Announcement

Collapse
No announcement yet.

RDC - Epidémie d'Ebola dans les provinces du Nord Kivu, de l'Ituri et Sud-Kivu

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Ebola Dans Le Sud-Kivu : Un 6e Cas D’Ebola A Été Confirmé À Chowe, Dans Le Territoire De Mwenga Et Plus De 650 Personnes Ont Été Vaccinées En Deux Jours À Bukavu

    SANTÉSOCIÉTÉ

    Par RADIO STAR BUKAVU 99.2 Mhz Mise à Jour 28 Août 2019

    Un sixième cas de la maladie à virus Ebola vient d’être confirmé à Chowe, dans le territoire de Mwenga ; précision de Astrid Nsuka, chargée de la communication pour le développement à l’Unicef Bukavu, en mission dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

    Pour elle, ce cas concerne, la mère du deuxième cas décédé. Il a été confirmé le mardi 27 août par les équipes de riposte basées à Mwenga.

    Pendant ce temps, plus de six cent cinquante personnes ont été vaccinées contre la maladie à virus Ebola, depuis dimanche dernier à Bukavu au Sud-Kivu. Affirmation mardi 27 août du médecin épidémiologiste chargé des urgences et actions humanitaires à l’OMS/Bukavu, Dr Constantin Makakala.

    Selon lui, plus de deux cent quarante autres personnes sont suivies quotidiennement par les épidémiologistes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ; médecins, infirmiers et laborantins.
    ...

    https://radiostarbukavu.com/2019/08/...ours-a-bukavu/
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment


    • Situation au (situation on the) Wednesday, August 28, 2019

      Extrait:

      Nouveaux cas confirmés (New confirmed cases): 7

      Kalunguta 3
      Mambasa 2
      Mabalako 1
      Mutwanga 1

      3,004 Cas confirmés et probables (Confirmed and probables)
      1,998 Décès (1,998 Deaths)

      https://who.maps.arcgis.com/apps/ops...37cce7d8fcef6c
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • Situation au (situation on the) Thursday, August 29, 2019

        Extrait:

        Cas confirmés et probables (Confirmed and probables) 3,017

        Cas confirmés (Confirmed) 2,912
        Cas probables (Probables) 105
        Cas suspects (Suspected cases) 416

        2,006 Décès (2,006 Deaths)
        902 survivants (902 survivors)

        Nouveaux cas confirmés New confirmed cases: 13

        Mambasa 3
        Mutwanga 3
        Kalunguta 2
        Beni 1
        Butembo 1
        Katwa 1
        Mandima 1
        Musienene 1


        https://who.maps.arcgis.com/apps/ops...37cce7d8fcef6c
        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
        -Nelson Mandela

        Comment


        • RDC-Ebola : Au total, 50 contacts sont listés autour du cas de la fillette de 9 ans décédée en Ouganda

          Samedi 31 août 2019 - 12:25

          ACTUALITE.CD

          Le secrétariat technique de la riposte contre la maladie à virus Ebola a identifié à Lubiriha (Nord-Kivu) cinquante personnes qui avaient été en contact avec la fillette de 9 ans décédée vendredi en Ouganda. Parmi ces contacts, sept personnes sont considérées comme des contacts de première ligne.

          La fillette était originaire de l’aire de santé de Lubiriha (Majengo) située dans la zone de santé de Mutwanga dans la province du Nord-Kivu.

          L’équipe de la riposte explique qu’elle était co-patiente d’un cas décédé et confirmé le 16 août 2019 au poste de santé Umoja, durant la période du 10 au 16 août 2019 et qui avait refusé de se faire suivre ni de se faire vacciné.
          ...
          Japhet Toko

          https://www.actualite.cd/2019/08/31/...-9-ans-decedee
          "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
          -Nelson Mandela

          Comment


          • Ituri : 3 nouveaux cas d’Ebola confirmés à Mambasa

            Publié le lun, 02/09/2019 - 15:52 | Modifié le lun, 02/09/2019 - 15:52

            Trois nouveaux cas confirmés de la maladie à virus Ebola ont été enregistrés samedi et dimanche 1er septembre dans la zone de santé de Mambasa. L’information a été donnée ce lundi 2 septembre par le coordonnateur provincial de la riposte contre cette épidémie, Christophe Shako.

