Announcement

Collapse
No announcement yet.

En lien avec les sans-abri et les défavorisés

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Re: En lien avec les sans-abri et les défavorisés

    Les sans-abri de Calgary ont commencé à recevoir la vaccination H1N1

    Comment


    • Re: En lien avec les sans-abri et les défavorisés

      L'histoire de deux cliniques

      Lutte des fonctionnaires de Santé pour répondre aux besoins de touchés par le H1N1
      <!-- MOVIE TRAILER & PHOTO--><SCRIPT src="/js/swfobject.js" type=text/javascript></SCRIPT><OBJECT id=flashPlayer style="VISIBILITY: visible" height=340 width=400 classid=clsid27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000 name=flashPlayer>
























      </OBJECT>



      <!-- MOVIE SHOWTIMES --><!-- MORE ON THIS TOPIC -->Vaccinations
      • Les fonctionnaires, a déclaré jeudi plus de 150.000 Albertains ont déjà été vaccinés, et la province ont reçu 600.000 unités d'ici vendredi.






      <!-- sphereit start -->VICTORIA HANDYSIDES
      Métropolitaine d'Edmonton
      30 octobre 2009 5h28

      <SCRIPT src="http://site.answers.com/main/js/web_answertip.js?ANSW.nafid=8" type=text/javascript></SCRIPT> <SCRIPT type=text/javascript>ANSW.Trigger.showLogoIfEnabled("AnswerT ips_landing_square.gif","");</SCRIPT>
      <!-- ARTICLE BODY --><SCRIPT language=javascript> try { Prop8="False" } catch(err) { } </SCRIPT>Les autorités sanitaires tentent de suivre les besoins croissants de santé d'une communauté vulnérable affecté par la propagation continue du virus H1N1.

      Une clinique de fortune destiné à armer les résidents sans-abri du centre-ville avec le vaccin a été érigé Vendredi, devant l'abri principal Edmonton, l'espoir de la mission.

      «Ces gens n'ont pas les moyens d'aller en dehors du centre-ville à recevoir le vaccin.

      Ils traitent de problèmes tels que la maladie mentale et ne pas savoir où obtenir le vaccin, ou confiants pas les gens qui le font », a déclaré la porte-parole Hope Mission Janelle Aker-Johnston.

      "C'est quelque chose que nous pouvons leur apporter».

      Le groupe attend de bienfaisance et d'espérer des centaines de sans-abri seront au départ pour le vaccin, comme le groupe est vraiment à la merci de la transmission et les effets du virus.

      La tente vaccin sera exploitée vendredi 1-3, en liaison avec une fête de rue et barbecue.

      Alberta Health Services simultanément ouvert les portes à un centre d'évaluation de grippe vendredi, dans un effort visant à atténuer les pressions sur les médecins de famille et des hôpitaux saturés par la grippe dévasté par les patients.

      Le Centre de santé clinique Duggan (5035 - 108 Street) sera ouvert sept jours par semaine, de 8 h à minuit. La clinique ne fournira pas de vaccin, le traitement plutôt pour ceux présentant des symptômes de la grippe.

      L'autorité de santé a enregistré une plus H1N1 décès lié à jeudi, portant le nombre de morts Alberta depuis le début de la pandémie à 13.


      <!-- sphereit end -->
      Plus d'infos sur H1N1

      http://www.metronews.ca/edmonton/loc...of-two-clinics

      Comment


      • Re: En lien avec les sans-abri et les défavorisés

        Traduction automatique<!-- End Adify tag for "Leaderboard" Ad Space (728x90) ID #4039507 --><!--http://data.ad.yieldmanager.net/click2,QgMAAAAAAAA.YZEuAAAAAPe.cQgAAAAAAgAAAAYAAAA AAP8AAAACFN9zxQYAAACABz.3DgAAAEAAAAAAAAAAAAAAAAAAA AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAABPQQE GAAAAAAIAAgAAAAAAQP2LtyQBAAAAAQAAAWRmZDg3ZGY0LWM4M TMtMTFkZS1iZTU4LWFiNGE0ZDhlNWNiZgDkaQAAAAA=.....6c JlQE=,,http&#37;3A&#37;2F%2Fwww.ajc.com%2Fnews%2Fs tate-advocates-launch-homeless-183739.html,--><!--flv has invalid value--><!--cCat has invalid value--><!--XCH--><SCRIPT src="http://ad.afy11.net/ad?asId=4039507&sd=2x728x90&ct=15&enc=1&sf=0&sfd=0 &ynw=0&anw=1&rand=44404280&rk1=88497571&rk2=125720 9847.893&pt=0"></SCRIPT><!-- Site: Cox Atlanta Journal Constitution Zone: Run of Site Size: Leaderboard (728x90) --><SCRIPT language=JavaScript type=text/javascript>var cb = Math.random();var d = document;d.write('<script language="JavaScript" type="text/javascript"');d.write('src="http://optimized-by.rubiconproject.com/a/7560/12148/21023-2.js?cb='+cb+'">');d.write('<\/scr'+'ipt>');</SCRIPT><SCRIPT language=JavaScript src="http://optimized-by.rubiconproject.com/a/7560/12148/21023-2.js?cb=0.7590300266777421" type=text/javascript></SCRIPT><SCRIPT language=JavaScript src="http://optimized-by.rubiconproject.com/a/7560/12148/21023-2.js?cb=0.8103186985249473" type=text/javascript></SCRIPT><SCRIPT language=JavaScript src="http://optimized-by.rubiconproject.com/a/7560/12148/21023-2.js?cb=0.5129761731962614" type=text/javascript></SCRIPT><!-- end Rubicon Project tag -->
        <SCRIPT type=text/javascript>_qoptions={qacct:"p-7bhLrd63bC8jI"};</SCRIPT><SCRIPT src="http://edge.quantserve.com/quant.js" type=text/javascript></SCRIPT><NOSCRIPT></NOSCRIPT><!-- Start Quantcast tag --><SCRIPT type=text/javascript>_qoptions={qacct:"p-15hwQa2jgxkJ6"};</SCRIPT><SCRIPT src="http://edge.quantserve.com/quant.js" type=text/javascript></SCRIPT><NOSCRIPT></NOSCRIPT><!-- End Quantcast tag -->
        Metro Atlanta / &#201;tat Nouvelles6:00 p.m. lundi, Novembre 2, 2009

