Announcement

Collapse
No announcement yet.

Ouganda - 3 cas confirmés d'Ebola dont 2 décès

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Ouganda - 3 cas confirmés d'Ebola dont 2 décès

    Premier cas confirmé d'Ebola en Ouganda, selon l'OMS

    Par Le Figaro avec AFP Mis à jour le 11/06/2019 à 21:50 Publié le 11/06/2019 à 20:46

    Un garçon de cinq ans, traité en Ouganda pour Ebola, constitue le premier cas de cette maladie dans le pays depuis l'apparition de l'épidémie en République démocratique du Congo il y a dix mois, a annoncé mardi l'Organisation mondiale de la santé.

    «Le cas confirmé est celui d'un enfant conglais de cinq ans qui est venu de RDC avec sa famille le 9 juin 2019. L'enfant et sa famille sont entrés dans le pays en passant par le poste-frontière de Bwera et ont cherché à recevoir des soins», a écrit l'OMS sur Twitter.

    Le ministère ougandais de la Santé et l'OMS ont envoyé une équipe de spécialistes dans la ville de Kasese (ouest) pour essayer de retrouver d'autres cas probables de la maladie et de vacciner ceux qui auraient pu entrer en contact avec l'enfant malade, selon l'OMS. L'Ouganda s'était mis en état d'alerte depuis le début de l'épidémie dans l'est de la RDC, où plus de 2000 cas d'Ebola ont été enregistrés. Les deux tiers de ces malades sont morts.

    Selon l'OMS, l'Ouganda a vacciné près de 4700 membres du personnel de santé avec un vaccin expérimental.
    ...
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/pr...l-oms-20190611

    -----------------
    Voir aussi (en Anglais):
    https://afro.who.int/news/confirmati...disease-uganda
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    s'il vous plaît voir aussi:


    Uganda: Unidentified disease kills 2 children in Kagadi (ebola-like symptoms) - May 24, 2019

    Uganda - Kagadi in ebola scare as one dies - Negative - April 29, 2019

    ----

    Uganda ex DRC: Cluster of several fatal cases of pneumonic plague - March 12, 2019

    Uganda: Nakaseke worries about out break of strange disease - possibly crimean congo - January 19, 2019
    "May the long time sun
    Shine upon you,
    All love surround you,
    And the pure light within you
    Guide your way on."

    "Where your talents and the needs of the world cross, lies your calling."
    Aristotle

    “In a gentle way, you can shake the world.”
    Mohandas Gandhi

    Be the light that is within.

    Comment


    • #3
      Communication du Ministère de la Santé au sujet du premier cas de Maladie à Virus Ebola détecté en Ouganda


      Kinshasa, 11 juin 2019 – Le Ministère de la Santé de la République d’Ouganda a annoncé la présence du premier patient atteint de la Maladie à Virus Ebola en Ouganda depuis le début de l’épidémie d’Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Il s’agit d’un enfant de cinq ans qui a traversé la frontière avec cinq membres de sa famille dans la soirée du lundi 10 juin 2019.

      La mère de l’enfant est une femme d’origine congolaise mariée à un homme ougandais et ils résident dans le district de Kasese en Ouganda. Elle avait voyagé en République Démocratique du Congo au mois de mai 2019 pour prendre soin de son père, qui est malheureusement décédé d’Ebola le 27 mai 2019 à Cantine-Aloya, dans la zone de santé de Mabalako.

      Dans la journée du 10 juin 2019, 14 membres de cette famille, dont 12 étaient déjà symptomatiques, sont arrivés à Kasindi, une ville à la frontière avec l’Ouganda. Ils étaient listés comme contacts d’un cas confirmé Ebola décédé le 27 mai 2019 à Mabalako. Ils ont été détectés par les équipes du Programme National d’Hygiène aux Frontières (PNHF) installés au poste de contrôle sanitaire de Kasindi.

      Ayant reconnu les symptômes d’Ebola, les équipes du PNHF n’ont pas laissé passer la famille et ont transféré les 12 personnes symptomatiques au centre d’isolement transitoire de l’Hôpital de Kasindi en attendant leur transfert au Centre de Traitement Ebola de Beni pour effectuer les prélèvements. Parmi les 12 cas suspects, il y avait sept enfants âgés de 7 mois à 12 ans.