            Selon lui, ces cas portent à dix le nombre des malades enregistrés dont quatre sont décédés en l'espace d’une semaine dans ce milieu. Au total, note-t-il, 36 cas d’Ebola dont 14 décès sont déjà enregistrés depuis le mois de juillet dans la même zone de santé.

            Parmi les trois derniers cas, il y a un homme âgé de 40 ans en provenance de la localité de Mane accompagné de sa femme et de ces quatre enfants. L’homme est décédé le samedi à Mambasa centre. Deux de ses enfants qui manifestaient les signes d’Ebola ont été transférés dimanche 1er septembre au centre de traitement d’Ebola à Komanda.
            ...

            https://www.radiookapi.net/2019/09/0...firmes-mambasa
            "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
            -Nelson Mandela

            Comment


            • OBJET : SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI AU 02
              SEPTEMBRE 2019


              Date : Mardi, le 03 septembre 2019

              Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.043, dont 2.934 confirmés et 109 probables. Au
              total, il y a eu 2.045 décès (1.936 confirmés et 109 probables) et 905 personnes guéries.

               327 cas suspects en cours d’investigation ;

               4 nouveaux cas probables au Nord-Kivu, dont 2 à Butembo et 2 à Kalunguta ;

               3 nouveaux cas confirmés, dont :
              o 1 au Nord-Kivu à Kalunguta ;
              o 2 en Ituri, dont 1 au Nord-Kivu à Mambasa et 1 en Ituri à Mandima.

               6 nouveaux décès de cas confirmés, dont 5 au Nord-Kivu et 1 en Ituri :
              o 2 décès communautaires, dont 1 au Nord-Kivu à Kalunguta et 1 en Ituri à Mandima ;
              o 4 décès dans les CTE au Nord-Kivu, notamment 1 à Beni, 1 à Mabalako, 1 à Butembo et 1
              à Katwa.

               3 personnes guéries sorties des CTE, dont 2 au Nord-Kivu, dont 1 à Butembo et 1 à Katwa, ainsi
              que 1 à Mwenga.

               Aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas
              confirmés/probables parmi les agents de santé est de 156 (5 % de l’ensemble des cas
              confirmés/probables), dont 41 décès.
              ...
              https://www.dropbox.com/s/t6w9kq6w9m...02019.pdf?dl=0
              "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
              -Nelson Mandela

              Comment


              • OBJET : SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI AU 03
                SEPTEMBRE 2019


                Date : Mercredi, le 04 septembre 2019

                Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.049, dont 2.940 confirmés et 109 probables. Au
                total, il y a eu 2.050 décès (1.941 confirmés et 109 probables) et 912 personnes guéries.

                 444 cas suspects en cours d’investigation ;

                 6 nouveaux cas confirmés, dont :
                o 4 au Nord-Kivu, dont 2 à Kalunguta, 1 à Katwa et 1 à Kayna ;
                o 2 en Ituri, dont 1 à Mambasa et 1 à Mandima.

                 5 nouveaux décès confirmés, dont 3 au Nord-Kivu et 2 en Ituri :
                o 3 décès communautaires, dont 1 au Nord-Kivu à Katwa et 2 en Ituri, notamment 1 à
                Mambasa et 1 à Mandima ;
                o 2 décès dans les CTE au Nord-Kivu, dont 1 à Katwa et 1 à Mabalako.

                 1 décès suspect MVE a été enregistré ce 03 septembre 2019 à Walikale au Nord-Kivu. La
                coordination générale de la riposte est en cours de déploiement d’une équipe d’intervention
                rapide (EIR).

