Announcement

Collapse
No announcement yet.

Éclosion de légionellose à Québec - plus de 180 cas dont 14 décès à l'été 2012 - Les recommandations de la coroner

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - La publication du rapport de la DSP reportée

    Publié le 02 novembre 2012 à 16h26 | Mis à jour à 17h14

    Légionellose: l'enquête du coroner débutera le 4 mars

    PHOTO
    Le quartier Saint-Roch, à Québec, a été frappé par une éclosion de légionellose.
    PHOTO: ÉRICK LABBÉ, LE SOLEIL

    PIERRE PELCHAT
    Le Soleil
    (Québec) L'enquête publique du coroner sur l'épidémie de légionellose qui a fait 13 morts, à Québec, l'été dernier, débutera le 4 mars au palais de justice de Québec.

    C'est ce qu'a confirmé, vendredi, au Soleil, le bureau du coroner en chef. Une deuxième journée d'auditions est prévue le lendemain 5 mars. D'autres dates seront fixées par la suite selon les besoins et les disponibilités des parties. Dans un premier temps, on avait envisagé d'amorcer l'enquête en janvier.

    Par ailleurs, ce n'est que dans les jours précédant le début de l'enquête publique que l'on saura quels seront les organismes et les procureurs qui auront le statut de personne intéressée lors de l'enquête. Ce statut permet d'interroger des témoins et de déposer des documents.

    Il y a fort à parier que la Direction régionale de santé publique, la Centrale des syndicats du Québec qui est propriétaire avec la Ville de Québec de l'immeuble où se trouve la tour de refroidissement responsable de l'éclosion de légionellose, la Ville de Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux et la Régie du bâtiment seront représentés lors de l'enquête publique. Me Jean-Pierre Ménard, qui représente des personnes décédées par la maladie, a déjà manifesté son intention d'être à l'enquête.

    /.../

    http://www.lapresse.ca/le-soleil/act...-le-4-mars.php

    Comment


    • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - La publication du rapport de la DSP reportée

      Légionellose à Québec
      Le rapport déposé dans deux semaines

      Agence QMI
      26/11/2012 19h11


      La source de l'éclosion de légionellose a été identifiée comme étant une tour de refroidissement du Complexe Jacques-Cartier, un immeuble du quartier Saint-Roch, propriété de la CEQ.
      Photo Archives / Agence QMI

      QUÉBEC - Le très attendu rapport de la Direction régionale de la santé publique sur l'épisode de légionellose qui a frappé 180 personnes et fait 13 victimes à Québec, cet été, sera déposé dans deux semaines.

      On s'attendait à ce que le rapport de la DRSP doit déposé en octobre, mais il semble que le travail d'analyse des échantillons recueillis dans quelque 130 tours de refroidissement de grands systèmes de climatisation de Québec ait été plus long que prévu.

      D'autres délais

      Et puis, des délais, il y en aura aussi pour l'enquête de la coroner Catherine Rudel-Tessier sur l'éclosion de légionellose et les décès qu'elle a causés.

      Annoncées pour le début-2013, les audiences publiques avaient été fixées au début du mois de mars, mais un conflit d'horaire a forcé la coroner à les reporter. On envisage maintenant de procéder en avril 2013.

      /.../

      http://fr.canoe.ca/infos/regional/qu...26-191129.html

      Comment


      • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - La publication du rapport de la DSP reportée

        Légionellose : le règlement pour encadrer l'entretien des tours d'eau sera prêt à temps, dit le PQ

        Mise à jour le lundi 3 décembre 2012 à 18 h 52 HNE


        Légionellose : le règlement sur les tours d'eau sera prêt à temps, dit Agnès Maltais

        La ministre responsable de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais, dit faire tout ce qu'elle peut pour que le règlement visant à encadrer l'entretien des tours de refroidissement soit en vigueur dès l'été prochain afin d'éviter une autre éclosion de légionellose.

