Announcement

Collapse
No announcement yet.

Des cas de dengue enregistrés en Guadeloupe

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Des cas de dengue enregistrés en Guadeloupe

    Des cas de dengue enregistrés en Guadeloupe.

    Actualité

    Date de publication
    18 novembre 2018




    Les fortes pluies qui se sont abattues sur la Guadeloupe sont sans doute à l’origine de la recrudescence des moustiques. L’agence régionale de santé (ARS) a déjà enregistré 5 cas avérés de dengue sur l’archipel.

    Corps de texte

    En lien avec les médecins sentinelles les services de veille sanitaire enregistrent, à ce jour :
    • 1 cas aux Abymes,
    • 1 cas à Pointe à Pitre,
    • 1 cas à Goyave,
    • 2 cas à Petit Bourg,
    • 1 cas de dengue confirmé à St Martin
    Le sérotype circulant est le DEN1 (virus de type 1). Aucun patient n’a été hospitalisé. En Guadeloupe, le dernier cas confirmé de dengue datait d’avril 2016. Les services de lutte anti-vectorielle très mobilises rappelle que le sérotype DEN1 détecté est celui qui a circulé durant l’épidémie de 2009-2010.
    La crainte d'une épidémie de cette maladie est une réalité, prise très au sérieux par les autorités sanitaires.
    Importance des précautions à prendre :
    ❌Protégez-vous des piqures de moustiques
    ❌Nettoyer l’environnement proche des habitations pour éliminer les gites de moustiques
    ❌Consultez un médecin en cas de signe (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires, fatigue…)

    https://www.guadeloupe.ars.sante.fr/...-en-guadeloupe





    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    Dengue : La Guadeloupe au bord du stade épidémique

    L’ARS pourrait déclencher le stade épidémie de dengue dans quelques jours, si le nombre de cas de malade confirmés ne se stabilise pas. En fin de semaine dernière, on comptait déjà 11 cas confirmés par l’Agence Régionale de Santé.

    Lancien
    Publié le 26/11/2018 à 09:05
    ...
    https://la1ere.francetvinfo.fr/guade...ue-655341.html
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment


    • #3
      SIGNALEMENT DE DENGUE DANS NOS ÎLES

      11 janvier 2019

      Les réponses face à la recrudescence des cas de dengue en Guadeloupe

      Le sérotype qui circule actuellement est le DEN1 (virus de type 1), celui-là même qui a touché 40 000 Guadeloupéens durant l'épidémie de 2009-2010. À noter que le dernier cas confirmé de dengue datait d'avril 2016. Dès les premiers cas, début octobre, les services de lutte anti-vectorielle se sont mobilisés pour alerter la population invitée à retrouver les bons réflexes.

      Guadeloupe : Circulation modérée de virus de la dengue

      · Nombre de cas cliniquement évocateurs en dessous du seuil épidémique depuis 5 semaines

      · Deux passages aux urgences pour dengue en semaine 2019-01

      · Cinq nouveaux cas biologiquement confirmés ; 19 cas au total dont 5 DENV-1

      · Pas de nouveau foyer identifié
      ...

      https://www.guadeloupe.ars.sante.fr/...-dans-nos-iles
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #4
        Alerte épidémique de dengue : protégez-vous des moustiques

        Mise à jour le 19/02/2020


        Face à la propagation du virus dans l'archipel, le préfet a déclenché l'alerte épidémique qui correspond à la phase 4 du Programme de surveillance, d'alerte et de gestion des épidémies (PSAGE). Chacun doit se protéger des moustiques

        En Guadeloupe, depuis le début de l’épidémie (mi octobre 2019) près de 5040 cas cliniquement évocateurs de dengue ont consulté en médecine de ville. Les indicateurs de surveillance (ville, hôpital) demeurent élevés pour la période.

        Malgré la diminution observée du nombre de cas cliniquement évocateurs vus en médecine de ville, par rapport aux semaines précédentes, les valeurs demeurent élevées, avec en moyenne 350 cas estimés chaque semaine depuis le mois de décembre.

        Répartition géographique
        Au cours des quatre dernières semaines (semaines 2020-02 à 2020-05), près de 1480 cas cliniquement évocateurs de dengue ont consulté un médecin généraliste. Les communes les plus impactées pour cette période, c’est-à-dire, celles où l’incidence cumulée est la plus élevée, sont situées principalement en Grande Terre ( Le Gosier, Saint-François et Le Moule) (Figure 2).

        La Désirade et Petit-Bourg sont également concernés avec des incidences dépassant également les 4 cas pour 1000 habitants. Les communes de Petit-Canal, Les Abymes, Point-à-Pitre, Sainte-Rose, Vieux Habitants et Grand Bourg affichent des incidences entre 2 et 4 cas pour 1000 habitants. Onze communes ne rapportent aucun cas cliniquement évocateur de dengue. Huit sur les 32 communes de l’île sont actuellement dépourvues de médecins sentinelles.

        Dengue 04-2020
        Répartition spatiale de l’incidence cumulée des cas cliniquement évocateurs de dengue vus en consultation en médecine de ville, Guadeloupe - Semaines 2020-02 à 2020-05

        Chacun peut contribuer à lutter contre le virus en tuant les moustiques de sa maison. La pulvérisation d’insecticide à grande échelle, outre qu’elle est mauvaise pour l’environnement, n’est pas efficace. Le moustique Aedes aegypti résiste désormais à la lutte vectorielle.

        Le décès du premier patient infecté par le virus de la dengue a été constaté le 8 février, voir le communiqué de presse ...

        http://www.guadeloupe.gouv.fr/Politi...des-moustiques
        ---------------------------------------------------------------

        Basse-Terre, le 19 février 2020

        LA PRÉFECTURE ET L'ARS GUADELOUPE COMMUNIQUENT

        Épidémie de dengue,
        décès du premier patient


        Le préfet de région, la préfète déléguée des îles du nord et la directrice générale de l’Agence de santé
        Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy informent de la confirmation du lien entre le décès d’une
        patiente à Paris et l’infection par le virus de la dengue lors de son séjour à Saint-Martin.


        Une patiente française âgée de 75 ans séjournant régulièrement à Saint-Martin a été prise en charge
        médicalement à l’hôpital Louis Constant FLEMING, le 6 février 2020 pour altération de l’état général.
        Dans l’après-midi du 6 février 2020, compte tenu de l’évolution défavorable dans un contexte
        notamment de diagnostic de dengue confirmé biologiquement, la patiente a été évacuée au CHU de
        Pointe-à-Pitre en soirée.

        Dès le lendemain, la situation médicale se dégradant et nécessitant potentiellement un acte de greffe,
        une évacuation sanitaire vers l’hôpital Paul BROUSSE à Paris a été réalisée. Elle est malheureusement
        décédée le 8 février 2020.

        Suite au décès, une enquête a été conduite afin d’établir le lien direct ou non avec la dengue. Ainsi,
        l’ARS vient d’être informée que la réunion de concertation collégiale des infectiologues a classé le
        décès comme directement lié à la dengue.

        Le préfet de Région, la préfète déléguée de Saint-Martin et la directrice générale de l’Agence de santé
        Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy rappellent toute l’importance des mesures de prévention
        préconisées à l’occasion des Comités de Gestion.

        Il est important de se rappeler que « la dengue est une maladie qui peut tuer. Protégez-vous ».
        ...
        http://www.guadeloupe.gouv.fr/conten...A9c%C3%A8s.pdf
        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
        -Nelson Mandela

        Comment

        Working...
        X