                 1 personne guérie sortie du CTE en Ituri à Komanda.
                ...
                https://www.dropbox.com/s/atw89ess5l...02019.pdf?dl=0
                "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                -Nelson Mandela

                Comment


                • OBJET : SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI AU 04
                  SEPTEMBRE 2019


                  Date : Jeudi, le 05 septembre 2019

                  Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.054, dont 2.945 confirmés et 109 probables. Au
                  total, il y a eu 2.052 décès (1.943 confirmés et 109 probables) et 914 personnes guéries.

                   405 cas suspects en cours d’investigation ;

                   5 nouveaux cas confirmés, dont :
                  o 3 au Nord-Kivu, dont 1 à Butembo, 1 à Kalunguta et 1 à Mutwanga ;
                  o 2 en Ituri, dont 1 à Mambasa et 1 à Mandima.

                   2 nouveaux décès confirmés, dont 1 au Nord-Kivu et 1 en Ituri :
                  o 1 décès communautaires en Ituri à Mambasa ;
                  o 1 décès dans les CTE au Nord-Kivu à Mabalako.

                   Le premier prélèvement du cas suspect MVE décédé à Walikale au Nord-Kivu s’est révélé négatif.

                   2 personnes guéries sorties du CTE au Nord-Kivu à Beni.

                   Aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas
                  confirmés/probables parmi les agents de santé est de 156 (5 % de l’ensemble des cas
                  confirmés/probables), dont 41 décès.

                  FOCUS

                  Un mois d’activités du secrétariat technique du Comité multisectoriel à la riposte à la Maladie à virus
                  Ebola au Nord-Kivu et en Ituri

                   C’est depuis le 26 juillet 2019 que le Secrétariat technique du Comité multisectoriel à la riposte à
                  la Maladie à virus Ebola est entré en fonction pour mettre fin à l’épidémie de la Maladie à virus
                  Ebola qui sévit depuis une année et un mois déjà en RDC, particulièrement dans les provinces du
                  Nord et du Sud-Kivu, ainsi qu’en Ituri ;

                   Aussitôt après la remise et reprise avec l’ancienne coordination de la riposte MVE, le Secrétaire
                  technique, le Professeur Jean-Jacques Muyembe Tamfum, accompagné de toute l’équipe de ce
                  secrétariat, s’est rendu au quartier général de la Coordination générale de la riposte à Goma au
                  Nord-Kivu;

                   Sur place, l’équipe a fait le tour de deux postes frontaliers appelés Grande et Petite barrières dans
                  le but de s’enquérir de l’évolution de l’épidémie sur terrain et, ainsi mettre en place des stratégies
                  pouvant permettre de mettre rapidement fin à cette 10ème épidémie ;

                   Ils ont procédé à l’organisation de la coordination générale de la riposte en le dotant des moyens
                  financiers et techniques, et en régularisant la situation administrative du personnel déployé sur
                  le terrain ;

                   En termes de bilan de ce premier mois de travail, on peut noter une plus grande implication et
                  l’appropriation de la riposte par l’autorité politico-administrative et la communauté, présentes à
                  tous les niveaux. Ce qui constitue une innovation remarquable et, dont la matérialisation est la
                  grande marche qui a regroupé plus de 6000 personnes à Goma. Cette marche a été organisée par
                  le gouverneur du Nord-Kivu qui jusqu’alors continue à fournir des efforts aux côtés des équipes
                  de la riposte pour un objectif commun, notamment celui de mettre fin à l’épidémie la plus
                  meurtrière d’Ebola que connaît la République démocratique du Congo ;

                   Cependant, plusieurs défis restent à relever pour espérer vaincre cette épidémie. Il s’agit entre
                  autres de la forte mobilité des personnes avec comme piste de solution le renforcement des
                  Points d’entrée (POE) et Points de contrôle (POC) grâce à la géolocalisation.

