Announcement

Collapse
No announcement yet.

Grippe H1N1: le marché des voyages perturbé à l'approche de l'hiver

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Grippe H1N1: le marché des voyages perturbé à l'approche de l'hiver

    Grippe H1N1: le marché des voyages perturbé à l'approche de l'hiver
    De Brigitte HAGEMANN (AFP) –
    PARIS — Après une saison d'été calamiteuse sur fond de crise économique, l'hiver s'annonce encore plus rude pour les tour-opérateurs français, confrontés à une chute des réservations liée aux inquiétudes à l'égard de la grippe H1N1.
    L'embellie de juillet, avec une hausse de 3% des réservations, aura été de courte durée: le marché est reparti à la baisse en août (-6,3%) et la chute est particulièrement brutale pour les voyages lointains (-43%), l'indicateur principal des réservations pour l'hiver.
    La diffusion de ce sombre bilan par l'association de tour-opérateurs français (Ceto) a coïncidé mardi avec l'ouverture à Paris du salon professionnel du tourisme IFTM Top Resa, un forum qui permettra de débattre des solutions anti-crise.
    "Le marché de l'hiver est en panne", a commenté à l'AFP René-Marc Chikli, président du Ceto. "La sur-communication du gouvernement en matière de grippe A hypothèque complètement les réservations pour l'hiver", dénonce-t-il.
    La crise a amputé les recettes des voyagistes français, qui ont chuté de 11,4% durant la période mai-août, tirées vers le bas par les promotions qui ont pesé sur les marges.
    "La saison d'été est désastreuse, c'est du jamais vu", relève M. Chikli. Les départs pour des voyages à forfait (séjour avec vol) ont baissé de 6,4% de mai à août, comparé à la même période de 2008, et "sans les promotions", leur chute aurait atteint "entre 15 et 20%".
    Tous les voyagistes ne sont cependant pas logés à la même enseigne: dans un marché déprimé, Look Voyages a enregistré une augmentation de 10% de son chiffre d'affaires, Thomas Cook France évoque des réservations "en hausse" cet été et Marmara une activité stable.
    A l'inverse, le Club Méditerranée a publié un chiffre d'affaires pour son troisième trimestre (mai à juillet) en baisse de 12,5%, Vacances Transat fait état d'un recul de 12% et Fram s'attend à une baisse de 15% cette année.
    Chez Nouvelles Frontières aussi "les réservations sont en retard, sous l'effet combiné de la crise et de la grippe A", a confié en marge du salon son PDG Jean-Marc Siano.
    Seule la destination France a tiré son épingle du jeu, avec une hausse de 1% des départs entre mai et août.
    En ces temps de crise, les vacanciers français sont restés majoritairement au pays cet été, ce qui a "sauvé la saison" touristique de la France, selon le secrétaire d'Etat au Tourisme, Hervé Novelli.
    Les Français attendent désormais le dernier moment avant de réserver, guettant le meilleur prix. Pour dissiper leurs inquiétudes à l'égard de la grippe H1N1, les tour-opérateurs ont multiplié les assurances annulation ou assistance.
    L'attentisme explique l'ampleur du plongeon des réservations pour l'hiver: les Etats-Unis (-16%), les Antilles (-24%), la République Dominicaine (-70%), la Thaïlande (-29%) et le Vietnam (-33%) sont en berne, seules l'Ile Maurice (+25%) et les Maldives (inchangé) échappent à la morosité.
    Face à la crise, les destinations étrangères sont présentes en force cette année au salon IFTM Top Resa. "Les pays misent sur le tourisme pour fournir des relais de croissance et augmenter les rentrées de devises", explique Vincent Lhoste, directeur général du salon.
    Le salon sera aussi marqué par le grand retour de plusieurs tour-opérateurs qui avaient boudé l'événement ces dernières années comme Asia ou Donatello.
    Selon M. Lhoste, "les voyagistes ont réduit leurs dépenses marketing, mais ont tenu à être présents à Top Resa".
Working...
X