        L'&#201;tat et les d&#233;fenseurs des sans lancent une initiative contre la grippe -abri

        Par Shelia M. Poole

        The Atlanta Journal-Constitution
        <SCRIPT language=javascript type=text/javascript>SHARETHIS.addEntry({},{onclick:sharethi s_click,button:true});</SCRIPT>
        Des fonctionnaires de sant&#233; de l'&#201;tat et des d&#233;fenseurs des sans-abri travaillent &#224; sensibiliser la population &#224; la pr&#233;vention de la grippe au sein d'un groupe qui est souvent n&#233;glig&#233;: les sans-abri.

        L'initiative prise par le minist&#232;re g&#233;orgien de la sant&#233; communautaire et la Coalition to End Homelessness la G&#233;orgie est essentielle parce qu'elle vise sp&#233;cifiquement une population qui est transitoire et peut facilement passer &#224; travers les mailles du filet quand il s'agit de soins de sant&#233;.

        Des brochures d'information sont distribu&#233;s aux refuges pour sans abri et d'autres fournisseurs afin de promouvoir la s&#233;curit&#233; sanitaire. Fonctionnaires pressent aussi les gens &#224; recevoir les vaccins contre la grippe, qui sont disponibles dans les centres de sant&#233; publique.

        L'initiative permettra &#233;galement &#224; sensibiliser les b&#233;n&#233;voles et le personnel du refuge qui travaillent avec les sans-abri.

        &#171;Plus nous pourrons tenir en milieu confin&#233; et contr&#244;l&#233;, mieux c'est pour tout le monde, dit Katheryn Preston, directeur ex&#233;cutif de la coalition." Beaucoup de b&#233;n&#233;voles et le personnel ne vivent pas l&#224;. Ils retournent dans la collectivit&#233;. Ils rentrent chez eux. Ils sont &#233;galement susceptibles d'exposer d'autres personnes. "

        Elle a dit qu'ils veulent tendre la main aux gens qui exploitent des garde-manger des aliments et des programmes de repas ainsi.

        Chaque soir il ya autant de quelque 23.000 G&#233;orgiens qui sont sans abri, Preston dit. Alors que la plupart se trouver un abri pour rester en, beaucoup vivent dans la rue.

        "Ils sont plus vuln&#233;rables", a d&#233;clar&#233; Preston. "Beaucoup vivent dans des milieux se rassemblent ou qu'il mai ne pas &#234;tre facile pour eux de se laver les mains fr&#233;quemment. Il ya aussi l'&#233;l&#233;ment de temps, qui joue un r&#244;le dans l'affaiblissement du syst&#232;me immunitaire.

        La coalition de sensibilisation contre la grippe a &#233;t&#233; mis en place depuis plusieurs ann&#233;es, mais il est en cours rampe &#224; cause de la grippe saisonni&#232;re et la grippe porcine circulent en m&#234;me temps.

        Jusqu'&#224; pr&#233;sent en G&#233;orgie, 33 personnes sont mortes et plus de 600 ont &#233;t&#233; hospitalis&#233;s pour la grippe porcine, selon les responsables de l'&#233;tat de sant&#233;.

        M&#234;me dans les zones rurales, o&#249; les sans-abri sont moins visibles, les responsables essaient de tendre la main.

        Dave Palmer, un porte-parole du district 2 de la sant&#233; publique, qui comprend les banques, Dawson et les comt&#233;s Hall, d&#233;clare elles font appel aux banques alimentaires, les &#233;glises et les cliniques de sant&#233;.
        &#171;C'est l'une des populations que nous sommes inquiets", at-il dit. &#171;Ils sortent des bois et camper. Nous ne vois vraiment pas."

        Certaines personnes sans-abri mai ont b&#233;n&#233;ficier de conditions de sant&#233; chroniques comme le diab&#232;te et de probl&#232;mes cardiaques qui les met plus &#224; risque de d&#233;velopper des complications de la grippe porcine. La grossesse met aussi des personnes plus &#224; risque.