                   Un autre défi, c’est la mauvaise marche de contrôle de l’infection dû au nombre des structures
                  sanitaires non fiables. Cela peut-être remédié par l’amélioration de la couverture et de la qualité
                  des soins et la réglementation des postes des soins par l’Inspection provinciale de la santé.

                   Le défi de l’insécurité empêchant les équipes de la riposte de bien fonctionner, limitant ainsi la
                  vitesse des interventions constitue un des plus grands défis de la riposte ;

                   Malgré tout, le Secrétariat technique enregistre déjà quelques améliorations, notamment la
                  baisse des chiffres des décès communautaires, amélioration des suivis des contacts pour une
                  investigation complète, où toutes les personnes constituant la chaîne autour d’un cas confirmé
                  sont détectées. On note ici que les Points d’entrées et de Contrôle arrivent à retenir plusieurs cas
                  contacts, suspects ou confirmés avant de les transférer dans les différents Centres de traitement
                  Ebola (CTE) pour des plus amples investigations ou pour une prise en charge appropriée. La
                  stratégie du Secrétariat technique est de faire un test rapide pour tous les corps ;

                   Un nouveau CTE a été construit sur une surface d’un hectare et demie par l’ONG internationale
                  MSF à Munigi, dans le partie périphérique de Goma, pour parer à toute éventualité. Ce nouveau
                  CTE a une capacité d'accueil de 72 lits avec plusieurs pavillons de dépistage. Il comprend des
                  compartiments pour le personnel soignant et l'administration avec la particularité d'avoir des
                  chambres individuelles plus spacieuses avec des latrines individuelles. Une autre avancée est
                  l’adoption du Plan stratégique intégré de réponse au virus Ebola (SRP4) ;

                   Le ministre intérimaire de la santé, Pierre Kangudia Mbayi a conduit une forte délégation
                  congolaise au Rwanda, le 6 août, où il a piloté avec son homologue rwandais une réunion
                  bilatérale visant à renforcer la collaboration entre les deux pays en vue d’éradiquer la 10ème
                  épidémie de la MVE, déclarée comme urgence de santé publique à portée internationale
                  par l’Organisation mondiale de la santé ;

                   A la suite de cette réunion, l’OMS a organisé du 14 au 15 août 2019 une réunion
                  transfrontalière à Goma réunissant la République démocratique du Congo, où sévit depuis
                  1 an l’épidémie d’Ebola et 4 de ses pays frontaliers, à savoir l’Ouganda, le Burundi, le
                  Rwanda et le Sud Soudan ;

                   Le 16 août deux premiers cas confirmés d’Ebola ont a été signalés au Sud-Kivu, dans le
                  territoire de Mwenga à plus de 150 km de Bukavu, où un cas suspect a également été
                  signalé en date du 25 août 2019 ;

                   Il faut également noter que la RDC a pris part à la 69ème session du Comité régional de
                  l'OMS pour l'Afrique qui s’est tenue du 19 au 23 août 2019 à Brazzaville. La RDC, dont
                  la délégation a été conduite par le ministre intérimaire de la santé, Pierre Kangudia Mbayi
                  a été félicitée à travers le professeur Muyembe, lui-même participant et intervenant, pour
                  ses efforts dans la recherche des solutions pour éradiquer la MVE. «Je suis embarrassé
                  quand on parle d'Ebola pour la RDC. Ebola n'est pas la seule maladie à laquelle est
                  confrontée la RDC », a déclaré le DG de l’OMS, Tedros Adhenom, lors de ces assises,
                  appelant la communauté internationale à s’impliquer dans la lutte contre d’autres maladies
                  telles que le Paludisme et la rougeole ;

                   Le secrétaire technique du Comité multisectoriel à la riposte à la maladie à virus Ebola, le
                  Professeur Jean-Jacques Muyembe Tamfum a reçu le 3ème prix Hideyo Noguchi pour
                  l’Afrique, dans la catégorie "recherche médicale" pour ses efforts accomplis dans la lutte
                  contre la maladie à virus Ebola qui sévit à l'est de la RDC. Ce prix lui a été remis le vendredi
                  30 août en marge de la 7ème édition de la Conférence de Tokyo pour le Développement de
                  l'Afrique (TICAD 7) ;

