Announcement

Collapse
No announcement yet.

Livres et ouvrages sur la grippe aviaire

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Livres et ouvrages sur la grippe aviaire

    LIVRE: TOUT SAVOIR SUR LA GRIPPE AVIAIRE
    Par Collectif, Éditions Grands Voyageurs

    Moka Sofa, le 5 septembre 2006

    Très fouillé, Tout savoir sur la grippe aviaire est le seul ouvrage officiel sur la grippe aviaire conçu en collaboration avec les pouvoirs publics français.



    Divisé en trois chapitres, il vulgarise très bien la problématique et apporte des éléments d'information nécessaire à la bonne compréhension du phénomène.

    Si le premier chapitre s'attarde à l'état des connaissances sur le sujet et à une définition du problème, le second met de l'avant les mesures prises par les pouvoirs publics français et le dernier répond à 75 questions des plus pertinentes sur la maladie, les risques de transmission, les moyens de prévention, les possibles conséquences, les symptômes si l'on est atteint et plus encore.

    On retrouve aussi des recommandations pour les voyageurs, des renseignements sur la situation internationale, des indications sur la transmission via les animaux, les précautions à adopter si on est en contact des animaux susceptibles d'être affectés, bref, toutes les clés pour comprendre le phénomène.

    Seul ouvrage sur la question destiné au grand public, Tout savoir sur la grippe aviaire a l'avantage de donner de manière pédagogique des informations fiables et précises à destination de tous ceux qui sont désireux d'être mieux informé sur le sujet.
    Source

  • #2
    OUTILS - Grippe aviaire: Livres et ouvrages de référence

    FAIRE FACE AUX MENACES DE PANDÉMIES FUTURES [en]
    14 décembre 2006 (Euractiv.com)

    Les éditions Karger (sciences et médecine) ont publié un ouvrage intitulé 'Les maladies virales émergentes d'Asie du sud-est", dans lequel des experts débattent de la manière d'aborder les pandémies à venir.



    The authors explain how Southeast Asia has, in the past decade, been the "breeding ground" for many emerging diseases such as the avian influenza (H5N1) or the SARS outbreak. They cite the impoverished economy, sub-standard health care, changes in ecosystems, poor farming practices and increasing global travel and tourism as risk factors contributing to this situation.

    The book also suggests that as Southeast Asia lacks adequate infrastructure and trained manpower, countries in this area "depend on international collaboration, funding and technical assistance to strengthen regional expertise in their fight against emerging diseases".

    A number of efforts to face future outbreaks are under way: new antivirals R&D, development of new vaccines and improvement of methods of diagnosis and surveillance.

    To access the book at Karger's website, click here.
    >>>

    Source

    Comment


    • #3
      Wikipedia sur le Net - Un article sur un bon outil de travail

      Enquête
      Wikipedia : une encyclopédie sur le Net
      LE MONDE | 02.01.07 | 15h48 • Mis à jour le 02.01.07 | 15h48


      Côte ouest de la Floride, à l'orée de l'an 2000. Jimmy Wales, 34 ans, mène une vie trépidante de courtier en Bourse et de patron du site Bomis.com, moteur de recherche qui héberge des contenus de divertissement, dont des photos érotiques.

      Mais il a envie de créer l'encyclopédie du nouveau millénaire, sur Internet : "J'étais impressionné par le mouvement du "logiciel libre" fondé sur le bénévolat, l'entraide et le partage des connaissances, qui a produit les meilleurs logiciels du monde. Je voulais étendre ce concept au-delà de l'informatique, et créer une encyclopédie générale, gratuite et ouverte à tous, produite collectivement par les internautes intéressés."

      Jimmy Wales pose des principes "non négociables" : obligation de rédiger les articles en respectant la règle de la "neutralité de point de vue" pour éliminer les textes militants ou tendancieux. Nupedia, son projet, séduit deux programmeurs ; il embauche un rédacteur en chef, Larry Sanger, 31 ans, docteur en philosophie. L'encyclopédie est hébergée sur les serveurs de Bomis. Un an plus tard, Nupedia n'a toujours pas décollé.

      Les internautes qui envoient des contributions sont rares, le processus de validation des textes par des groupes d'experts lent et complexe. Wales et Sanger créent donc un second site fonctionnant grâce à un nouveau logiciel librement disponible et en vogue sur le Net, le Wiki ("vite", en hawaïen). Contrairement aux sites classiques, un Wiki peut être modifié à tout moment et à volonté par ses visiteurs : l'outil idéal pour le travail en commun.

