Announcement

Collapse
No announcement yet.

Fièvre jaune en République centrafricaine

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Fièvre jaune en République centrafricaine

    Fièvre jaune en République centrafricaine

    Traduction machine

    30 octobre 2008 -- Le 22 août le ministère de la Santé (MoH) de la République centrafricaine a rapporté un cas confirmé par laboratoire de fièvre jaune. C'est le deuxième événement de fièvre jaune rapporté par la République centrafricaine en 2008. Le cas a été laboratoire confirmé pour la fièvre jaune par l'Institut Pasteur, Dakar.
    Le cas initial est un mâle âgé de 32 ans du village de Ngotto, la sous-préfecture de Boda, la préfecture de la La Lobaye, qui a présenté avec des symptômes de fièvre et d'ictère. Il est vivant et continue à récupérer de sa maladie. Le cas a été détecté par le système de surveillance national de fièvre jaune.
    L'équipe de recherche de manifestation a évalué 34 contacts dans la sous-préfecture de Boda. Quatre présentés avec des symptômes de fièvre ou d'ictère et les autres 30 étaient asymptomatiques.
    Sur la base de l'évaluation de la situation de manifestation, on l'a décidé de vacciner 183.992 personnes contre la fièvre jaune dans les quatre sous-préfectures de la préfecture de la La Lobaye (Mbaiki, Mongoumba, Boda et Bogonda) et d'une partie de la préfecture voisine de la La Sangha (sous-préfecture de Bambio).
    La préfecture de la La Lobaye n'est pas un secteur endémique pour la fièvre jaune. En mars 2008, la République centrafricaine a rapporté que quelques caisses de fièvre jaune dans le nord-ouest du pays et une campagne de masse de vaccination contre la fièvre jaune ont été conduites avec succès dans la région.
    En réponse à la manifestation, le MoH a fait une demande des vaccins de fièvre jaune et des coûts d'exploitation pour la campagne de masse préventive de vaccination à partir de la réserve globale placée par GAVI de secours pour le vaccin de fièvre jaune, contrôlée par le groupe de coordination international sur la disposition vaccinique pour la commande de fièvre jaune (YF-ICG).

    <!-- include ftr-->
    http://www.who.int/csr/don/2008_10_30/en/index.html

  • #2
    Re: Fièvre jaune en République centrafricaine

    Centrafrique: des cas de fièvre jaune malgré une campagne de vaccination

    03.02.09 | 11h51



    <script language="JavaScript">OAS_AD('Frame1');</script> <table width="98%" border="0" cellpadding="0" cellspacing="1"><tbody><tr valign="top"><td width="25">


    </td> <td> a fièvre jaune continue à sévir en Centrafrique malgré une campagne de vaccination de 200.000 personnes fin 2008, a appris l'AFP mardi auprès du ministère centrafricain de la Santé, qui n'a pas communiqué de bilan."La fièvre jaune continue à sévir dans cinq régions de la Centrafrique depuis le premier cas décelé en 2007 à Boda (sud-est) et ceux recensés en 2008 et 2009", selon les responsables du Service de Lutte contre les Epidémies.
    <table style="float: left; clear: both; padding-right: 6px;" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0"><tbody><tr><td><center><script language="JavaScript">if (provenance_elt !=-1) {OAS_AD('x40')} else {OAS_AD('Middle')}</script></center>
    </td></tr></tbody></table>Des malades ont également été recensés à Bégoua (périphérie nord de Bangui) et Boyali I (environ 60 km au nord de Bangui) Bozoum (nord-ouest) et Bria (est).
    Le bilan n'a été communiqué mais "pour l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), un seul cas de fièvre jaune décelé dans un secteur donné est synonyme d'épidémie dans la zone", selon un responsable centrafricain.
    En novembre-décembre 2008, une campagne de vaccination contre la fièvre jaune a permis de vacciner quelque 200.000 personnes, à l'initiative du ministère de la Santé, de l'OMS, de l'Unicef et du Fonds mondial pour les vaccins (Gavi), après la découverte d'un cas dans le sud-ouest du pays.
    La fièvre jaune est une maladie virale transmise par des moustiques. Elle provoque de la fièvre, des douleurs musculaires, la perte d'appétit et des nausées et est souvent mortelle.