                   En vue de barrer la route à la propagation de la Maladie à virus Ebola dans la ville de
                  Kinshasa, une formation de formateurs sur la préparation de la riposte à la maladie à virus
                  Ebola dans cette ville a été organisée par le Secrétariat technique et le ministère de la Santé
                  à travers son Programme national de l’hygiène aux frontières avec la JICA et JDR du 29
                  au 30 août 2019. Cette formation s’inscrit dans le cadre de la déclaration de la dixième
                  épidémie Ebola comme urgence de santé publique à portée internationale ;

                   Ebola est aujourd’hui curatif grâce à la réussite de deux molécules, notamment Mab114 et Regneb3. Ce sont deux molécules efficaces pour le traitement selon la détection et la prise en charge
                  rapide des cas. Mab114 est un anticorps monoclonal issu d’une collaboration de plus d’une
                  décennie entre l’Institut national des recherches biomédicales (INRB) dirigé par le Prof. Muyembe
                  et l’Institut national de santé des Etats-Unis (NIH) ;

                   En plus de ces deux molécules, il y a la vaccination qui constitue la meilleure méthode
                  préventive permettant de limiter la chaîne de transmission du virus Ebola ;

                   La population et les agents de santé sont appelés à suivre l’expérience de Goma démontrant que la
                  victoire totale sur cette épidémie dépend de l’implication de tous. Cela peut aussi être le cas dans
                  toutes les zones touchées et non encore contaminées, y compris les provinces et pays voisins de la
                  RDC, en vue de libérer le plus vite possible les sites de cette maladie monstrueuse, que l’on a,
                  aujourd’hui, la possibilité de soigner et de prévenir. FIN_*

                  ...

                  https://www.dropbox.com/s/q2y9zuwnlk...02019.pdf?dl=0
                  "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                  -Nelson Mandela

                  Comment


                  • OBJET : SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI AU 05
                    SEPTEMBRE 2019


                    Date : Vendredi, le 06 septembre 2019

                    Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.069, dont 2.958 confirmés et 111 probables. Au
                    total, il y a eu 2.057 décès (1.946 confirmés et 111 probables) et 918 personnes guéries.

                     415 cas suspects en cours d’investigation ;

                     2 nouveaux cas probables au Nord-Kivu, dont 1 à Butembo et 1 à Biena ;

                     13 nouveaux cas confirmés, dont :
                    o 10 au Nord-Kivu, dont 4 à Kalunguta, 2 à Beni, 2 à Kayna, 1 à Butembo et 1 à Katwa ;
                    o 3 en Ituri, dont 2 à Mandima et 1 à Mambasa.

                     3 nouveaux décès confirmés au Nord-Kivu :
                    o 2 décès communautaires au Nord-Kivu, dont 1 à Kalunguta et 1 à Katwa ;
                    o 1 décès dans le CTE au Nord-Kivu à Mabalako.

                     4 personnes guéries sorties des CTE au Nord-Kivu, dont 3 Beni et 1 à Butembo.

                     Aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas
                    confirmés/probables parmi les agents de santé est de 156 (5 % de l’ensemble des cas
                    confirmés/probables), dont 41 décès.
                    ...