        La ministre Maltais reconnaît cependant que l'échéancier est serré. « Je travaille encore pour ça [...] Je pense que c'est encore réaliste. C'est serré, mais c'est réaliste », dit-elle.

        La Régie du bâtiment doit remettre un projet de règlement à la ministre Maltais d'ici la fin de l'année. Ce règlement précisera de quelle façon les propriétaires de tours de refroidissement devront les entretenir. Il stipulera aussi la façon dont les propriétaires devront produire des rapports d'entretien.

        Ceux qui ne s'y conformeront pas seront soumis à des amendes. Ce règlement vise à responsabiliser les propriétaires.

        /.../

        http://www.radio-canada.ca/regions/Q...cier-ete.shtml

        Comment


        • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - La publication du rapport de la DSP reportée

          Crise de la légionellose : la Santé publique formule ses recommandations

          PHOTO
          Le Dr François Desbiens

          La Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale formule dix recommandations au gouvernement pour éviter une nouvelle éclosion de légionellose comme celle qui a fait 13 victimes à Québec au cours de l'été.

          Dans son rapport final, le directeur régional de la santé publique, le Dr François Desbiens, reconnaît qu'il existe un problème réel dans la gestion et le nettoyage des tours de refroidissement des bâtiments au Québec. Une réglementation est nécessaire pour mieux encadrer leur entretien. Le rapport de la Santé publique suggère notamment la création d'un répertoire québécois des tours et d'un registre de leur entretien de même que le développement d'une expertise dans le domaine de la légionellose pour que, advenant une éclosion, l'intervention soit plus rapide et plus efficace.

          Le Dr Desbiens a confirmé par ailleurs que le conseil d'administration de la Régie du bâtiment venait d'adopter un projet de règlement visant à encadrer l'entretien et la désinfection des tours. Le projet de règlement sera soumis au gouvernement. « Nous sommes très confiants qu'au cours des prochains mois, ce règlement sera promulgué et que les propriétaires de tours sauront comment faire pour bien entretenir leur tour afin qu'une telle situation ne revienne pas », dit-il.

          Les cas liés à l'éclosion de légionellose l'été dernier à Québec provenaient tous de la même souche de la bactérie qui a été retrouvée dans la tour de refroidissement de l'immeuble de la Centrale des syndicats du Québec dans le quartier Saint-Roch. La légionelle était présente dans plus de 60 % des tours analysées et 24 % contenaient la souche potentiellement dangereuse, la bactérie legionella pneumophila de serogroupe 1.

          La docteure Isabelle Goupil-Sormany affirme que ce constat est préoccupant. « Au Québec, on avait 20 ans de retard sur l'entretien, le contrôle, les mesures à appliquer en matière de légionelle dans les tours. »

          /.../

          http://www.radio-canada.ca/regions/Q...publique.shtml

          Comment


          • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - La publication du rapport de la DSP reportée

            Rapport du directeur de santé publique

            Éclosion de légionellose dans la ville de Québec, été 2012

            http://fr.scribd.com/doc/115776550/R...sante-publique

            Comment


            • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - Publication du rapport de la DSP

              Légionellose: personne ne veut porter le blâme

              Isabelle Porter 7 décembre 2012 Ville de Québec

              Photo : Yan Doublet - Le Devoir
              Le premier cas de légionellose est apparu le 18 juillet et l’éclosion a pris fin officiellement le 29 août. Pas moins de 181 personnes ont été malades et 13 sont mortes, surtout dans le quartier Saint-Roch.

              À qui incombe la responsabilité de l’éclosion de légionellose qui a fait 13 morts cet été à Québec ? Pour l’heure, la Santé publique et la CSQ imputent le drame à un funeste mélange d’ignorance et de malchance.

              Malgré les reproches qui lui ont été faits, la Direction de la santé publique (DSP) ne prend aucun blâme dans le volumineux rapport qu’elle a rendu public jeudi.