    http://abonnes.lemonde.fr/web/depech...05@7-50,0.html


    </td></tr></tbody></table>

    Comment


    • #3
      Re: Fièvre jaune en République centrafricaine

      Centrafrique: vaccination de 3,7 M d'habitants contre la fièvre jaune

      BANGUI (AFP) - 19.07.2010 14:26

      Une campagne nationale de vaccination contre la fièvre jaune visant 3,7 millions des 4 millions d'habitants centrafricains a été lancée lundi par les autorités et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

      Une campagne nationale de vaccination contre la fièvre jaune visant 3,7 millions des 4 millions d'habitants centrafricains a été lancée lundi par les autorités et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

      "Il est question de vacciner 95% de la population contre la fièvre jaune qui est une maladie virale, infectieuse et qui provoque la mort dans la plupart des cas", a annoncé un communiqué du ministère de la Santé.

      "Entre 2008 et 2010, plus d'une dizaine de cas de décès imputés à la fièvre jaune ont été recensés, à Bangui et dans les provinces centrafricaines", précise le communiqué.

      Une première campagne aura lieu à Bangui et dans les préfectures de la Mambéré Kadéï, de la Sangha Mbaéré, de la Nana Mambéré (ouest) et une deuxième campagne aura lieu en novembre pour le reste du pays, a indiqué à la presse le docteur Rock Ouambita Maboké, du service de lutte contre les grandes endémies.

      "Contrairement à la campagne de vaccination contre la polio qui utilise la stratégie du porte à porte, a-t-il dit, nous privilégions la stratégie (des postes) fixe(s), c'est-à-dire que des agents mobilisateurs vont sillonner les différents secteurs pour indiquer à la population les sites retenus pour la vaccination".

      La présente pourrait être confrontée à l'insécurité qui sévit dans les régions du nord-est et du sud-est du pays.

      "Ces zones sont concernées par la seconde phase qui démarrera en novembre prochain. Mais on ne pourra pas travailler dans la quiétude s'il y a l'insécurité", a affirmé Ouambita Maboké.

      "Exceptés les femmes enceintes et les enfants de moins de 9 ans, tous les habitants doivent se faire vacciner", a déclaré Mme Geneviève Ngaolissio, sage-femme au centre de santé de Ouango-Bangui.

      "Depuis ce matin, il y a une affluence de la population, nous sommes débordés mais nous nous organisons pour répondre aux attentes des uns et des autres. Parce que tout le monde veut être vacciné", a expliqué la sage-femme.

      La campagne a été précédée par un battage médiatique ainsi que le placardage des affiches invitant la population à se faire vacciner.


      © 2010 AFP

      http://www.tv5.org/cms/chaine-franco...1e64cd.711.xml
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #4
        Re: Fièvre jaune en République centrafricaine

        Campagne contre la fièvre jaune en Centrafrique, prolongée

        <!-- Date created -->Mardi, 27 Juillet 2010 14:21

        Extraits:


        La campagne de vaccination contre la fièvre jaune est prolongée jusqu’au vendredi 30 juillet 2010...

        --------

        Les villes de Bangui, Bouar, Berberati et Nola et leurs environs sont concernées par la prolongation vaccinale.

        --------

        En Centrafrique, 10 personnes sont déjà mortes de la fièvre jaunes et une trentaine de cas détectés.

        .../
        http://www.radiondekeluka.org/sante/...prolong%C3%A9e
        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
        -Nelson Mandela

        Comment


        • #5
          Re: Fièvre jaune en République centrafricaine

          Clôture définitive de la prolongation de campagne de vaccination contre la fièvre jaune en Centrafrique

          <!-- Date created -->Samedi, 31 Juillet 2010 09:16

          La vaccination contre la Fièvre jaune débutée le 19 juillet dernier s’achève ce 30 juillet 2010 dans les 2 Régions Sanitaires retenues pour la 1<SUP>ère</SUP> phase.

          Cette Campagne s’achève sur une faible mobilisation des enfants de 09 mois à 04 ans ; alors qu’il y a eu un engouement fort chez les adultes. Cette situation a été déplorée sur plusieurs sites de vaccination de Bangui.

          Selon un tour effectué par Radio Ndeke Luka dans quelques sites de vaccination de la capitale, la nonchalance a fini par prendre le dessus de la forte mobilisation du départ.

          ...
          Lire la suite:
          http://www.radiondekeluka.org/sante/...n-centrafrique
          "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
          -Nelson Mandela

          Comment

          Working...
          X