                    DESCRIPTION DES CAS PROBABLES

                     Le cas de Butembo est une fille, nourrisson de 2 semaines, décédée le 20 mars 2019 au Centre
                    hospitalier « Tout est Grâce » dans l’Aire Vuvatsi (Vuthawa/Matembe) à Butembo au Nord-Kivu.
                    Elle était contact de sa mère, non suivie pour refus et non vaccinée, qui a été confirmée MVE le
                    14 mars 2019 et décédée le 15 mars 2019 au CTE. Cet enfant a été hospitalisée au CH« Tout est
                    Grâce » le 19 mars 2019 suite à la survenue de fièvres, mais sans succès. L’alerte a été lancée le
                    même jour par des Relais communautaires (ReCo). On note la réticence pour l’enterrement
                    digne et sécurisé (EDS). 25 contacts, dont 16 membres de la famille, 3 du CH et 6 autres
                    personnes ont été listés autour de ce cas ;

                     Le cas de Biena est une femme de 22 ans, non vaccinée, décédée le 16 décembre 2018 au
                    domicile d’un tradipraticien chez qui elle était suivie en ambulatoire, mais sans succès depuis le
                    09 décembre. Il s’agit d’un contact non listé de sa mère, confirmée cas Ebola le 24 novembre
                    2018. La femme de 22 ans, accompagnée de son grand frère, s’était déplacée en moto le 10
                    décembre vers Biena. Elle est restée à Biena jusqu’au 15 décembre et son état s’était aggravé
                    avec des signes hémorragiques. L’alerte a été lancée par l’IT de Vuvo, alors que le corps était
                    déjà inhumé avant l’arrivée de l’équipe d’investigation et d’EDS. 10 contacts, tous membres de
                    sa famille, ont été listés autour de ce cas.

                    ...

                    https://www.dropbox.com/s/fkrrp0fwwn...02019.pdf?dl=0
                    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                    -Nelson Mandela

                    Comment


                    • OBJET : SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI AU 06
                      SEPTEMBRE 2019


                      Date : Samedi, le 07 septembre 2019

                      Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.073, dont 2.962 confirmés et 111 probables. Au
                      total, il y a eu 2.059 décès (1.948 confirmés et 111 probables) et 919 personnes guéries.

                       452 cas suspects en cours d’investigation ;

                      4 nouveaux cas confirmés, dont :
                      o 2 au Nord-Kivu, dont 1 à Butembo et 1 à Kyondo ;
                      o 2 en Ituri à Mambasa.

                       2 nouveaux décès confirmés au Nord-Kivu :
                      o 1 décès communautaire au Nord-Kivu à Kyondo ;
                      o 1 décès dans le CTE au Nord-Kivu à Butembo.

                       1 personne guérie sortie du CTE au Nord-Kivu à Beni.

                      1 agent de santé figure parmi les nouveaux cas confirmés de Butembo. Le cumul des cas
                      confirmés/probables parmi les agents de santé est de 157 (5 % de l’ensemble des cas
                      confirmés/probables), dont 41 décès.

                      ...
                      https://www.dropbox.com/s/5qc0mm4gkr...02019.pdf?dl=0
                      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                      -Nelson Mandela

                      Comment


                      • OBJET : SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI AU 07

                        SEPTEMBRE 2019

                        Date : Dimanche, le 08 septembre 2019

                        Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.079, dont 2.968 confirmés et 111 probables. Au
                        total, il y a eu 2.064 décès (1.953 confirmés et 111 probables) et 922 personnes guéries.

                         403 cas suspects en cours d’investigation ;

                        6 nouveaux cas confirmés, dont :
                        o 4 au Nord-Kivu, dont 2 à Beni, 1 à Katwa et 1 à Kyondo ;
                        o 2 en Ituri, dont 1 à Mambasa et 1 à Mandima.

                         5 nouveaux décès confirmés au Nord-Kivu :
                        o 3 décès communautaires, dont 1 au Nord-Kivu à Beni et 2 en Ituri, notamment 1 à
                        Mambasa et 1 à Mandima ;
                        o 2 décès dans le CTE au Nord-Kivu, dont 1 à Butembo et 1 au CTE de Katwa.

                         3 personnes guéries sorties des CTE au Nord-Kivu, dont 2 à Beni et 1 à Butembo.

                         Aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas
                        confirmés/probables parmi les agents de santé est de 157 (5 % de l’ensemble des cas
                        confirmés/probables), dont 41 décès.