      Dans la soirée du 10 juin 2019, six membres de cette famille ont quitté le centre d’isolement de Kasindi et ont traversé la frontière à pied en passant par des pistes secondaires pour éviter les contrôles sanitaires. Les autorités sanitaires congolaises ont immédiatement prévenu les autorités ougandaises et leur ont fourni les noms et numéros de téléphone des cas suspects. Les agents de santé ougandais ont retrouvé l’enfant et sa famille à l’hôpital de Kagando en Ouganda. L’enfant et les cinq autres membres de sa famille ont alors été transférés et isolés à l’Unité de Traitement d’Ebola de Bwera où les prélèvements ont été effectués. Huit contacts ougandais ont été listés et seront suivis pendant 21 jours.

      Les six autres membres de la famille restés à Kasindi ont été transférés au Centre de Traitement Ebola de Beni dans la journée du mardi 11 juin 2019 et leurs échantillons sont en cours d’analyse. Une réunion transfrontalière entre les autorités sanitaires congolaises et ougandaises est prévue ce mercredi 12 juin 2019 à Kasese, en Ouganda, pour échanger sur la possibilité de rapatriement de la famille en République Démocratique du Congo pour poursuivre leur traitement à Beni.

      Le Ministère de la Santé de la RDC remercie les autorités sanitaires ougandaises pour cette collaboration transfrontalière efficace. Pour rappel, dès le début de la dixième épidémie d’Ebola en RDC, le Ministère de la Santé collabore en toute transparence avec les autorités sanitaires des pays frontaliers afin d’éviter la propagation de l’épidémie dans la région. Cette collaboration prend la forme de réunions techniques régulières, d’un échange permanent d’informations sur l’évolution de l’épidémie, ainsi que le partage des identités des contacts de patients confirmés Ebola souhaitant traverser, ou ayant traversé, la frontière.

      Un système de contrôle sanitaire aux points d’entrée de la RDC est organisé par le PNHF en collaboration avec l’Organisation Mondiale pour les Migrations (OIM). C’est ce système qui permet la détection rapide des contacts de cas confirmés d’Ebola qui se déplacent et tentent de traverser les frontières pour échapper au contrôle sanitaire. En moyenne, 20 à 25 mille voyageurs traversent quotidiennement la frontière au point d'entrée de Kasindi. Depuis le début de l’épidémie, plus de 65 millions de voyageurs ont été contrôlés aux différents points d’entrée et points de contrôle mis en place.
      ...
      https://us13.campaign-archive.com/?u...&id=54420e2e17
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #4
        Mort d'un enfant de 5 ans, premier cas confirmé d'Ebola en Ouganda

        Par RFI Publié le 12-06-2019 Modifié le 12-06-2019 à 11:32

        Un garçon de 5 ans, traité en Ouganda pour Ebola, constitue le premier cas de cette maladie dans le pays depuis l'apparition de l'épidémie en République démocratique du Congo il y a dix mois, a annoncé mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il est mort ce 12 juin a annoncé un responsable du ministère de la Santé.

        Le 11 juin au soir, la ministre ougandaise de la Santé avait tenu à informer la population de ce cas dans une déclaration à la presse. Il s'agit d'un « un garçon de 5 ans arrivé de République démocratique du Congo avec sa mère hier le 10 juin 2019. La mère est d’origine congolaise mais mariée à un Ougandais et ils habitent dans le district de Kasséssé. Elle s’était rendue en RDC où le père a succombé au virus Ebola. L’enfant et sa famille sont revenus au pays par le poste de Bouerra et le temps d’arriver en Ouganda, l’enfant ne se sentait pas bien. Il présentait ces symptômes : il vomissait du sang, du sang dans les diarrhées, douleurs musculaires, maux de tête, fatigue et douleurs abdominales. La même nuit où la famille est entrée en Ouganda, les équipes en RDC nous ont alertés de la présence en Ouganda de personnes ayant été en contact avec un mort du virus Ebola… Ils nous ont donné leurs noms et contact téléphonique. Ils ont exprimé leur inquiétude. Quand nous avons eu ces informations, nous avons lancé l’alerte et nous avons informé les soignants. L’enfant a été détecté par les soignants à l’hôpital de Kaganda avec des signes et symptômes d’Ebola et immédiatement transféré et isolé à l’unité de traitement d’Ebola de l’hôpital de Bouerra pour une prise en charge plus complète. L’échantillon de sang s’est avéré positif au virus Ebola. » Malgré les soins, le petit garçon a perdu la vie ce 12 juin dans la journée.
        ...
        http://www.rfi.fr/afrique/20190612-o...emier-cas-pays

