Announcement

Collapse
No announcement yet.

Congo - La fièvre jaune frappe à Titule

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Congo - La fièvre jaune frappe à Titule

    Le jury national 2009-2010 annulé par Makwenge à cause de la fraude décelée

    Kinshasa, 09/07/2010 / Politique

    Extrait:

    La fièvre jaune frappe à Titule

    Dans un autre chapitre, le ministre a fait état de la présence de la fièvre jaune à Titule, une localité de la Province Orientale. Il signale 3 décès sur 12 cas d’une maladie forte de fièvre, de jaunisse et de saignement. Selon les informations rapportées par la Zone de santé locale, c’est depuis le mois de mars 2010 que les cas ont été relevés et des prélèvements de sang ont été faits et des échantillons envoyés à l’INRB et à l’Institut Pasteur, de Dakar.

    Tout en instruisant les services compétents, au niveau local, Makwenge a appelé la population à reporter au centre de santé le plus proche, tout cas de santé avec jaunisse.

    Sylvestre Saidi Nyota/Le Phare


    http://www.digitalcongo.net/article/68322
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    Re: Congo - La fièvre jaune frappe à Titule

    Fièvre jaune dans la Province Orientale : le ministre Santé instruit les services compétents intensifient la surveillance épidémiologique

    Kinshasa, 12/07/2010 / Santé
    <DFN></DFN>
    <DFN>Suite à la fièvre jaune qui sévit dans la Province Orientale depuis le mois de mars, le ministre de la Santé Publique Victor Makwenge vient d’instruire les services compétents intensifient la surveillance épidémiologique.</DFN>

    La fièvre jaune qui sévit dans la Province Orientale commence à inquiéter les ressortissants de ce coin de la République. Pour ce faire, le ministre de la santé publique, Victor Makwenge kaput a instruit les services compétents de la province orientale et des provinces voisines d’intensifier la surveillance épidémiologique.

    En effet, c’est depuis le mois de mars 2010 que 12 cas avec 3 décès d’une maladie faite de fièvre, de jaunisse et de saignement ont été rapportés dans la zone de santé de Titule, district du Bas Uélé en Province Orientale.

    D’après le n° 1 de la santé publique, des prélèvements de sang ont été faits et des échantillons envoyés à l’INRB et à l’Institut de pasteur de Dakar, laboratoire de référence de la Région africaine pour des analyses approfondies.

    Bien que les résultats indiquent qu’il pourrait s’agir de fièvre jaune, des tests complémentaires nécessaires sont encore encours. Des équipes d’intervention multidisciplinaires ont été constituées et seront déployées sur terrain en cas de besoin pour des investigations approfondies et l’appui à l’organisation d’une riposte éventuelle.

    Aussi a-t- il invité la population vivant dans la zone de santé de Titule et dans toutes celles qui l’avoisinent de rapporter à la formation sanitaire la plus proche de leur lieu de résidence tout cas de fièvre avec jaunisse.

    Pour rappel, la fièvre jaune est une maladie infectieuse due au virus de la fièvre jaune ou virus amaril. Elle est transmise par certaines espèces de moustiques et ne se rencontre que dans certains pays d’Amérique du sud et d’Afrique subsaharienne. Il n’y a pas de médicament pour traiter la fièvre jaune.

    Il existe toutefois un vaccin constitué de virus vivants atténués. Il est efficace à 100%. Une seule dose de vaccin protège durant 10 ans. Une fois que l’on a contracté le virus, la période d’incubation dans l’organisme est de 3 à 6 jours et est suivie de la maladie, qui peut présenter une ou deux phases.

    La première, aiguë, provoque en général de la fièvre, des douleurs musculaires au premier plan desquelles des dorsalgies, des céphalées, des frissons, une perte de l’appétit, des nausées ou des vomissements. L’état de la plupart des patients s’améliore ensuite et leurs symptômes disparaissent au bout de 3 à 4 jours. Toutefois, 15% des patients présentent une deuxième phase plus toxique dans les 24 heures suivant la rémission initiale. Une fièvre élevée se réinstalle et plusieurs systèmes organiques sont touchés. Le patient présente rapidement une jaunisse et se plaint de douleurs abdominales accompagnées de vomissements, apprend – t-on d’un document de l’Oms.

    A signaler que des saignements peuvent apparaître au niveau de la bouche, du nez, des yeux ou de l’estomac. Lorsque c’est le cas, on voit apparaître du sang dans les vomissures et les fèces. La fonction rénale se détériore. La moitié des malades présentant cette phase toxique meurent dans les 10 à 14 jours, et les autres se remettent sans lésion organique importante.