                        ...
                        SURVEILLANCE AUX POINTS D’ENTREE

                         Un contact à haut risque a été intercepté au PoC Kiwanja situé dans le territoire de Rutshuru au
                        Nord-KIvu. Il s’agit d’une femme de 21 ans qui se trouve au douzième jour (J12) de suivi. Elle est
                        non vaccinée et est contact du cas confirmé de Butembo du 27 août 2019. Cette femme n’a
                        présenté aucun signe en rapport avec la MVE au moment de son interception. Elle a été remise
                        à l’équipe de la surveillance qui a organisé son retour vers Butembo pour la poursuite de suivi.

                         Depuis le début de l’épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés (prise de température) aux points
                        de contrôle sanitaire, jusqu’au 04 septembre 2019, est de 92.350.244 ;

                         A ce jour, un total de 98 points d'entrée (PoE) et de points de contrôle sanitaire (PoC) ont été́mis
                        en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et
                        éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins.
                        ...

                        https://www.dropbox.com/s/mu5eibdm7m...02019.pdf?dl=0
                        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                        -Nelson Mandela

                        Comment


                        • Sud-Kivu : 20 personnes vaccinées contre Ebola à Mwenga

                          Publié le lun, 09/09/2019 - 13:48 | Modifié le lun, 09/09/2019 - 13:48

                          Vingt personnes de la chefferie de Basile dans le territoire de Mwenga (Sud-Kivu) ont été vaccinées contre la maladie à virus Ebola, dimanche 8 septembre à Chowe. Selon le chef traditionnel de Basile, Kalenga Riziki, le but est de prévenir la propagation de cette maladie dans le territoire.
                          ...
                          Par ailleurs, quatre nouveaux cas positifs de la maladie à virus Ebola ont été enregistrés la semaine du 2 septembre, dans la zone de santé de Mambasa. Parmi les victimes, il y a une femme d’environ 40 ans qui est morte dimanche à Mambasa.

                          Selon Christophe Shako, le coordonnateur de la riposte en Ituri, les trois personnes identifiées comme des contacts à haut risque, reçoivent les soins au centre de traitement de Makayanga vers Komanda.

                          Il ajoute que ces malades ont échappé à l’équipe de riposte après la mort il y a une semaine d’une femme, épouse d’un militaire à Mambasa-centre.

                          Christophe Shako indique que quarante-deux cas dont quinze décès sont déjà enregistrés depuis le mois de juillet à ce jour dans la zone de santé de Mambasa.

                          https://www.radiookapi.net/2019/09/0...e-ebola-mwenga
                          "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                          -Nelson Mandela

                          Comment


                          • Ebola/Beni: Des prélèvements médicaux sur cadavres de décès communautaires seront désormais effectués à Mutwanga et Kalunguta

                            By Admin

                            Vu que les décès communautaires restent un grand facteur dans la persistance et la propagation de la maladie à virus EBOLA, le chef de secteur de Rwenzori en territoire de Beni vient d’arrêter plusieurs mesures.

                            Désormais lorsqu’un décès survient dans la communauté des prélèvements devraient se faire sur le cadavre par les équipes de riposte pour mener des investigations minutieuses en guise d’identifier la maladie responsable du décès, et tout enterrement doit être digne et sécurisé relativement aux instructions des professionnels de santé publique pendant cette période épidémiologique.
                            ...

                            PAUL ZAIDI.

                            https://lesvolcansnews.net/2019/09/0...-et-kalunguta/

                            -------------------------------------------------------------------------

                            Ituri: l’Ebola loin de dire son dernier mot en zone de santé de MANDIMA

                            POSTED BY: RÉDACTION RMBB 09/09/2019
                            ...
                            Au cours d’un point de presse animé dans la salle de réunion de la sous coordination de la riposte de MANGINA, le docteur BILLY a présenté la situation épidémiologique de la dernière semaine allant du 31 août au 6 septembre 2019 dans la sous coordination de MANGINA.