        ---------------------------------------------------------------

        Après la RD Congo, Ebola s'étend à l'Ouganda et tue un enfant

        12JUIN2019
        ...
        Après avoir annoncé mardi qu'un garçon de cinq ans était atteint d'Ebola, le ministère ougandais de la Santé a indiqué mercredi dans un communiqué que ce dernier était "décédé ce matin". Selon une source au sein du ministère, le garçonnet est mort dans l'unité de "mise en quarantaine" d'un hôpital du district de Kasese (ouest), frontalier de la RDC.
        ...
        Le garçon, de mère congolaise et de père ougandais, avait été emmené à l'hôpital de Kagando (district de Kasese) à son retour de RDC car il avait commencé "à se sentir mal" une fois la frontière passée. Ses symptômes incluaient le mal de tête, des diarrhées sanglantes, des douleurs abdominales et des vomissements de sang. Le garçon a été enterré mercredi après-midi.

        Le ministère ougandais a également annoncé que la grand-mère (50 ans) et le petit frère (3 ans) du garçon, qui présentent des symptômes similaires, sont eux aussi contaminés. Ils sont en quarantaine, tout comme les autres membres de la famille ayant voyagé avec eux en RDC.
        ...
        https://www.afp.com/fr/infos/334/apr...nt-doc-1hg0vo3
        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
        -Nelson Mandela

        Comment


        • #5
          Ministère de la Santé RDC
          ‏@MinSanteRDC

          COMMUNIQUÉ @MinofHealthUG
          🔻La grand-mère du 1e cas est décédée d'#Ebola ce mercredi et son enterrement digne et sécurisé sera fait.
          🔺Les 5 membres de la famille du cas index ont été rapatriés en #RDC ce matin.
          🔺Plus aucun cas confirmé d'Ebola ne se trouve en @Ouganda.
          ...
          5:54 AM - 13 Jun 2019

          https://twitter.com/MinSanteRDC/stat...54119934058496
          "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
          -Nelson Mandela

          Comment


          • #6

            https://en.wikipedia.org/wiki/Kanungu_District

            ---------------------------



            Ouganda – Ebola: panique générale alors que trois victimes s’échappent d’un centre d’isolement

            Par Modeste Dossou Le 13 Juin 2019 à 10:49
            ...
            Les trois personnes ont été admises isolément lorsqu’elles ont présenté des symptômes semblables à ceux du virus Ebola peu après leur arrivée au poste-frontière de Munyaga, dans l’ouest du district, dans la municipalité de Butogota, district de Kanungu, en RDC, mercredi matin. Le trio a présenté avec des températures élevées, l’un des signes de la fièvre hémorragique, obligeant les responsables de la surveillance à Ebola à se précipiter vers le centre de santé IV de Kihihi pour une surveillance. Cependant, l’inspecteur de la santé de Kanungu, Kato Besisira, a déclaré que le trio s’était échappé alors que les agents de santé s’apprêtaient à prélever des échantillons de sang et à les envoyer rapidement à Entebbe, l’Institut de recherche en virus de l’Ouganda (UVRI).

            Ils sont soupçonnés d’être revenus en RDC en utilisant les frontières poreuses. Besisira dit que la fuite du trio a déclenché la panique dans le district.
            ...
            https://beninwebtv.com/2019/06/ougan...re-disolement/
            "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
            -Nelson Mandela

            Comment

            Working...
            X