      Le succès de ce site baptisé Wikipedia, est immédiat : des milliers d'équipes se mettent à rédiger collectivement des articles sur tous les sujets, des plus sérieux aux plus futiles. Les textes sont corrigés, réécrits ou enrichis en permanence par des bénévoles enthousiastes. Les frictions entre auteurs sont innombrables, les conflits incessants, mais l'encyclopédie prend forme. Des versions en langues étrangères naissent sur tous les continents.

      En 2002, Nupedia est abandonnée au profit de Wikipedia, que Jimmy Wales qualifie fièrement de "bazar absolu".

      Larry Sanger, fidèle au principe d'une encyclopédie classique pilotée par des spécialistes reconnus, quitte le projet, et lance plusieurs sites rivalisant avec Wikipedia. Sans succès à ce jour.

      Un an plus tard, le serveur de Bomis ne suffit plus à gérer le trafic de Wikipedia, qui se dote de serveurs dédiés, donc coûteux. Jimmy Wales en appelle aux internautes : pour que le projet reste gratuit et indépendant, il faut qu'ils lui adressent des dons. Pour être en règle, Jimmy Wales crée une Fondation à but non lucratif baptisée Wikimedia, domiciliée en Floride.

      Chapeautant l'encyclopédie et les projets annexes, elle sera propriétaire des équipements, des fonds et de la marque. Aujourd'hui, Wikipedia est une institution mondialement reconnue, qui s'est imposée comme référence et outil de travail quotidien pour les internautes de tous les pays. Et Jimmy Wales vient d'annoncer, pour 2007, le lancement d'un moteur de recherche, Search Wikia, fonctionnant sur le modèle de Wikipedia.

      Cette dernière reçoit plus de 350 millions de visiteurs par mois, ce qui la classe dans les dix premiers sites mondiaux. 300 serveurs dédiés sont installés en Floride, à Amsterdam et en Corée du Sud.

      La seule version en anglais contient 1,5 million d'articles et s'enrichit de plus de 1 000 articles par jour. Wikipedia existe en 249 langues - en tête l'anglais, l'allemand, puis le français. Elle vit toujours grâce aux dons de particuliers et au mécénat d'entreprise. Alors qu'il s'établit à 50 000 dollars en 2004, son budget devrait atteindre 6 millions de dollars en 2007.

      Au fil du temps, Wikipedia s'est dotée d'une structure fondée sur l'équilibre et le cloisonnement des pouvoirs. Certains des "wikipédiens" les plus actifs sont promus par leurs pairs au grade d'"administrateur" (ils éditent les nouveaux articles, surveillent les modifications, repèrent les auteurs débutants mal préparés ou les vandales). "Pour la version anglaise, ils sont un millier, explique Jimmy Wales. Ils sont indispensables. Ils font le boulot ennuyeux et fournissent un soutien logistique aux auteurs."

      Il y a aussi les "bureaucrates" qui gèrent des petites communautés autour d'un projet local, les "stewards" qui règlent les problèmes d'organisation et de police interne, les "check-users" qui traquent les fauteurs de troubles pour les bannir et les "oversights" qui peuvent aller jusque dans les archives pour détruire un article diffamatoire...

      Pour les conflits les plus aigus, Jimmy Wales a créé pour la version anglaise un comité d'arbitrage d'une douzaine de membres. Ses décisions sont sans appel.

      D'autres pays l'ont imité, mais pas tous : les wikipédiens allemands soumettent les conflits insolubles au vote des utilisateurs.

      Pour faire fonctionner cette énorme machine, la Fondation n'a que sept employés rémunérés ! Jimmy Wales se consacre aux relations publiques de Wikipedia (conférences, interviews, rencontres avec des responsables politiques, économiques et scientifiques)... Il rêve d'aller en Chine, où Wikipedia est interdit : "Nous avons une version chinoise très active, grâce à Taïwan et à Hongkong, et quelques auteurs sur le continent. Mais les autorités de Chine populaire font bloquer nos sites. Je vais aller à Pékin voir des responsables, leur expliquer qui nous sommes, comprendre pourquoi ils font ça."

      Wales a aussi créé Wikia, société commerciale qui utilise le logiciel Wiki pour construire des communautés virtuelles de divertissement, sur les grands thèmes de la culture populaire américaine.

      En septembre, il a cédé la présidence de la Fondation à Florence Devouard, une Française de 38 ans qui réside près de Clermont-Ferrand. Ingénieur agronome, passionnée d'informatique, Mme Devouard se consacre entièrement à son travail bénévole pour Wikipedia.

      http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-831919,0.html

      Comment


      • #4
        OUTILS - Grippe aviaire: Livres et ouvrages de référence



        Dr Philippe Presles, "La grippe aviaire, comment s'y préparer?", Édition Jacob Duvernet, collection France Inter, 2007.