              En entrevue, son directeur François Desbiens jure qu’il a fait le maximum… contrairement aux propriétaires de tours de refroidissement. « On ne pense pas [qu’on aurait pu agir plus rapidement] », dit-il en rappelant que peu de propriétaires avaient répondu au questionnaire que la DSP leur avait transmis pendant la crise.

              L’ignorance des uns et des autres en matière de tours semble avoir joué un rôle indéniable. « L’expertise sur la légionelle dans les [tours] est rare au Québec », souligne le rapport. Pour cela, il faut compter sur des « firmes privées » dont il est « difficile d’évaluer la qualité et la rigueur ».

              Le premier cas de légionellose est apparu le 18 juillet et l’éclosion a pris fin officiellement le 29 août. Pas moins de 181 personnes ont été malades et 13 sont mortes, surtout dans le quartier Saint-Roch.

              Le 19 septembre, on apprenait que la tour de refroidissement à l’origine de la bactérie se trouvait sur le toit de l’immeuble de la Centrale des syndicats du Québec (Québec), en plein coeur du quartier.

              Or, pendant ses inspections, la DSP a découvert un grand nombre de tours en piteux état à d’autres endroits.

              Du Capitole, en passant par l’hôtel Palace Royal et un immeuble de Services Canada, les tours de nombreux bâtiments sont jugées « problématiques » dans le rapport. Même la Ville de Québec a dû s’expliquer jeudi sur l’état d’une de ses installations. Parlant d’un « résultat surprenant » et d’un « épisode isolé », elle souligne que ce n’est pas ce qui a rendu les gens malades.

              /.../

              http://www.ledevoir.com/politique/vi...orter-le-blame

              Comment


              • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - Publication du rapport de la DSP

                Légionellose
                Québec, un cas d'espèce selon Labeaume

                Agence QMI
                07/12/2012 21h50

                /.../


                Des surprises

                LA DRSP a finalement désigné la tour de refroidissement du Complexe Jacques-Cartier comme étant à la source de la contamination, parce que la souche de bactérie qu'on y a trouvée était la même que celle qui avait frappé les personnes malades.

                Mais la campagne d'inspection et de prélèvements a permis de constater qu'une trentaine de tours de refroidissement affichaient des taux dangereux de légionelle d'une autre souche, moins agressive.

                La tour de l'hôtel de ville de Québec, qu'on croyait convenablement entretenue, détenait le record, avec un taux de 6 800 000 bactéries par litre. Sitôt l'information connue, la tour a été fermée. Elle sera remplacée le printemps prochain.

                http://fr.canoe.ca/infos/regional/ar...07-215032.html

                Comment


                • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - Publication du rapport de la DSP

                  LÉGIONELLOSE

                  Une victime toujours hospitalisée

                  Depuis août, Jean Légaré doit combattre les multiples conséquences de son infection

                  JEAN-NICOLAS BLANCHET @
                  PUBLIÉ LE: MARDI 11 DÉCEMBRE 2012, 20H02 | MISE À JOUR: MERCREDI 12 DÉCEMBRE 2012, 7H09

                  Soutenu par son épouse Diane, Jean Légaré, victime de la légionellose, livre un combat de tous les instants pour retrouver tous ses moyens.
                  11 DÉCEMBRE 2012 JOURNAL DE QUÉBEC



                  QUÉBEC - Toujours très souffrant après avoir contracté la légionellose, Jean Légaré devra passer les Fêtes à l’hôpital de l’Enfant-Jésus, où il essaie tant que bien mal de se relever de la maladie.

                  «J’ai demandé trois fois au bon Dieu de venir me chercher. J’étais sérieux. Je ne voyais pas la fin à tout ça», a-t-il confié, ébranlé, en entrevue avec le Journal et TVA Nouvelles mardi. Bien qu’il prenne du mieux, il ne peut espérer sortir de l’hôpital avant les Fêtes.

                  Surnommé le «miraculé» de la légionellose par le personnel médical qui a craint à plusieurs reprises pour sa vie, M. Légaré est hospitalisé depuis le 17 août. Sa conjointe, Diane Racine, l’avait alors transporté d’urgence pour traiter sa forte fièvre. L’homme de 58 ans a rapidement été plongé dans le coma et n’est jamais sorti de l’hôpital depuis ce temps.