        Les recommandations Qui Suivent scrupuleusement les recommandations de la CDC, Comme le nettoyage et la d&#233;sinfection en profondeur les espaces communs, un lavage fr&#233;quent des mains et le lavage des ustensiles de cuisine au lave-vaisselle ou &#224; la main avec du d&#233;tergent et d'eau. Devraient Abris Also anciens du personnel Dans le contr&#244;le des maladies infectieuses, et Donner acc&#232;s &#224; v&#234;tements de protection personnelle, Comme des gants.

        http://www.ajc.com/news/state-advoca...ss-183739.html

        Comment


        • En lien avec les sans-abri et les défavorisés

          Traduction automaitque

          Les sans abri obtiendront leur vaccin contre la grippe, à la clinique jusqu'à vendredi prochain

          5 novembre 2009

          Par MICHELE JEUNES
          Nouvelles quotidiennes du personnel Reporter </SPAN>

          </SPAN>
          Que les autorités sanitaires réfléchir à la prochaine étape dans la bataille contre le H1N1, le taux de participation à la grippe de mercredi-shot des cliniques pour les sans-abri a une réaction mitigée du groupe ciblé, dit le directeur exécutif de la Société du sida de Kamloops.

          «Il n'était pas aligné, mais c'était sur ce qui était prévu», a déclaré mercredi Bob Hughes.

          Certaines personnes étaient réticentes ou peu désireux d'obtenir la vaccination pour une série de raisons, alors que d'autres de transport nécessaires qui ont été fournis par les travailleurs de proximité ASK, dit-il.
          Le fait qu'il n'y avait pas de longues files d'attente était en réalité une bonne chose dans un sens, a dit Mme Hughes.

          "Cela aurait été à essayer de leur patience."

          Il demande maintenant Interior Health administrer des vaccins pour les personnes qui ne sont pas sans abri, mais qui sont toujours en danger et sont enfermés, tels que ceux vivant dans des maisons de chambres.

          Jusqu'à présent, Interior Health a seulement affecté quatre cliniques pour la semaine prochaine, à Lillooet, Nakusp, Princeton et Sparwood, en raison d'une pénurie temporaire du vaccin. Ces communautés ont été choisies en fonction de leur distance par les grandes cliniques et parce que leurs communautés n'ont pas encore eu une clinique.

          Pourtant, des coups de n'ira qu'aux personnes dans les groupes à haut risque dans ces collectivités. Détails et heures sont disponibles sur le site Web de l'Intérieur Santé.

          Les gens dans d'autres centres qui se trouvent dans les groupes à haut risque et n'ont pas reçu le vaccin doit vérifier auprès de leur médecin de famille ou dans des cliniques sans rendez-vous pour voir si elles ont vaccin disponible.

          Provincial responsable de la santé Dr Perry Kendall, des cliniques de la grippe la semaine prochaine, visera à inoculer les gens dans les groupes à haut risque qui n'ont toujours pas reçu le coup de feu.

          Mardi, environ 3.000 vaccinations contre la grippe saisonnière H1N1and allé dans les bras des résidents de Kamloops qui faisaient la queue devant la clinique de la grippe. La prochaine Kamloops clinique est fixé au vendredi à l'église Alliance Kamloops, 233 Fortune Dr., 9-4

          Anne Clarotto, directeur des services de prévention pour la santé publique, a indiqué plusieurs facteurs ont été considérés dans le choix du site de la clinique, y compris l'accessibilité et l'emplacement central.
          Stationnement est un problème, le mardi, avec des centaines de personnes attendaient à l'extérieur pendant des heures.

          "La réalité, cependant, est notre choix sont limités et quand on considère ce serait approprié, tous les sites ont leurs propres limites. Pas tous les emplacements ont un grand parking ou le stationnement gratuit pour cette question, ou sont accessibles en fauteuil roulant, ou avez de l'espace à l'intérieur d'organiser une clinique de masse ».

          Kendall a dit qu'il espère que "le fabricant de vaccins se lèvera à la pleine production bientôt. Des discussions sont en cours sur les groupes à côté de se faire vacciner. Il a dit que ce sera probablement aux enfants et aux premiers intervenants d'urgence, mais cela dépend beaucoup de la façon dont le vaccin est disponible.

          La province a acheté un million cours de Tamiflu, un antiviral utilisé pour traiter H1N1, et à ce jour 15 pour cent de l'offre a été consultée, Kendall dit.

          «Je pense que c'est maintenu le nombre de personnes sur les ventilateurs-dessous ce qui était prévu, at-il dit.

          À compter du mardi soir, 46 personnes atteintes de cas confirmés ou suspects de H1N1 ont été sur les ventilateurs en Colombie-Britannique La province compte près de 1000 ventilateurs et a commandé plus 25.

          Royal Inland Hospital n'a pas eu à annuler les chirurgies ou d'autres procédures, mais c'est de voir longues périodes d'attente à l'urgence et il ya eu du personnel hors de maladie, a déclaré le directeur Marg Brown.

          Environ 750 employés et médecins de l'hôpital ont reçu le coup de H1N1.
          L'hôpital est l'examen de ses niveaux de dotation quotidienne.

          «Nous avons apporté au peuple sur les heures supplémentaires. Mais vous faites ce que vous avez à faire pour être sûr, dit-elle.

          "Everybody's gérer le défi. Chaque jour, nous regarder, de formuler un plan. Mais il est une cible mouvante ».

          Et les patients y ont été admis avec le H1N1. Ils sont isolés dans des organismes privés ou semi-privée.