        Comment


        • #5
          OUTILS - Grippe aviaire: Livres et ouvrages de référence

          MENACE DE GRIPPE AVIAIRE: QUE PRÉVOIR POUR SOI ET SA FAMILLE?
          5 janvier 2007 (e-Santé.fr)


          "La grippe aviaire: comment s'y préparer?"
          Dr Philippe Presles, éditions Jacob-Duvernet, janvier 2007.


          Indonésie, Égypte, Hongrie, Grande Bretagne, les nouvelles épidémies humaines et animales du virus H5N1 de la grippe aviaire, nous rappellent que la menace plane toujours. Le gouvernement a minutieusement préparé son plan d'action pour parer à une éventuelle pandémie, mais en tant que particulier, que doit-on prévoir pour soi et sa famille? Le livre du Dr Philippe Presles, "Grippe aviaire, comment s'y préparer?", nous donne les réponses.



          Le virus grippal H5N1 est de retour à la Une de nos journaux. Depuis le début de l'année 2007, il a fait plusieurs victimes en Indonésie et en Égypte. Dans le même temps, il vient de contaminer des élevages de volailles en Hongrie et en Grande Bretagne. La menace d'une épidémie mondiale (ou pandémie) est toujours présente.

          On peut donc, sans dramatiser, réfléchir à la facon de s'organiser le plus judicieusement possible. Dans son livre intitulé "La grippe aviaire: comment s'y préparer ?", le Dr Philippe Presles nous révèle les 8 pistes à suivre.

          # Prévoir un mois de traitement chronique à l'avance

          En cas de traitement pour une maladie chronique (asthmatiques, diabétiques, malades cardiaques, hypertendus, etc.), prévoir un mois de traitement d'avance. En effet, les approvisionnements pourraient être temporairement perturbés. De la même facon, on peut faire tourner en réserve plusieurs boîtes de lait en poudre pour bébé.

          # Stock de paracétamol

          Ce médicament sert à toute la famille et permettra de soigner efficacement fièvre, maux de tête et douleurs, les trois principaux symptômes du syndrome grippal.

          # Trousse de secours pour les grands voyageurs, comme les hommes d'affaires
          Celle-ci doit comprendre du paracétamol, un traitement contre les diarrhées, le cas échéant, un antipaludéen correspondant à la zone visitée, et une boîte de Tamiflu® (antiviral efficace contre la grippe à prendre 6, 12 et jusqu'à 24 heures après les premiers symptômes de la grippe). À noter que le gouvernement a déjà prévu des stocks de Tamiflu® dans les ambassades francaises.

          # Vaccination contre la grippe pour les sujets fragiles
          Dans l'éventualité où le virus de la grippe aviaire circulerait en même temps que celui de la grippe classique, mieux vaut vacciner contre la grippe au minimum toutes les personnes fragiles : personnes de plus de 65 ans, personnes atteintes du virus du sida, greffées, diabétiques, insuffisants respiratoires, asthmatiques, en cas de bronchite chronique obstructive, de mucoviscidose, insuffisants rénaux en dialyse, insuffisants cardiaques et en cas d'antécédent d'infarctus du myocarde ou d'attaque cérébrale.

          # Vaccination contre le pneumocoque pour les sujets fragiles, dont les enfants de moins de deux ans
          Pourquoi ? Parce que la complication la plus fréquente de la grippe est la surinfection par le pneumocoque.

          # Respecter les règles d'hygiène de base

          Grippe aviaire ou pas, les règles d'hygiène de base devraient toujours être respectées. En hiver particulièrement, elles permettent de se protéger efficacement contre les diverses infections virales et bactériennes: lavage des mains en sortant des toilettes, après s'être mouché, avant de préparer les repas ou de s'occuper d'un bébé, utilisation de mouchoirs jetables, ne pas cracher, mettre sa main devant sa bouche si l'on tousse ou éternue, ne pas embrasser ni serrer la main lorsqu'on est enrhumé et porter un masque type FFP2, et éviter de rendre visite aux personnes âgées, malades, aux mamans de bébé de moins d'un an, aux femmes enceintes.

          Source
          Last edited by Lyro; February 5th, 2007, 01:54 PM. Reason: Ajout de gras dans le texte.

          Comment


          • #6
            OUTILS - Grippe aviaire: Livres et ouvrages de référence

            Revue de Presse. Mission Agrobiosciences
            RETOUR DE LA GRIPPE AVIAIRE

            9 février 2007 (Le Monde, Le Figaro, L’Express)



            «La Grande-Bretagne est le 14ème pays européen touché par la grippe aviaire» nous dit Gilbert Charles, journaliste à l’Express. Le Monde nous informe que le Ministère de l’Agriculture a décidé dans la soirée du lundi 5 février de faire passer de «négligeable» à «faible» le niveau de risque d’un retour de la grippe aviaire en France suite à la découverte en Grande-Bretagne du virus H5N1 de la grippe aviaire. Cependant, le quotidien nous précise que malgré cela, la France n’interdit pas les importations des volailles en provenance de Grande-Bretagne, estimant que «le risque immédiat que représente ce foyer pour la France et l’ensemble de l’Union européenne dépend essentiellement de la capacité des autorités britanniques à le contrôler.»