                            Pendant cette période, treize cas d’EBOLA ont été confirmés Positifs dans les aires de santé de LWEMBA et BIAKATO MINE. Une situation alarmante et chaude selon le docteur BILLY.
                            ...

                            http://www.radiomoto.net/2019/09/09/...te-de-mandima/


                            --------------------------------------------------------------
                            Beni : les Maï-Maï se font vacciner et sensibilisent contre Ebola à Kalunguta

                            09.09.2019,
                            ...
                            À Kalunguta et ses environs en territoire de Beni, les combattants organisent de programmes de sensibilisation de la population sur l'existence de cette maladie dans des zones où la communauté semble résister aux équipes de riposte contre cette épidémie.

                            Ces combattants sont déjà engagés et coopèrent désormais avec les agents de santé dans la zone de santé de Kalunguta et ses environs. Ceux qui se rendent terrain pour la sensibilisation commencent par se faire vacciner d'abord affirme un acteur de la société civile locale, qui a préféré s'exprimer sous le sceau de l’anonymat.
                            ...


                            MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net

                            https://www.mediacongo.net/article-a...kalunguta.html
                            "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                            -Nelson Mandela

                            Comment


                            • OBJET : SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI AU 08
                              SEPTEMBRE 2019


                              Date : Lundi, le 09 septembre 2019

                              Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.081, dont 2.970 confirmés et 111 probables. Au
                              total, il y a eu 2.070 décès (1.959 confirmés et 111 probables) et 925 personnes guéries.

                               408 cas suspects en cours d’investigation ;

                              2 nouveaux cas confirmés, dont :
                              o 2 au Nord-Kivu au Nord-Kivu, dont 1 à Beni et 1 à Kalunguta.

                               6 nouveaux décès confirmés au Nord-Kivu :
                              o 1 décès communautaire au Nord-Kivu à Kalunguta ;
                              o 5 décès dans le CTE au Nord-Kivu, dont 3 à Katwa et 2 à Beni.

                               3 personnes guéries sorties des CTE, dont 2 au Nord-Kivu, notamment 1 à Beni et 1 à Butembo,
                              ainsi que 1 au Sud-Kivu à Mwenga.

                               Aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas
                              confirmés/probables parmi les agents de santé est de 157 (5 % de l’ensemble des cas
                              confirmés/probables), dont 41 décès.
                              ...

                              https://www.dropbox.com/s/o4rqb2h9bg...02019.pdf?dl=0
                              "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                              -Nelson Mandela

                              Comment


                              • OBJET : SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI AU 09
                                SEPTEMBRE 2019


                                Date : Mardi, le 10 septembre 2019

                                Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.084, dont 2.973 confirmés et 111 probables. Au
                                total, il y a eu 2.071 décès (1.960 confirmés et 111 probables) et 935 personnes guéries.

                                 451 cas suspects en cours d’investigation ;

                                3 nouveaux cas confirmés, dont :
                                o 1 au Nord-Kivu 1 à Beni ;
                                o 2 en Ituri à Mambasa.

                                 1 nouveaux décès confirmé au Nord-Kivu :
                                o Aucun décès communautaire n’a été enregistré lundi 09 septembre 2019 ;
                                o 1 décès dans le CTE au Nord-Kivu Butembo.

                                 10 personnes guéries sorties des CTE, dont 9 au Nord-Kivu, notamment 5 à Mabalako, 2 à
                                Butembo et 1 à Beni, ainsi que 1 en Ituri à Komanda.

                                 Aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas
                                confirmés/probables parmi les agents de santé est de 157 (5 % de l’ensemble des cas
                                confirmés/probables), dont 41 décès.

                                ...
                                https://www.dropbox.com/s/bkn1czjfaa...02019.pdf?dl=0
                                "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                                -Nelson Mandela

                                Comment

                                Working...
                                X