Announcement

Collapse
No announcement yet.

Chine - Rumeur démentie sur l'épidémie SRAS dans un hôpital de Baoding

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Chine - Rumeur démentie sur l'épidémie SRAS dans un hôpital de Baoding

    Rumeur démentie sur l'épidémie SARS dans un hôpital de Baoding

    2012-02-26 12:16:49 cri

    Le ministère chinois de la Santé publique a démenti le 25 février la rumeur sur « l'épidémie SARS enregistrée à l'hôpital de l'armée populaire de libération 252 de la ville de Baoding » indiquant que cet hôpital avait reçu un patient ayant de la fièvre à cause de l'infection respiratoire créée par le virus du pancréas du type 55 ; mais il ne faisait l'objet ni de l'épidémie SARS, ni de la grippe aviaire hautement pathogène.

    Le ministère de la Santé a affirmé que jusqu'à 8h de Samedi, on n'avait enregistré ni de malade dans un état grave, ni de mort, et qu'on avait pris des mesures contrôlant efficacement l'infection.

    http://french.cri.cn/781/2012/02/26/1s271583.htm
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    Re: Chine - Rumeur démentie sur l'épidémie SRAS dans un hôpital de Baoding

    Des cas d'infection, « pas de SRAS »

    Le rapport final de l'enquête épidémiologique sur les infections à l'Hôpital 252 de l'APL, qui ont suscité des spéculations sur une éruption de SRAS, sera publié dans une semaine. Selon une source de l'armée, le SRAS n'est pas le coupable.

    La source, qui provient de l'Institut pour la prévention et le contrôle des maladies de l'Armée populaire de libération et qui a refusé d'être identifiée, a indiqué que les infections sont entièrement maîtrisées.

    « Il n'y a aucun cas critique ou de décès. La plupart des patients ont eu simplement des symptômes comme de la fièvre, de la toux et des maux de gorge, et beaucoup n'ont pas eu besoin d'être hospitalisés », a-t-il révélé.

    Samedi, le ministère de la Santé a publié un avis en ligne dans lequel il a indiqué que les patients présentant des infections des voies respiratoires et de la fièvre qui sont traités à l'Hôpital 252 de l'APL à Baoding, province du Hebei (nord de la Chine), n'avaient pas été infectés par le virus du SRAS.

    « En confirmant avec les départements concernés, nous avons écarté le SRAS, la grippe H1N1 et la grippe aviaire, et nous avons diagnostiqué chez ces patients une infection des voies respiratoires causée par l'adénovirus de type 55 », a indiqué le ministère dans son avis.
    ...
    Depuis la semaine dernière, beaucoup de citoyens chinois ont exprimé leur préoccupation concernant une possible éruption de SRAS à cet hôpital, et certains ont allégué que des centaines de personnes avaient été placées dans des salles d'isolement et qu'au moins une personne était décédée.

    « La plupart des patients sont de jeunes soldats locaux nouvellement recrutés, et les symptômes sont habituellement bénins, notamment de la toux et de la fièvre », a confié la source au China Daily, dimanche.

    « En fait, jusqu'à maintenant, il est difficile de donner le nombre exact de personnes infectées, car elles ont été dépistées à tour de rôle », a déclaré la source, lorsqu'on l'a interrogée sur l'ampleur de l'éruption.

    « De plus, nous ne pourrions pas tester chacun pour ce virus, étant donné le peu de gravité de leurs symptômes qui ressemblent à ceux du rhume, et cela n'est pas nécessaire », a ajouté notre source.
    ...
    Un homme du nom de Wang du Bureau des relations publiques de l'hôpital a confié que l'hôpital « fonctionne normalement » et que « le département spécial pour les militaires hospitalisés est tout simplement administré séparément des autres départements ».

    Les gens travaillant au Bureau de service et au département des maladies respiratoires ont refusé de révéler la condition des patients.

    Feng Zijian, directeur du département d'urgence du Centre chinois de prévention et de contrôle des maladies, a indiqué qu'il allait participer à une réunion organisée par le ministère sur cette éruption à Baoding.

    Il n'a pas révélé l'ampleur ou le moment de cette éruption, en disant que seuls les militaires sont autorisés à divulguer cette information.

    « Étant donné que c'est un hôpital militaire, l'enquête sur l'épidémie… devrait être effectuée par des militaires », a confié M. Feng.
    ...

    french.china.org.cn 2012/02/27

    Article complet:
    http://french.china.org.cn/china/txt...t_24743824.htm
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment


    • #3
      Re: Chine - Rumeur démentie sur l'épidémie SRAS dans un hôpital de Baoding

      Camp de rééducation pour un homme accusé de rumeur sur le SRAS

      La police a indiqué hier qu'un homme qui a effrayé le public en diffusant une rumeur sur une épidémie de SRAS dans un hôpital militaire de la province du Hebei, dans le nord de la Chine, va passer deux ans de rééducation dans un camp de travail.