            Autre inquiétude, celle faite par l’Express sur la ressemblance du virus H5N1 avec le virus H1N1 responsable de la mort de 50 millions de personnes en Espagne entre 1918 et 1919. Selon les scientifiques, les deux virus tueraient de la même manière. Les malades seraient tués par leurs propres défenses naturelles. En effet, «ils ont découvert que le H1N1 provoque un déraillement du système immunitaire qui s’attaque aux cellules saines de l’organisme. La même réaction observée aujourd’hui chez les personnes infectées par le virus H5N1.» «La vigilance des services vétérinaires est renforcée» d’après Le Figaro qui, quand à lui, nous informe des nouvelles mesures à prendre si jamais une nouvelle épidémie se déclenche.

            «Dans un communiqué, le Premier ministre a déclaré que le dispositif de renforcement des mesures préventives, serait réévalué si nécessaire au vu de l’évolution de la situation épidémiologique.» Des mesures s’ajouteraient à celles déjà en vigueur dont un renforcement de la surveillance, la mobilisation de l’ensemble du public pour signaler la présence d’oiseaux sauvages morts, l’interdiction des lâchers de pigeons et du transport des appelants (oiseaux utilisés pour attirer leurs congénères sauvages).

            Liens utiles concernant la grippe aviaire
            Pour mieux apprécier le débat lire la conférence de Jean-Luc Angot, de l’Organisation mondiale de la santé animale: Grippe aviaire: la fièvre des pouvoirs publics est-elle justifiée? >>>

            Sur le thème de la grippe aviaire lire les nombreux articles et publications édités par le magazine web de la Mission Agrobiosciences >>>

            Source

            Comment


            • #7
              OUTILS - Grippe aviaire: Livres et ouvrages de référence

              ALERTE INFECTIEUSE: NOUVELLES MENACES SUR LA STABILITÉ INTERNATIONALE
              Un expert appelle à soutenir l’Afrique face à la grippe aviaire
              27 février 2007 (Jeune Afrique.com, d'après Panapress)



              Dans un ouvrage paru en septembre dernier aux Éditions L'Harmattan à Paris et intitulé "Alerte infectieuse: Nouvelles menaces sur la stabilité internationale", David Lawson dresse un panorama des maladies infectieuses et lance, sous forme de plaidoyer, une alerte pour une action urgente de la communauté internationale contre ce fléau.

              Il soulignait, sur les 284 pages de son livre répartis en 7 chapitres, les enjeux de leur progression, mettant en garde contre les risques que ces maladies posent sur la paix et la sécurité internationale.

              Source

              ***

              SIDA, SRAS, Chikungunya, Ebola, tuberculose, grippe aviaire,... Les maladies infectieuses franchissent la barrière des espèces et leur éradication constitue non seulement un impératif sanitaire et social, mais devient un enjeu majeur des relations internationales. L'auteur explore les dimensions politiques des épidémies désormais au coeur de toutes les problématiques des relations internationales (développement, sécurité, terrorisme, conflits, crises humanitaires, ...) et leurs implications pour l'avenir du monde.

              ***

              Diplômé en relations internationales, économie internationale et du développement, droit international et affaires asiatiques des Universités de Paris II et Paris V, Langues’O et de l’Institut de Hautes Etudes Internationales de Paris, David Lawson est actuellement Chef de l'Unité Afrique Centrale et Orientale et Conseiller de la Division Afrique auprès du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) à New York. Précédemment, il était Conseiller de l’ONUSIDA auprès des Nations Unies à New York (1998-2004) et du bureau des Caraibes à Trinité et Tobago (2004-2005). Il a exercé des responsabilités dans plusieurs agences onusiennes (UNESCO, ONUDI et FAO), la Commission européenne et la diplomatie française.

              David Lawson est également engagé dans la vie associative. Secrétaire général puis Président de l’Association des Français Fonctionnaires Internationaux de New York (2003-2004), il préside actuellement de nouveau cette Association. Bilingue français-anglais, il parle l’italien et comprend l’espagnol.


              ISBN: 2-296-01083-0 • juin 2006 • 285 pages
              Prix éditeur : 25,5 € / 167 FF | Pour commander de l'éditeur >>> | sur Amazon.fr >>>

              Comment

              Working...
              X