    Notons que la fièvre jaune est difficile à diagnostiquer, surtout au cours de ses stades précoces. On peut la confondre avec le paludisme, la typhoïde, la dengue, l’hépatite et d’autres maladies, de même qu’avec une intoxication. Les tests hématologiques permettent de détecter les anticorps antiamarils produits en réponse à l’infection. Plusieurs autres techniques sont employées pour identifier le virus dans des prélèvements de sang ou de tissu hépatique recueillis après le décès. Ces épreuves demandent un personnel de laboratoire hautement qualifié et du matériel et des produits spécialisés.

    Doudou Esungi/L’Avenir

    http://www.digitalcongo.net/article/68375
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment


    • #3
      Re: Congo - La fièvre jaune frappe à Titule

      <TABLE id=apex_layout_271110100662109808 class=formlayout border=0 summary=""><TBODY><TR><TD noWrap align=left>20100721.2448</TD></TR><TR><TD noWrap align=right>Publicado</TD><TD noWrap align=left>21-JUL-2010</TD></TR><TR><TD noWrap align=right>Título</TD><TD noWrap align=left>PRO/FRA> Fi��vre jaune - RD Congo: (Orientale) OMS</TD></TR></TBODY></TABLE>

      FIÈVRE JAUNE - RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO: (ORIENTALE) OMS
      ************************************************** **************
      Une communication de ProMED-mail
      <http://www.promedmail.org>
      ProMED-mail est un programme de la
      Société Internationale pour les Maladies Infectieuses
      <http://www.isid.org>

      Date: lun 19 juil 2010
      Source: OMS, Alerte et action au niveau mondial
      (GAR), Flambées épidémiques [édité]
      <http://www.who.int/csr/don/2010_07_19a/fr/index.html>


      Fièvre jaune en République démocratique du Congo
      ------------------------------------------------
      Le 25 juin 2010, Médecins Sans Frontières (MSF) a
      signalé un cas présumé de fièvre jaune à Titule,
      dans le district du Bas Uele de la province
      Orientale (nord du pays). Entre mars et juin
      [2010], 11 autre cas présumés ont été signalés, dont 2 mortels.

      Le cas indicateur a été identifié comme étant un
      agriculteur de 43 ans qui a présenté des
      symptômes cliniques de fièvre, d'ictère et
      d'hématurie (sang dans les urines). Sa maladie
      est apparue le 15 mars 2010 et il est décédé
      quelques jours plus tard. Il n'avait pas
      d'antécédents de vaccination antiamarile. Les
      tests de laboratoire faits à l'Institut National
      de Recherche Médicale (INRB) de Kinshasa ont
      révélé une positivité des IgM par ELISA, résultat
      confirmé par le laboratoire régional de référence
      pour la fièvre jaune à l'Institut Pasteur de
      Dakar (Sénégal), avec des tests plus spécifiques
      (test de neutralisation par réduction de plages - PNRT).

      Suite à l'identification du cas indicateur
      (l'homme de 43 ans), une enquête est en cours
      dans la ville de quelque 17 000 habitants, pour
      déterminer l'ampleur de la réponse à la poussée
      épidémique et préparer une campagne de vaccination d'urgence.

      La République démocratique du Congo (RDC) fait
      partie des pays d'Afrique où la fièvre jaune est
      endémique et, en 2003, elle a introduit le vaccin
      antiamaril dans son Programme élargi de
      Vaccination (PEV) pour tous les enfants âgés de 9
      mois. La RDC n'a pas encore bénéficié de campagnes de vaccination préventives.

      --
      Communiqué par:
      ProMED-mail Rapporteur Marianne Hopp

      [Les 12 cas de fièvre jaune (FJ) soulèvent la
      question de savoir si ces cas représentent des
      infections du cycle selvatique (cycle
      moustique-singe-moustique) ou de l'environnement
      urbain, cycle de l'homme-moustique-homme.
      L'absence de cas supplémentaires après juin 2010
      fait à penser que la présente transmission du
      virus de la FJ à l'homme a du prendre fin. Il
      serait intéressant de recevoir des informations
      supplémentaires de cette région. - Mods.TY/SC]

      [La carte interactive de HealthMap/ProMED-mail de
      la République démocratique du Congo est
      disponible à <http://healthmap.org/r/01JJ>. - Mod.SC]

      [voir aussi:
      Fièvre jaune - Cameroun: (Ouest) OMS 20100227.0652
      Fièvre jaune - Afrique de l'Ouest: Guinée, Côte d'Ivoire, OMS 20100114.0158
      Fièvre jaune - Guinée: (Mandiana) 20100108.0088
      2009
      ----
      Fièvre jaune - Côte d'Ivoire: (Denguélé) 20091119.3988
      Fièvre jaune - Liberia: OMS 20090512.1777
      Fièvre jaune - Guinée: (FA) 20090119.0229
      Fièvre jaune - Sierra Leone: (SO) 20090107.0059
      Fièvre jaune - Rep. du Congo: (Cuvette-Ouest) OMS 20090511.1755
      2008
      ----
      Fièvre jaune - RCA: (LB) 20081020.3317
      Fievre jaune - Cote d'Ivoire 20080810.2464
      Fièvre jaune - République démocratique du Congo ex Angola 20080610.1837]

