Announcement

Collapse
No announcement yet.

Le couponnage – une bonne affaire

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Le couponnage – une bonne affaire

    Le couponnage – une bonne affaire

    Par SimplementBrillant.ca

    9 août 2012 Sujets: Argent, Famille Commentaires (0)

    C’est vrai que la plupart d’entre nous jettent les coupons de réduction à la poubelle, mais selon les adeptes du «couponnage extrême», nous commettons une grave erreur; après tout, est-ce que vous jetteriez de l’argent à la poubelle?

    Le couponnage a gagné en popularité au cours des dernières années – il existe en effet un très grand nombre de sites Web, de blogues et de comptes de médias sociaux – il existe même une émission télévisée très en vogue dont le titre est Extreme Couponing (en français, Accros aux coupons rabais) – qui visent à aider les gens à dépenser moins pour vivre. En outre, le couponnage a évolué au-delà des banales circulaires d’épiceries. De nombreuses entreprises offrent en effet aujourd’hui des aubaines exclusives en ligne, et même des cadeaux, dans des sites de couponnage social comme Groupon et LivingSocial.

    Pourquoi le couponnage est-il devenu si à la mode? «Compte tenu du manque d’emplois et du ralentissement économique, les Canadiens cherchent des façons d’économiser comme ils le peuvent», explique Lina Zussino, cofondatrice de GroceryAlerts. «Pour certaines personnes, il s’agit d’un passe-temps qui les passionne. Pour d’autres, c’est la seule façon pour elles de joindre les deux bouts.»

    Mme Zussino indique que sa motivation est simple. «Je n’aime pas dépenser, et lorsque je le fais, je veux m’assurer que j’en ai pour mon argent», dit-elle. «Nous utilisons les coupons comme s’il s’agissait d’un revenu supplémentaire et nous gardons notre argent pour faire des placements et rembourser l’hypothèque.»

    «Nous sommes devenus des adeptes des concepts «faites-le vous-même», «écolo et bon marché» et «produit localement», explique Jordan Kent-Baas, coanimatrice de Project: Priceless, une expérience de média social à Ottawa.

    Mme Kent-Baas et son mari ont lancé le projet Project: Priceless pour rallier à leur cause des entreprises qui les soutiendraient pour organiser leur mariage sans qu’il leur en coûte rien ou presque. Après le succès de leur mariage l’an dernier, le couple a passé sa lune de miel «à la maison» en utilisant des coupons obtenus dans les médias sociaux et a lancé le projet The Nest – qui est une chronique sur leur vie en tant que nouveaux mariés économes.

    Compte tenu de la multitude de coupons qui vous sont offerts en ligne et dans votre courrier chaque semaine, il peut peut-être vous sembler décourageant de vous lancer dans l’aventure du couponnage. Cela étant dit, voici quelques conseils pour partir du bon pied sur la route des économies.

    /.../

    http://simplementbrillant.ca/2012/08...bonne-affaire/

  • #2
    Re: Le couponnage – une bonne affaire

    Un site de couponnage spécifique pour le Québec qui préconise une pratique éthique:

    http://www.onmagasine.ca/index.php/accueil.html

    Comment


    • #3
      Re: Le couponnage – une bonne affaire

      SALON DU COUPON
      Des fous du «couponing» recherchent des aubaines

      AGENCE QMI
      Publié le: samedi 20 octobre 2012, 14H47 | Mise à jour: samedi 20 octobre 2012, 14H55

      PHOTO
      PHOTO PAULE VEILLEUX-TURCOTTE / AGENCE QMI
      L'engouement pour les coupons est un phénomène très répandu aux États-Unis

      Près de 1000 personnes qui espèrent profiter d'aubaines ont participé au Salon du coupon à Montréal samedi.

      /.../

      Selon Lili Marchand, fondatrice du site OnMagasine.ca, plus de 28 000 personnes profitent de rabais à partir de son site. «J'ai commencé en septembre, a-t-elle dit. Il y avait 600 membres. C'est hallucinant. Les gens ont compris que c'est facile. On offre avec le site, une façon facile d'obtenir de l'information rapidement.»

      Les gens qui utilisent les coupons peuvent économiser jusqu'à 100 $ par semaine, selon Mme Marchand.

      http://www.journaldemontreal.com/201...t-des-aubaines

      Comment


      • #4
        Re: Le couponnage – une bonne affaire

        Lien vers la section couponnage d'une étudiante qui cherche à faire des économies:

        http://chroniqueetudiante.blogspot.ca/p/couponnage.html

        Comment


        • #5
          Re: Le couponnage – une bonne affaire

          LA FOLIE DU COUPONING

          http://m.vtele.ca/videos/aubaines-ci...1438_51441.php

          Comment


          • #6
            Re: Le couponnage – une bonne affaire

            Le couponnage gagne de plus en plus d'adeptes au Québec

            Mise à jour le lundi 19 novembre 2012 à 17 h 01 HNE

            Le couponnage gagne de plus en plus d'adeptes au Québec
            De plus en plus de consommateurs québécois choisissent le couponnage pour faire leurs achats. Une habitude de consommation répandue aux États-Unis, mais qui n'est pas aussi avantageuse au Canada.

            La Sherbrookoise Sylvianne Croteau est une couponneuse aguerrie. C'est toujours avec bonheur qu'elle découvre le contenu du Publi-Sac chaque semaine. Elle passera près de trois heures à éplucher les circulaires et à évaluer les meilleures offres afin d'en bénéficier, mais aussi pour les faire partager au plus grand nombre de personnes possible sur le site OnMagasine.ca dont elle est l'adjointe.

            Ce site compte près de 36 000 membres et seulement dans le dernier mois, quelque 4000 personnes y ont adhéré, signe que le phénomène prend de l'ampleur. « Peut-être qu'avec l'économie qui est plus difficile depuis les dernières années, les gens sont plus conscients d'essayer d'équilibrer leur budget », croit Mme Croteau.

            Un rapport de la firme ICOM, publié en 2008, indique qu'en période de ralentissement économique, les Canadiens sont plus sensibles aux possibilités d'aubaines sans toutefois atteindre les statistiques américaines. « Les données qu'on a du marché américain démontrent qu'il y a environ 80 % des gens qui déclarent utiliser des coupons de manière régulière. Le phénomène est moins important au Canada et encore moins au Québec », explique le professeur au Département de marketing de l'Université de Sherbrooke, Denis Bélisle.

            En fait, sept Canadiens sur dix seraient plus enclins à utiliser les coupons lorsque l'économie bat de l'aile, une proportion qui baisse à 60 % lorsqu'on arrive au Québec.

            États-Unis VS Québec : deux mondes

            Plusieurs émissions de télé-réalités américaines, où on présente des gens qui se nourrissent pratiquement gratuitement grâce aux coupons, diffusées au Québec ont toutefois aidé à l'émergence du phénomène dans la province.

            « Au Québec, on ne peut pas faire le même type d'épicerie que dans ces émissions. C'est sûr que je rêverais d'avoir une épicerie de 1000 $ pour un dollar, mais ici, nous devons payer les taxes et nous ne pouvons pas doubler ou tripler la valeur du coupon ou mettre plusieurs coupons sur un même produit », souligne Sylvianne Croteau.

            /.../

            http://www.radio-canada.ca/regions/e...g-quebec.shtml

            Comment

            Working...
            X