      Cet homme, nommé Liu, avait affirmé que plus de 50 cas de SRAS, ou syndrome respiratoire aigu sévère, étaient confirmés à l'Hôpital militaire 252 de la ville de Baoding, et qu'un patient était décédé.

      Il aurait répandu la rumeur pour augmenter le nombre de clics sur son site Internet, a indiqué le Bureau de sécurité publique du district de Xinshi.

      La rééducation par le travail est une forme de détention administrative en Chine, décidée par la police sans passer par l'intermédiaire du système judiciaire. Cette mesure est utilisée pour punir les gens coupables de délits mineurs et s'étend habituellement d'un à trois ans.

      Le ministère de la Santé a publié un communiqué expliquant que les patients de l'hôpital traités pour des maux de gorge et de la fièvre avaient une infection causée par l'adénovirus de type 55, une cause commune d'infections respiratoires.
      ...
      Le 19 février, une vague d'inquiétude a surgi en ligne en raison d'une rumeur selon laquelle de jeunes recrues militaires atteintes du SRAS avaient été admises à l'hôpital.

      M. Liu a ajouté plus tard que des centaines de malades étaient en quartier d'isolement et qu'au moins un patient était mort.

      Jeudi dernier, l'hôpital et l'administration sanitaire de la ville de Baoding ont nié toute épidémie de SRAS.

      ...french.china.org.cn 2012/02/28
      http://french.china.org.cn/china/txt...t_24753509.htm
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #4
        Re: Chine - Rumeur démentie sur l'épidémie SRAS dans un hôpital de Baoding

        <TABLE class=contentpaneopen><TBODY><TR><TD class=contentheading width="100%">Nouvelle épidémie de SRAS en Chine? </TD><TD class=buttonheading width="100%" align=right></TD><TD class=buttonheading width="100%" align=right></TD></TR></TBODY></TABLE><TABLE class=contentpaneopen><TBODY><TR><TD vAlign=top width="70%" colSpan=2 align=left>Écrit par NTD </TD></TR><TR><TD class=createdate vAlign=top colSpan=2>29-02-2012 </TD></TR></TBODY></TABLE>

        Une autre épidémie de SRAS, ou Syndrome respiratoire aigu sévère, est-elle en train de se répandre en Chine? Selon certaines informations, une maladie similaire à l’épidémie de 2003 a touché un groupe de soldats dans la province du Hebei.

        Des journalistes de l’Apple Daily de Hong Kong se sont rendus dans la ville de Baoding pour enquêter sur cette possible épidémie. Ils ont trouvé l’Hôpital militaire 252 fermé par des gardes armés et protégés de masques chirurgicaux. Les employés de l’hôpital ont confié aux journalistes que 300 soldats se trouvaient en observation à l’intérieur.

        Malgré l’apparente gravité de la situation, les habitants autour de l’hôpital n’ont pas été informés. Les écoles et les commerces sont restés ouverts, comme d’habitude et aucune annonce officielle n’a été faite.

        Une riveraine de l’Hôpital 252 a précisé: «Comment se fait-il que nous n’ayons rien entendu à ce sujet? Nous habitons juste à côté de l’Hôpital 252 et on a l’impression que tout est normal».

        Les internautes se sont plaints du manque de communication de la part des autorités. L’un d’entre eux a écrit: «Que s’est-il passé, pourquoi le département sanitaire n’a-t-il fait aucune annonce publique? Si ce n’est pas le SRAS, qu’est-ce que c’est? Est-ce qu’ils sont en train de jouer avec la vie des gens?».

        L’administration de la ville de Baoding a précisé que la maladie n’était pas grave et déclaré que de nombreux commentaires en ligne étaient faux.

        Une employée, Hôtel de ville de Baoding, a déclaré: «C’est juste une simple grippe, ce n’est pas le SRAS, nous sommes en train de renforcer nos efforts pour effacer les mauvais articles sur Internet».

        Cette négation ressemble à la dissimulation par les autorités, au sujet du SRAS en 2003. À cette époque, NTD avait été la première à diffuser les informations de l’épidémie trois semaines avant les médias officiels chinois. L’épidémie de 2003 est partie de Hong Kong. On a compté 8422 cas et 916 décès dans 37 pays.

        http://www.lagrandeepoque.com/LGE/So...-en-Chine.html


        <IFRAME style="WIDTH: 560px; HEIGHT: 315px" src="http://www.wat.tv/embedframe/107653chuPP3r8230733" frameBorder=0></IFRAME>
        http://www.wat.tv/video/nouvelle-epi...vh_35cef_.html
        Last edited by Pathfinder; February 29th, 2012, 08:55 AM. Reason: Ajout video
        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
        -Nelson Mandela

        Comment

        Working...
        X