                  Contrairement à d’autres patients lourdement atteints par la légionellose, M. Légaré ne présentait pas d’importants problèmes de santé au préalable. Moins âgé que la moyenne des cas plus graves, ce résident de Wendake était actif avant d’être atteint par la maladie.

                  Long calvaire

                  Malgré tout, l’infection à la légionellose l’a frappé durement. Son combat contre la maladie a été pénible et il ignore encore quelles seront les séquelles de cette épreuve. M. Légaré a toujours besoin d’être accompagné pour tous ses mouvements et soins d’hygiène. Son hospitalisation se prolonge à l’unité de chirurgie, puisqu’il est aux prises avec une plaie de lit qui nécessite plusieurs interventions. Il doit d’ailleurs demeurer couché en tout temps, à l’exception de 15 minutes par jour où il est autorisé à s’asseoir.

                  /.../

                  http://www.journaldequebec.com/2012/...s-hospitalisee

                  Comment


                  • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - Publication du rapport de la DSP

                    L'enquête publique sur la légionellose commencera le 30 avril

                    Mise à jour le mardi 8 janvier 2013 à 12 h 25 HNE

                    PHOTO
                    La source de l'éclosion de la légionellose a été identifiée au 320 rue Saint-Joseph Est.

                    L'enquête publique sur l'éclosion de légionellose à Québec se tiendra pendant cinq jours entre le 30 avril et le 8 mai prochain au palais de justice de Québec.

                    C'est la coroner Catherine Rudel-Tessier qui a été nommée pour diriger cette enquête. Elle entendra plusieurs témoins et experts lors des audiences. Ses conclusions et recommandations seront rendues publiques.

                    L'éclosion de légionellose a coûté la vie à 13 personnes l'été dernier à Québec. En tout, 181 personnes ont été affectées par la bactérie et 133 ont été hospitalisées.

                    /.../

                    http://www.radio-canada.ca/regions/Q...publique.shtml

                    Comment


                    • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - Publication du rapport de la DSP

                      Publié le 08 janvier 2013 à 14h02 | Mis à jour le 08 janvier 2013 à 17h18

                      Légionellose: l'enquête du coroner reportée en mai

                      PHOTO
                      Les prélèvements effectués par la Santé publique ont permis de localiser la source de l'épidémie de légionellose sur le toit du Complexe Place Jacques-Cartier dans Saint-Roch.
                      PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, JOCELYN BERNIER


                      PIERRE PELCHAT
                      Le Soleil

                      (Québec) Le début de l'enquête publique du coroner sur les 13 décès causés par l'épidémie de légionellose à Québec, l'été dernier, est reporté au 30 avril au palais de justice de Québec. Quatre autres jours d'audience sont prévus, soit les 1er et 2 mai et les 7 et 8 mai, a fait savoir, mardi, le bureau du coroner en chef.

                      Il semble que des conflits d'horaire des procureurs représentant les parties impliquées soient à l'origine du report du début des audiences. Avant les Fêtes, la coroner, Me Catherine Rudel-Tessier, avait retenu les dates des 4 et 5 mars.

                      En plus des victimes de la maladie, on peut s'attendre à ce que le gestionnaire et copropriétaire du Complexe Place Jacques-Cartier - la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - soit représenté lors de l'enquête. La Direction régionale de santé publique aura fort probablement à donner des explications sur son rapport concernant la plus importante éclosion de légionellose au pays. Le document a été rendu public le mois dernier. L'organisme pourrait aussi avoir à répondre à des questions sur les délais avant d'entreprendre la désinfection des tours de refroidissement.

                      Conclusions critiquées

                      /.../

                      Du côté de la Santé publique, on avait établi que la souche de Legionella détectée sur 22 personnes sur une possibilité de 23 était la même que celle retrouvée dans la tour de refroidissement du Complexe Place Jacques-Cartier. La même souche n'avait pas été détectée ailleurs.