          Les patients présentant des symptômes grippaux qui arrivent à l'urgence sont priés de mettre des masques. Ils étaient disponibles à partir d'une case dans l'entrée, mais si beaucoup ont été volés obtenir qu'ils sont actuellement délivrés par les infirmières de triage, dit-elle.

          myoung@kamloopsnews.ca

          http://www.kamloopsnews.ca/article/2...clinic-next-up

          Comment


          • En lien avec les sans-abri et les défavorisés

            Grippe A (H1N1)
            Soigner les itinérants grippés

            Mise à jour le mercredi 4 novembre 2009 à 15 h 39
            <SCRIPT language=javascript type=text/javascript> oSrc.oPlusX.writeBarPartage('top'); </SCRIPT>Commentez »PartagerCourrielFacebook
            Imprimer


            <TABLE class=" contentImgTable imgDroite " cellSpacing=0><TBODY><TR><TD><!--test martin--> </TD></TR><TR><TD>Un sans-abri se fait vacciner (archives)
            </TD></TR></TBODY></TABLE>

            L'Armée du Salut a inauguré, mercredi, une unité de convalescence à Winnipeg pour les sans-abri qui souffrent de la grippe.

            Le deuxième étage du centre Booth, rue Henry, est réservé aux itinérants malades, qui pourront y rester de cinq à sept jours le temps de reprendre du mieux.

            L'unité compte 23 lits. Les sans-abri malades seront pris en charge par le personnel du centre.

            La province et d'autres organismes qui oeuvrent auprès des démunis sont partenaires avec l'Armée du Salut dans ce projet.

            http://www.radio-canada.ca/regions/m...ee-salut.shtml

            Comment


            • En lien avec les sans-abri et les défavorisés

              Grippe A (H1N1)
              Centres de vaccination pour sans-abri

              Mise à jour le samedi 31 octobre 2009 à 13 h 10
              <SCRIPT language=javascript type=text/javascript> oSrc.oPlusX.writeBarPartage('top'); </SCRIPT>Commentez (3) »PartagerCourrielFacebook
              Imprimer


              <TABLE class=" contentImgTable imgDroite " cellSpacing=0><TBODY><TR><TD><!--test martin--> </TD></TR><TR><TD>Un sans-abri se fait vacciner
              </TD></TR></TBODY></TABLE>

              Des centres de vaccination ont été ouverts dans des refuges pour sans-abri à Edmonton et à Calgary. Services de Santé Alberta a jugé important d'amener le vaccin aux sans-abri puisqu'il leur est difficile de se déplacer vers les cliniques.

              À Edmonton, la gérante du centre de santé pour sans-abri Boyle McCauley, Cecilia Blasetti, a dû négocier d'arrache-pied avec Services de santé Alberta, amis elle a fini par avoir gain de cause : 500 doses du vaccin sont maintenant disponibles pour la vaccination des sans-abri dans les refuges d'Edmonton.

              À partir de lundi, une équipe d'infirmières se déplacera dans les 18 refuges de la capitale pour offrir le vaccin.

              Calgary

              À Calgary, la campagne de vaccination est déjà commencée. Le centre de réhabilitation Drop In injecte en moyenne 100 doses par jour.

              Le directeur de la santé publique de l'Alberta, le Dr André Corriveau, explique que cette distribution ne devrait pas avoir d'effet sur les provisions de vaccins pour les cliniques de masse. « Ça n'affectera pas notre consommation totale de façon significative », dit-il.

              Plusieurs cas de grippe H1N1 ont été diagnostiqués chez les usagers des refuges de même que chez les travailleurs de rue au cours des dernières semaines.

              http://www.radio-canada.ca/regions/a...ation_AB.shtml

              Comment


              • Re: En lien avec les sans-abri et les défavorisés

                Le Québec en avance sur les autres provinces pour la vaccination - stratégie spéciale pour les itinérants

                Comment


                • Re: En lien avec les sans-abri et les défavorisés

                  Publié le 06 novembre 2009 à 07h15 | Mis à jour le 06 novembre 2009 à 07h16

                  Des centaines de sans-abri déjà vaccinés


                  <!-- END .centerbar --><TABLE class=minithumb-auteurs cellSpacing=0><TBODY><TR><TD></TD><TD vAlign=center>Daphné Cameron
                  La Presse

                  </TD></TR></TBODY></TABLE>Les jeunes de la rue et les sans-abri n'ont pas été oubliés dans le plan de pandémie pour lutter contre la grippe A (H1N1). Bien qu'ils soient difficiles à rejoindre, quelques centaines de sans-abri montréalais ont été vaccinés depuis le début de la distribution des doses pour ce groupe à risque, mardi.


                  Malgré une rupture de stock à l'Accueil Bonneau hier, la vaccination va bon train, assure le centre de santé et de services sociaux (CSSS) Jeanne-Mance, qui supervise l'opération dans la métropole.

                  «Ça va très bien, on a une bonne réponse de la part des refuges, a expliqué Suzanne Carrière, directrice des services spécifiques au CSSS Jeanne-Mance. Vous savez, les sans-abri sont des personnes vulnérables et fragiles. Plusieurs d'entre elles sont immuno-supprimées et vivent dans des lieux publics très fréquentés, comme les métros ou les centres commerciaux. Ils sont plus susceptibles de contracter le virus ou de le transmettre à d'autres.»

                  Le CSSS Jeanne-Mance n'a pas été en mesure d'indiquer combien de doses avaient été prévues pour la clientèle de la rue. Jusqu'à présent, une demi-douzaine d'infirmières ont été mobilisées quotidiennement pour faire la vaccination. «On y va par demande. Mais on s'est fixé comme objectif de terminer le 13 novembre», a indiqué Suzanne Carrière.

