteur a précisé que son équipe est composée de 30 médecins qui travaillent H24 par brigade et qu’elle est disponible pour informer toute personne inquiète ou orienter une personne qui présente des symptômes de la grippe.

    Le Quotidien d’Oran
Working...
X