Announcement

Collapse
No announcement yet.

Europ Assistance : 900 000 personnes par jour touchées par la grippe A ?

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Europ Assistance : 900 000 personnes par jour touchées par la grippe A ?

    Europ Assistance : 900 000 personnes par jour touchées par la grippe A ?


    l'ampleur du risque A/H1N1 ne sera connue que fin octobre

    C'est certes, le scénario catastrophe mais il ne peut être écarté. Europ Assistance qui incluait déjà l’épidémie dans sa formule annulation, a peaufiné des formules d’assistance pour ses clients TO et distributeurs. Il les recommande même pour les VDM.


    Les assureurs ont dégainé les uns après les autres leurs couvertures annulation et assistance autour de la grippe A/H1N1.

    Très prudents sur le risque jusqu’au début du mois de septembre, ils se sont décidés à calculer le risque, pressés par les tour-opérateurs qui cherchaient une solution pour faire face aux inquiétudes des clients.

    Le mouvement a été initié par Europ Assistance qui a laissé entendre, soudainement, que la grippe A/H1N1 était couverte par les assurances annulations existantes au même titre que les autres épidémies.

    Nombre d’autres assureurs avaient retiré les épidémies de leurs couvertures annulations après les ravages du Sras. Ils ont donc recalculé les primes mais en incluant, pour la plupart, l’assistance médicale - ce qui n’était pas le cas chez Europ Assistance.

    Aujourd’hui, l’assureur a donc surenchéri et l’assistance médicale peut être prescrite moyennant surprime. Mais pour Bernard Maitre, le directeur adjoint assurance voyage d’Europ Assistance, le risque pour les assureurs se porte plus particulièrement sur les annulations plutôt que les prises en charge pendant le voyage.

    Intégrer une assurance annulation même sur les VDM


    Mais il recommande néanmoins aux distributeurs, au regard du délai très court de la déclaration de la maladie, d’intégrer autant que possible une assurance annulation même sur les VDM.

    Si jusqu’à présent en 2009, la grippe A/H1N1 n’a eu qu’un impact très limité. D’avril à fin août, sur un millier de cas suspectés, Europ Assistance a enregistré une centaine de cas de maladie avérée dont trois se sont soldés par des rapatriements sanitaires (de Grèce, Chili et Pérou), et les personnes touchées ont survécu.

    Pascal Briodin, le directeur assurance voyage d’Europ Assistance en France se dit néanmoins inquiet pour l’avenir. Quelle sera l‘ampleur de l‘épidémie et avec quelles conséquences économiques et politiques ?

    « On peut se trouver dans le cas où les gouvernements imposeront leurs politiques de soin des malades. Il se peut même que certains d’entre eux soient prêts à sacrifier quelques malades pour le bien-être du plus grand nombre.

    Dans ce cas-là, sans l’accord des gouvernements, les assureurs n’auront pas la possibilité d’effectuer des rapatriements sanitaires
    », explique le docteur Arnaud de Courcy, directeur médical.

    Les formules d’assistance A/H1N1 existent mais elles ont donc leurs limites… Bernard Maitre s’attend à prendre la vraie mesure de l’épidémie vers la mi-octobre.

    Le pire des scénarios serait 900 000 personnes par jour touchées en France, soit une personne sur dix malade en même temps - ce qui aurait un impact direct sur l’organisation des entreprises et évidemment sur les possibilités de départ des clients potentiels…
Working...
X