                  Afin de rejoindre un plus grand nombre de personnes possible, la vaccination a lieu dans les centres d'aide ou d'hébergement aux sans-abri. Déjà, des journées de vaccination ont eu lieu à l'Accueil Bonneau, au Centre d'Amitié autochtone et au Refuge. Mardi, quatre infirmières se sont déplacées à bord de la roulotte du Bon Dieu dans la rue pour rejoindre cette population sur le terrain. Des plages de vaccination sont prévues demain à l'Accueil Bonneau et le 11 novembre à la Mission Old Brewery.

                  «Ce qui est important de comprendre, c'est qu'il y a un haut taux de maladie mentale et de toxicomanie chez les gens de la rue. C'est une bonne chose qu'ils n'aient pas à attendre dans une longue file d'attente.»
                  Matthew Pearce, de la Mission Old Brewery: «Le défi, c'est de les convaincre et de les encourager à prendre le vaccin. Étant donné que 40% de la population souffre de maladie mentale, ils ont une autre perspective du système, beaucoup sont méfiants. Je pense que le fait qu'on soit présent va soulager les craintes.»

                  http://www.cyberpresse.ca/dossiers/l...a-vaccines.php

                  Comment


                  • En lien avec les sans-abri et les défavorisés

                    Publié le 08 novembre 2009 à 12h52 | Mis à jour le 09 novembre 2009 à 09h58

                    Des équipes volantes vaccineront les aînés en résidence


                    <!-- END .centerbar --> Agrandir
                    Les aînés n'auront finalement pas à se déplacer pour recevoir le vaccin contre la grippe A(H1N1).
                    Photothèque Le Droit



                    <TABLE class=minithumb-auteurs cellSpacing=0><TBODY><TR><TD> </TD><TD vAlign=center>Frédéric Denoncourt
                    Le Soleil

                    </TD></TR></TBODY></TABLE>(Québec) Le ministre Yves Bolduc a finalement confirmé que des équipes médicales iront vacciner les personnes à mobilité réduite vivant dans les résidences pour personnes âgées.


                    L'annonce vaut tant pour les Centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD) que pour les résidences privées. L'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) s'est réjouie de l'annonce. «Nous déplorons toutefois qu'il ait fallu insister à ce point afin d'obtenir une réponse», a fait savoir par voie de communiqué la présidente de l'AQRP, Madelaine Michaud.

                    «Ce n'est pas nouveau, on l'avait annoncé», dit l'attachée de presse du ministre Bolduc, Marie-Ève Bédard, qui assure que le ministre de la Santé n'a jamais douté du bien fondé d'envoyer des équipes volantes pour immuniser les personnes âgées qui se déplacent difficilement.

                    Les personnes habitant dans ces centres devront toutefois attendre leur tour comme les autres, rappelle-t-elle.

                    Le gouvernement n'a pas l'intention de généraliser cette pratique, ajoute Mme Bédard. La centralisation demeurant la stratégie la plus efficiente. Déplacer des équipes dans les écoles, par exemple, poserait d'importants défis logistiques. On risquerait surtout de perdre de précieuses doses, produites en quantité insuffisante pour le moment, continue Mme Bédard. «Il faut déplacer des frigos spéciaux pour s'assurer que les vaccins restent à la bonne température. Le vaccin est très sensible. On doublerait le risque de perdre des doses.»

                    Les refuges aussi

                    Des infirmières se rendront bientôt aussi à la Maison Lauberivière et à La Maison Dauphine afin d'offrir des vaccins à ceux et celles qui le désirent, indique Pierre Lafleur, porte-parole de l'Agence de la santé de la capitale nationale. L'opération devrait débuter après le 30 novembre. «À Lauberivière, on vaccinera les hommes et à Dauphine, les femmes qui y sont hébergées.»

                    Une journée sans histoire

                    Tout s'est déroulé rondement dimanche dans les centres de vaccination de la région. Au Centre de Foire, la salle d'attente était quasi vide lors du passage du Soleil à 16h15. «Nous faisons le nécessaire et les gens n'attendent pas. On n'a pas délivré tous nos coupons aujourd'hui, mais peut-être que les groupes prioritaires se sont déjà faits vacciner», indique Agnès Gaudreault, directrice des soins infirmiers pour le CSSS de la Vieille-Capitale. Aux Promenades Beauport, pas plus de quatre ou cinq personnes attendaient pour se faire piquer à 16h45. Ce fut ainsi toute la journée, nous a-t-on dit.

                    Jeunes malades chroniques

                    À compter de lundi, les malades chroniques de 5 à 24 ans de la région pourront recevoir le vaccin à leur tour. Les 5 à 13 ans devront obligatoirement êtres accompagnés d'un parent, qui pourra lui aussi se faire vacciner. Les 14 à 24 ans n'auront pas besoin d'être accompagnés.

                    Un premier décès au Saguenay

                    Un homme de 76 ans de Saguenay qui avait contracté la grippe A (H1N1) est mort dimanche. L'homme qui était hospitalisé au Centre de santé et des services sociaux souffrait d'une maladie chronique. C'est le premier décès relié à la grippe au Saguenay et le 9e au Québec.