                      /.../

                      Un total de 181 personnes ont reçu un diagnostic de légionellose à Québec, et plus de 130 ont dû être hospitalisées, dont plusieurs aux soins intensifs.

                      http://www.lapresse.ca/le-soleil/act...tee-en-mai.php

                      Comment


                      • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - Publication du rapport de la DSP

                        Légionellose : la nouvelle réglementation des tours de refroidissement dévoilée
                        Mise à jour le mercredi 16 janvier 2013 à 14 h 53 HNE


                        Les précisions de Cathy Senay

                        Le projet de règlement sur l'inspection des tours de refroidissement au Québec est prêt. Cette nouvelle réglementation de la Régie du bâtiment du Québec est très attendue depuis l'éclosion de légionellose qui a fait 13 morts à Québec, l'été dernier.

                        La Régie du bâtiment obligera notamment les propriétaires à entretenir les tours de refroidissement de leurs édifices en suivant un programme complet et élaboré, dont le suivi sera effectué par des membres d'un ordre professionnel travaillant dans ce domaine.

                        La Régie du bâtiment met aussi de l'avant la création d'un registre dans lequel toutes les tours d'eau servant à rafraîchir les immeubles seront répertoriées. Le registre permettra aussi de savoir si les propriétaires ont respecté les normes d'entretien. L'absence d'un tel document a compliqué le travail des autorités durant la crise de la légionellose à Québec.

                        Le projet de règlement, qui a été publié mercredi matin dans la Gazette officielle du Québec, indique aussi que les 44 inspecteurs de la Régie du bâtiment seront formés afin d'être en mesure d'inspecter les tours dès l'été prochain.

                        En cas de manquement, les amendes pourraient atteindre 25 000 $ pour un particulier et 75 000 $ pour une entreprise. Ces montants pourraient doubler ou tripler en cas de récidive.

                        Ces mesures sont semblables à celles annoncées par les ex-ministres libéraux Yves Bolduc et Lise Thériault en août dernier et qui n'avaient pas été adoptées en raison du changement de gouvernement.

                        La Régie du bâtiment estime que la mise en oeuvre des nouvelles règles va coûter 9 millions de dollars sur cinq ans aux propriétaires privés et 6 millions de dollars pour les édifices publics et municipaux.

                        Le vote final pour l'adoption de la réglementation par le conseil des ministres aura lieu ce printemps.

                        /.../

                        http://www.radio-canada.ca/regions/Q...issement.shtml

                        Comment


                        • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - Publication du rapport de la DSP

                          Deux nouveaux cas de légionellose à Québec

                          Comment


                          • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - Publication du rapport de la DSP

                            Légionellose : la Direction de la santé publique de Québec questionnée

                            Mise à jour le mercredi 20 mars 2013 à 4 h 47 HAE

                            Des documents obtenus par Radio-Canada révèlent des retards importants dans les communications de la Santé publique lors de l'éclosion de légionellose qui a fait 13 morts à Québec l'été dernier.

                            À deux reprises pendant la crise, la Direction de la santé publique de Québec a mis plusieurs jours à rendre publiques certaines informations.
                            Au début par exemple, cinq jours se sont écoulés entre la confirmation de l'éclosion, en juillet, et le premier communiqué de presse.

                            Un document obtenu en vertu de la Loi sur l'accès à l'information nous apprend aussi qu'en août, la Santé publique a mis quatre jours à planifier une conférence de presse où elle a fait état d'une recrudescence de l'épidémie et a annoncé la désinfection de toutes les tours de refroidissement des bâtiments afin d'éliminer la source de la contamination.