      [Vous pouvez trouver d'autres articles sur la
      fièvre jaune sur le site de ProMED-mail (en
      anglais) à <http://www.promedmail.org>. - Mod.SC]

      [Yellow fever - Africa: Guinea (MD) 20100107.0073
      2009
      ----
      Yellow fever - Africa (02): Cameroon 20091002.3424
      Yellow fever - Africa: Guinea 20090115.0166
      2008
      ----
      Yellow fever - Africa (13): Sierra Leone (Southern Province) 20081222.4029
      Yellow fever - Africa (09): Ghana: RFI 20081002.3114
      Yellow fever - Africa (08): Cote d'Ivoire, controlled 20081001.3101
      Yellow fever - Africa (07): Guinea (N'zerekore) 20080929.3079
      Yellow fever - Africa (06): Cote d'Ivoire (Abidjan) 20080814.2532
      Yellow fever - Africa (05): Cote d'Ivoire (Abidjan), WHO 20080809.2449
      Yellow fever - Africa (04): Congo DR, susp., RFI 20080607.1815
      Yellow fever - Africa (02): Liberia 20080428.1461
      Yellow fever - Africa: Liberia 20080405.1246]
      ...................................sc/sb/lmi/mj/sc


      .../
      http://www.promedmail.org/pls/otn/f?..._ID:1030,83770
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #4
        Re: Congo - La fièvre jaune frappe à Titule

        <table width="599" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0"><tbody><tr><td rowspan="10" height="17" valign="top" width="12">
        </td> <td>
        Fièvre jaune en République Democratique du Congo



        Traduction machine


        19 juillet 2010 -- Le 25 juin 2010, Medecins sans Frontieres (MSF) a rapporté un cas suspecté de fièvre jaune dans Titule, zone basse d'Ouele de la province d'Orientale (partie nord du pays). Entre mars et le 11 juin d'autres cas suspectés ont été rapportés, y compris les deux décès.
        Le cas d'index a été identifié en tant que fermier masculin de 43 ans qui s'est présenté avec des symptômes cliniques de la fièvre, de l'ictère et du haematuria (sang en urine). La date de début de sa maladie était le 15 mars 2010 et il est mort quelques jours plus tard. Il n'a eu aucune histoire de la vaccination de fièvre jaune. Les essais en laboratoire effectués par Institut National de Recherche Médicale (INRB) à Kinshasa ont montré le positif d'IgM par l'essai d'ELISA et ont été confirmés par le laboratoire de référence régionale pour la fièvre jaune chez l'Institut Pasteur à Dakar, Sénégal avec des essais plus spécifiques (essai de neutralisation de réduction de plaque ou PRNT).
        Après l'identification du cas d'index (le mâle de 43 ans), une enquête est effectuée dans la ville habitée par environ 17.000 personnes afin de déterminer la portée de la réponse de manifestation et se prépare à la vaccination de secours.
        Le Republic Of The Congo Democratic (transporteur) est parmi les pays endémiques de la fièvre jaune de l'Afrique et, en 2003, le vaccin présenté de fièvre jaune dans le programme augmenté sur l'immunisation (EPI) pour tous les enfants à 9 mois d'âge. Le transporteur n'a pas encore tiré bénéfice des campagnes préventives de vaccination.

        </td> </tr> </tbody></table> <!-- include ftr-->

        Comment


        • #5
          Re: Congo - La fièvre jaune frappe à Titule

          PEV: campagne de vaccination contre la fièvre jaune à Titule

          <!-- Rédigé par La Rédaction le 1 oct 2010 sous Actualité, Province Orientale, Santé. Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback à cet article
          -->octobre 1, 2010

          ...Au total 59 mille 803 personnes ont été vaccinées sur 61 mille 854 attendues. Soit 97%.

          Les personnes cibles sont les enfants de plus de neuf mois ainsi que des adultes, hormis les femmes enceintes.

          Parmi les difficultés rencontrées le médecin chef d’antenne PEV note essentiellement la réticence de certaines personnes à se faire vacciner.

          Pour ces personnes, seul Dieu protège.

          Rappelons que de 82 cas de fièvre jaune enregistrés depuis juin dernier, deux personnes ont trouvé la mort.

          Le médecin chef d’antenne PEV souhaite que la zone de santé de Buta où une quarantaine des cas avaient été identifiés et d’autres zones de santé voisines à Titule soient également vaccinées pour parer à toute éventualité.

          http://radiookapi.net/actualite/2010...aune-a-titule/
          "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
          -Nelson Mandela

          Comment

          Working...
          X