                    Manque de doses

                    Une pénurie de doses de vaccin forcera la fermeture des centres de vaccination suivants lundi et mardi : Lévis (5990 , boul. Wilfrid-Carrier, Lévis), Chutes-Chaudière (1205, boul. de la Rive-Sud, 3e étage, Saint-Romuald), Nouvelle-Beauce (363, route Cameron, Sainte-Marie-de-Beauce), Bellechasse (1239, route Bégin, Saint-Anselme), Lotbinière (135, rue de la Station, Laurier-Station). La vaccination reprendra mercredi selon l'horaire régulier, soit de 13h à 20h. Pour de plus amples informations contacter Adèle Charron au 418 380-8997.

                    http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/...-residence.php

                    Comment


                    • Re: En lien avec les sans-abri et les défavorisés

                      Afflux de sans-abri grippés vers les refuges

                      Comment


                      • Re: En lien avec les sans-abri et les défavorisés

                        Des infirmières publiques visitent des refuges de Niagara et les banques alimentaires pour administrer le vaccin H1N1

                        Comment


                        • Re: En lien avec les sans-abri et les défavorisés

                          Georgie - Atlanta

                          Traduction automatique

                          L'&#201;tat et des d&#233;fenseurs des sans-abri lancent une initiative contre la grippe




                          Par Shelia M. Poole

                          The Atlanta Journal-Constitution
                          <!-- Copyright 2001-2002, Clickability, Inc. All rights reserved.--><SCRIPT type=text/javascript>/* <![CDATA[ */var clickURL = encodeURI(location.href);var clickTitle = "State, advocates launch homeless flu initiative";var partnerId = "553";/* ]]> */</SCRIPT><SCRIPT src="http://www.ajc.com/js/base/clickability.js" type=text/javascript></SCRIPT><SCRIPT language=JavaScript> window.onerror=function(){clickURL=document.locati on.href;return true;} if(!self.clickURL) clickURL=parent.location.href; </SCRIPT><SCRIPT src="http://w.sharethis.com/widget/?tabs=web&#37;2Cpost&charset=utf-8&style=default&publisher=79c7f256-bb6f-4cff-a0c7-841200d6ae0d&headerbg=%23ccc&inactivebg=%23eee&ina ctivefg=%23555&linkfg=%23039" type=text/javascript></SCRIPT><SCRIPT language=javascript type=text/javascript>SHARETHIS.addEntry({},{onclick:sharethi s_click,button:true});</SCRIPT>
                          Des fonctionnaires de sant&#233; de l'&#201;tat et des d&#233;fenseurs des sans-abri travaillent &#224; sensibiliser la population &#224; la pr&#233;vention de la grippe au sein d'un groupe qui est souvent n&#233;glig&#233;: les sans-abri.


                          L'initiative prise par le minist&#232;re g&#233;orgien de la sant&#233; communautaire et la Coalition to End Homelessness la G&#233;orgie est essentielle parce qu'elle vise sp&#233;cifiquement une population qui est transitoire et peut facilement passer &#224; travers les mailles du filet quand il s'agit de soins de sant&#233;.

                          Des brochures d'information sont distribu&#233;s aux refuges pour sans abri et d'autres fournisseurs afin de promouvoir la s&#233;curit&#233; sanitaire.

                          Fonctionnaires pressent aussi les gens &#224; recevoir les vaccins contre la grippe, qui sont disponibles dans les centres de sant&#233; publique.

                          L'initiative permettra &#233;galement &#224; sensibiliser les b&#233;n&#233;voles et le personnel du refuge qui travaillent avec les sans-abri.

                          &#171;Plus nous pourrons tenir en milieu confin&#233; et contr&#244;l&#233;, mieux c'est pour tout le monde, dit Katheryn Preston, directeur ex&#233;cutif de la coalition." Beaucoup de b&#233;n&#233;voles et le personnel ne vivent pas l&#224;. Ils retournent dans la collectivit&#233;. Ils rentrent chez eux. Ils sont &#233;galement susceptibles d'exposer d'autres personnes. "

                          Elle a dit qu'ils veulent tendre la main aux gens qui exploitent des garde-manger des aliments et des programmes de repas ainsi.

                          Chaque soir il ya autant de quelque 23.000 G&#233;orgiens qui sont sans abri, Preston dit. Alors que la plupart se trouver un abri pour rester en, beaucoup vivent dans la rue.

                          "Ils sont plus vuln&#233;rables", a d&#233;clar&#233; Preston. "Beaucoup vivent dans des milieux se rassemblent ou qu'il mai ne pas &#234;tre facile pour eux de se laver les mains fr&#233;quemment. Il ya aussi l'&#233;l&#233;ment de temps, qui joue un r&#244;le dans l'affaiblissement du syst&#232;me immunitaire.

                          La coalition de sensibilisation contre la grippe a &#233;t&#233; mis en place depuis plusieurs ann&#233;es, mais il est en cours rampe &#224; cause de la grippe saisonni&#232;re et la grippe porcine circulent en m&#234;me temps.

                          Jusqu'&#224; pr&#233;sent en G&#233;orgie, 33 personnes sont mortes et plus de 600 ont &#233;t&#233; hospitalis&#233;s pour la grippe porcine, selon les responsables de l'&#233;tat de sant&#233;.

                          M&#234;me dans les zones rurales, o&#249; les sans-abri sont moins visibles, les responsables essaient de tendre la main.

                          Dave Palmer un porte-parole du district 2 de la sant&#233; publique, qui comprend les banques, Dawson et les comt&#233;s Hall, d&#233;clare elles font appel aux banques alimentaires, les &#233;glises et les cliniques de sant&#233;.
                          &#171;C'est l'une des populations que nous sommes inquiets", at-il dit. &#171;Ils sortent des bois et camper. Nous ne vois vraiment pas."

                          Certaines personnes sans-abri mai ont b&#233;n&#233;ficier de conditions de sant&#233; chroniques comme le diab&#232;te et de probl&#232;mes cardiaques qui les met plus &#224; risque de d&#233;velopper des complications de la grippe porcine. La grossesse met aussi des personnes plus &#224; risque.