                            Suite...
                            http://www.radio-canada.ca/regions/quebec/2013/03/20/002-legionellose-eclosion-agence-sante.shtml
                            "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                            -Nelson Mandela

                            Comment


                            • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - Publication du rapport de la DSP

                              Publié le 28 avril 2013 à 11h33 | Mis à jour à 11h33

                              Légionellose: l'enquête du coroner débute mardi

                              Le Soleil, Jocelyn Bernier

                              L'enquête publique de la coroner Catherine Rudel-Tessier concernant les décès de 14 personnes à la suite de l'éclosion de la légionellose, l'été dernier, à Québec, débutera cette semaine.
                              <!-- .excerpt -->
                              Les audiences, qui se dérouleront dès mardi au palais de justice de Québec, devraient durer six jours. La coroner entendra des experts et des témoins.

                              L'enquête publique a été ordonnée le 11 septembre dernier. Elle a pour objectif d'éclaircir les causes et les circonstances entourant les décès. S'il y a lieu, la coroner pourra ensuite formuler des recommandations visant une meilleure protection de la vie humaine.

                              Suite...
                              http://www.lapresse.ca/le-soleil/act...bute-mardi.php
                              "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                              -Nelson Mandela

                              Comment


                              • Re: Éclosion de légionellose à Québec - 180 cas dont 13 décès - Québec ordonne la tenue d'une enquête publique - Le « pulsovar A » en cause - La source identifiée - Publication du rapport de la DSP

                                Publi&#233; le 29 avril 2013 &#224; 17h28 | Mis &#224; jour &#224; 17h28

                                L&#233;gionellose: un 14e d&#233;c&#232;s r&#233;v&#233;l&#233; huit mois plus tard

                                PIERRE PELCHAT
                                Le Soleil

                                (Qu&#233;bec) La l&#233;gionellose a caus&#233; la mort de 14 personnes &#224; Qu&#233;bec, &#224; l'&#233;t&#233; 2012, alors que le rapport de la Direction r&#233;gionale de sant&#233; publique a fait &#233;tat en d&#233;cembre dernier de 13 d&#233;c&#232;s.

                                Bien que cet autre d&#233;c&#232;s soit survenu le 22 ao&#251;t 2012, ce n'est que vendredi dernier que l'information a &#233;t&#233; rendue publique par le bureau du coroner en lien avec le d&#233;but aujourd'hui de l'enqu&#234;te de la coroner Catherine Rudel-Tessier sur l'&#233;pid&#233;mie de l&#233;gionellose. La personne d&#233;c&#233;d&#233;e est Marguerite Jacques qui &#233;tait &#226;g&#233;e de 81 ans.

                                &#171;Il s'agit d'un cas non reli&#233; &#224; l'&#233;closion. Il a &#233;t&#233; caus&#233; par une souche diff&#233;rente de l'&#233;closion. Nous l'avons inclus dans l'enqu&#234;te du coroner mais la sant&#233; publique l'exclut des d&#233;c&#232;s li&#233;s &#224; l'&#233;closion&#187;, a indiqu&#233;, lundi, au Soleil, le bureau du coroner.

                                &#192; la sant&#233; publique, on maintient que l'&#233;pid&#233;mie de l&#233;gionellose a caus&#233; la mort de 13 personnes. Au total, plus de 180 personnes r&#233;sidant en grande majorit&#233; dans la basse ville de Qu&#233;bec ont contract&#233; la maladie. Plusieurs d'entre elles ont d&#251; &#234;tre hospitalis&#233;es aux soins intensifs dans des h&#244;pitaux de Qu&#233;bec.

                                En plus des responsables de la sant&#233; publique, la coroner Rudel-Tessier entendra lors de son enqu&#234;te des repr&#233;sentants de la Ville de Qu&#233;bec, de la R&#233;gie du b&#226;timent et de la Centrale des syndicats d&#233;mocratiques qui est responsable de l'entretien du complexe Jacques-Cartier. La sant&#233; publique avait identifi&#233; la tour de refroidissement du complexe qui abrite la biblioth&#232;que Gabrielle-Roy dans Saint-Roch comme &#233;tant la source de la contamination mortelle.

                                /.../

                                http://www.lapresse.ca/le-soleil/act...-plus-tard.php

                                Comment

                                Working...
                                X