                          Les recommandations Qui Suivent scrupuleusement les recommandations de la CDC, Comme le nettoyage et la d&#233;sinfection en profondeur les espaces communs, un lavage fr&#233;quent des mains et le lavage des ustensiles de cuisine au lave-vaisselle ou &#224; la main avec du d&#233;tergent et d'eau. Devraient Abris Also anciens du personnel Dans le contr&#244;le des maladies infectieuses, et Donner acc&#232;s &#224; v&#234;tements de protection personnelle, Comme des gants.

                          http://www.ajc.com/news/state-advoca...ss-183739.html
                          <SCRIPT language=JavaScript> window.onerror=function(){clickURL=document.locati on.href;return true;} if(!self.clickURL) clickURL=parent.location.href; </SCRIPT>ShareThis
                          <IFRAME class=stframe id=stframe style="LEFT: 0px; TOP: 0px; body: transparent" name=stframe src="http://wd.sharethis.com/share3x/lightbox.c29ae10f5419dfde3cee7d4b1e3f5b96.html#ini t/tabs=web%2Cpost/charset=utf-8/style=default/publisher=79c7f256-bb6f-4cff-a0c7-841200d6ae0d/headerbg=%23ccc/inactivebg=%23eee/inactivefg=%23555/linkfg=%23039/hash_flag=false/sessionID=1258561426047.37533/fpc=7639673-1243198c2e3-18d98e2d-37/pUrl=http%253A%252F%252Fwww.flutrackers.com%252Ffo rum%252Fshowthread.php%253Fp%253D320107%2523post32 0107" frameBorder=0 width=353 scrolling=no height=598 allowTransparency></IFRAME>

                          Comment


                          • En lien avec les sans-abri et les défavorisés

                            • Pour savoir o&#249; vous faire vacciner, consultez notre carte interactive.

                            • Pour consulter la liste des cliniques de grippe du Qu&#233;bec, cliquez ici.


                            <SCRIPT language=javascript src="/lib/v1/js/menuDroite.js" type=text/javascript></SCRIPT><SCRIPT language=javascript type=text/javascript> if (window.document.getElementById) construireSMenu(window.document.getElementById("EP SSMenuUl"), window.document.getElementById("EPSSMenuUl"));</SCRIPT>Vacciner les itin&#233;rants

                            <TABLE class=" contentImgTable imgGauche " cellSpacing=0><TBODY><TR><TD><!--test martin--> </TD></TR><TR><TD>Un sans-abri se fait vacciner (archives)

                            </TD></TR></TBODY></TABLE>

                            Les personnes itin&#233;rantes sont un nouveau groupe jug&#233; prioritaire dans la vaccination contre la grippe H1N1 en Abitibi-T&#233;miscamingue.
                            Chaque centre de sant&#233; devra donc d&#233;terminer une p&#233;riode de vaccination pour cette client&#232;le vuln&#233;rable.

                            D&#233;j&#224; &#224; Val-d'Or, la clinique Pikatemps s'est occup&#233;e de transporter les itin&#233;rants au centre de vaccination.

                            &#171; Il y en a beaucoup qui ont des probl&#232;mes d'h&#233;patite. Je pense aux personnes qui sont utilisatrices de drogues intraveineuses par exemple. En plus, ils vivent dans des conditions souvent tr&#232;s difficiles, beaucoup de promiscuit&#233;, etc. On peut les comparer &#224; des populations isol&#233;es d'une certaine fa&#231;on &#187;, pr&#233;cise le directeur de la Sant&#233; publique en Abitibi-T&#233;miscamingue, le Dr R&#233;al Lacombe.

                            Quant &#224; la maison d'h&#233;bergement La Piaule de Val-d'Or, elle a obtenu l'autorisation de faire vacciner ses employ&#233;s, au m&#234;me titre que le personnel de la sant&#233;. Le directeur voulait ainsi &#233;viter d'&#234;tre dans l'obligation de fermer la maison d'h&#233;bergement.

                            La Piaule de Val-d'Or sert 40 repas par jour et h&#233;berge une vingtaine de personnes.

                            Ailleurs dans la r&#233;gion, les travailleurs de rue devront contacter les itin&#233;rants et les informer de la p&#233;riode de vaccination pr&#233;vue pour eux.

                            http://www.radio-canada.ca/nouvelles...rants-AB.shtml


                            Voir aussi: Abitibi-T&#233;miscamingue | Val-d'Or Les itin&#233;rants pourront dormir au chaud

                            Comment


                            • En lien avec les sans-abri et les défavorisés

                              Accueil aux sans-abris : trente places de plus en cas de pandémie grippale

                              jeudi 26.11.2009, 05:03 - La Voix du Nord


                              Mardi, lors d'une conférence de presse, la direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS) a présenté le dispositif hivernal d'accueil aux sans-abris en cas de grand froid. Les risques d'une pandémie grippale ont été pris en compte. PAR JULIEN CASTELLI



                              <script language="javascript" type="text/javascript">OAS_AD('Position1');</script>
                              Au mois de février 2009, la Sambre-Avesnois a connu l'un des hivers les plus rudes de son histoire, puisque le thermomètre est descendu jusqu'à -21°C la nuit. Un froid extrême qui avait su être heureusement anticipé par la Croix Rouge. puisqu'aucun décès ne fut à déplorer.
                              Toute l'année, en Sambre-Avesnois, les trois centres d'hébergement et de réinsertion sociale (situés à Maubeuge, Avesnes-sur-Helpe et Bachant) autorisent une capacité d'accueil de 115 places, auxquelles s'additionnent les 130 places d'hébergement d'urgence, les 70 places de logements de stabilisation (quatre structures sur la Sambre-Avesnois) et les 50 places du centre d'accueil pour demandeurs d'asile (le CADA à Louvroil). « C'est un dispositif complet et varié », a salué le sous-préfet Olivier André. Et cet hiver, ce sont 26 places supplémentaires qui s'ajouteront aux 365 déjà existantes (elles étaient au nombre de 313 en 2006).
                              Accueil et Promotion : le relais

                              Au niveau de l'arrondissement d'Avesnes-sur-Helpe, c'est l'association Accueil et Promotion (basée à Maubeuge) qui se charge de coordonner le dispositif d'aide aux sans-abris. Son rôle est de recenser les places disponibles dans les structures et de les communiquer au Samu social. D'octobre 2008 à mars 2009, 2 968 appels téléphoniques ont été recensés ayant débouché sur l'accueil de 2 490 personnes.
                              Et cette année, le dispositif de maraude d'Accueil et Promotion interviendra en complément de la Croix Rouge (dont le dispositif sillonne le territoire de l'Agglomération Maubeuge val de Sambre depuis novembre 2003).
                              Enfin, la DDASS reçoit quotidiennement les bulletins météo, ce qui lui permet de prévoir la température ressentie (celle qui tient compte de la température de l'air et de la vitesse du vent).
                              Et en cas de pandémie grippale, la DDASS sera en mesure de préserver 30 places supplémentaires à Maubeuge. « Les personnes qui voudront se faire vacciner dans les structures d'hébergement le pourront », assure Jean-Luc Caudmont, inspecteur DDASS de l'arrondissement. •
                              Numéro d'urgence : appelez le 115.

                              Comment


                              • En lien avec les sans-abri et les défavorisés

                                Grippe A (H1N1): Quelles solutions pour les exclus du système de vaccination?

                                Créé le 01.12.09 à 20h36



                                Dans toute la France, comme ici à Toulouse, des professionnels de la santé accueillent les personnes venant se faire vacciner./F. SCHEIBER/20MINUTES



                                SANTE - Roselyne Bachelot assure qu'elle leur réserve des vaccins monodoses et des équipes mobiles, mais en pratique rien n'est prévu...
                                «Ces vaccins, j'en ai besoin parce qu'en France, il y a des gens qui ne vont ni dans les centres de vaccination, ni dans les cabinets médicaux.» Roselyne Bachelot n'en démord pas, elle n'a pas de vaccins monodoses contre la grippe A (H1N1) à mettre à disposition des médecins généralistes. La ministre de la Santé aurait donc prévu une solution pour les exclus du dispositif actuel?

                                Des équipes mobiles, mais quand?

                                «Avec ça, je vaccine les sans domicile fixe, je donne les doses unitaires aux équipes de maraude qui vont vacciner les plus fragiles d'entre nous», a affirmé lundi Roselyne Bachelot. Sur le site dédié du ministère, on apprend en effet dans une note, ajoutée le même jour, que «les personnes en situation précaire qui ne se présenteraient pas en centre de vaccination pourront bénéficier d’une vaccination par des équipes mobiles de vaccination».

                                Des équipes mobiles dont le ministère a assuré à 20minutes.fr, qu'elles s'occuperont aussi des handicapés et des personnes maintenues à leur domicile. Quand elles seront mises en place à une date que les services de Roselyne Bachelot sont bien en peine de donner, puisqu'elle n'a pas été fixée. Pas fixé non plus, le dispositif concernant les pensionnaires des établissements de santé.

                                Rien de prévu pour les maisons de retraite et les prisons

                                «Il y a eu des circulaires sur la grippe saisonnière et sur la vaccination des personnels», se souvient une porte-parole de la fédération hospitalière de France, contactée par 20minutes.fr. Mais rien concernant la grippe A. Des équipes mobiles avaient bien été évoquées, notamment pour les maisons de retraite», note la porte-parole, mais rien de concret n'a été mis en place.

                                Du concret, il n'y en a pas plus du côté des prisons. «J'ai entamé un travail pour recenser les détenus qui souhaitent être vaccinés, et j'ai demandé à la Drass de me fournir des vaccins», explique à 20minutes.fr le Dr Fadi Meroueh, exerçant à la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone. L'initiative a été menée en partenariat avec les autorités sanitaires locales sans qu'aucune recommandation du ministère ne lui soit parvenue.
                                Julien Ménielle


                                Comment vont se faire vacciner les personnes précaires, les SDF ?

                                Date de mise en ligne : 30 novembre 2009 > 12:26
                                Dernière modification de cet article : 30 novembre 2009 > 12:26


                                Les personnes en situation précaire qui se présentent dans les centres de vaccination doivent être intégrée dans le circuit de vaccination même si elles n’ont pas de bon de vaccination et sans leur opposer un ordre de priorité.
                                Par ailleurs, les personnes en situation précaire qui ne se présenteraient pas en centre de vaccination pourront bénéficier d’une vaccination par des équipes mobiles de vaccination mises en place en prenant l’attache des services sociaux, des associations médicales humanitaires et du samu social ; les modalités étant définie en lien avec les associations concernées.

                                Comment

                                Working...
                                X