Announcement

Collapse
No announcement yet.

France - 41 personnes contaminées par la bactérie Clostridium difficile 027 dans la région de Marseille depuis mars 2013

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • France - 41 personnes contaminées par la bactérie Clostridium difficile 027 dans la région de Marseille depuis mars 2013

    Une bactérie mortelle sévit dans la région de Marseille

    Par Pauline Fréour - le 04/10/2013

    Une quarantaine de personnes âgées ont été contaminées par une version virulente de la bactérie Clostridium difficile depuis mars. Le nombre de décès pourrait atteindre la douzaine.

    Le Clostridium difficile est une bactérie potentiellement mortelle, première cause des diarrhées nosocomiales. La variante Clostridium difficile 027 est particulièrement virulente. Cette souche de la bactérie a fait son apparition au printemps dans les Bouches-du-Rhône, contaminant 41 personnes depuis mars 2013. Une douzaine de malades porteurs de la bactérie seraient décédés, sans qu'il soit possible d'affirmer si la contamination fut la seule responsable de leur décès, selon l'Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d'Azur.

    La bactérie a circulé dans des établissements de soins gériatriques (cliniques, EHPAD) de la région de Marseille. Être âgé de plus de 65 ans est en effet l'un des principaux facteurs de risque de contamination. Un autre est la prise d'antibiotiques qui déséquilibrent la flore intestinale, permettant ainsi aux souches de C. difficile de s'implanter et de se multiplier.

    Cinq personnes atteintes d'une infection à Clostridium difficile 027 sont encore hospitalisées à l'hôpital Nord à Marseille et suivies «de très près» par le personnel du service des maladies infectieuses, selon l'ARS. L'agence ne souhaite toutefois pas communiquer le nombre exact de personnes contaminées décédées depuis mars «car le lien de causalité n'est pas établi par la communauté médicale, la plupart de ces personnes étant fragilisées par l'avancée en âge et la maladie, la plupart souffrant de plusieurs pathologies».
    ...
    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2...gion-marseille
    ------------------------------------------------------------------------
    COMMUNIQUE DE PRESSE.

    Infection à clostridium difficile 027 dans les Bouches-du-Rhône: l’agence et ses partenaires se mobilisent.

    L’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) a été informée depuis mars 2013 de la présence d’une souche de Clostridium difficile 027 circulant dans plusieurs établissements sanitaires et médico-sociaux accueillant des personnes âgées dans les Bouches-du-Rhône. Il s’agit
    d’une souche nouvelle dans notre région, clone de Clostridium difficile, qui présente un caractère plus sévère que la souche originelle.

    Ce jour, 4 personnes restent atteintes d’une infection à Clostridium difficile 027 à l’Hôpital Nord à Marseille. Elles sont suivies de très près par les équipes médicales du service des maladies infectieuses. Ces personnes sont isolées et les mesures d’hygiène sont mises en oeuvre par l’établissement en lien étroit avec l’ARS Paca, l’Antenne régionale de lutte contre les infections
    nosocomiales et le Comité de lutte contre les infections nosocomiales de l’Ap-Hm.

    Depuis mars 2013, 41 personnes ont été atteintes d’une infection à Clostridium difficile 027 parmi les 80 personnes ayant été victimes d’une infection à Clostridium difficile dans les Bouches-du-Rhône.

    Entre mars 2013 et ce jour, cette infection a été identifiée dans 6 établissements sanitaires et médicosociaux des Bouches-du-Rhône.

    Parmi les personnes qui ont été atteintes par cette bactérie, plusieurs sont décédées. Toutefois, le lien de causalité n’est pas établi par la communauté médicale, la plupart de ces personnes étant fragilisées par l’avancée en âge et la maladie, la plupart souffrant de plusieurs pathologies.

    Depuis l’apparition de la bactérie dans notre région, l’ARS Paca et ses partenaires se sont rapidement mobilisés pour limiter la diffusion du germe et protéger les populations prises en charge dans les établissements sanitaires et médico-sociaux des Bouches-du-Rhône.

    Plusieurs actions sont menées :
    �� accompagnement des établissements dans la mise en place des protocoles d’hygiène et de
    prise en charge ;
    �� information des professionnels de santé dans les établissements ;
    �� sensibilisation en cours des médecins libéraux.

    L’ARS Paca reste vigilante et suit au quotidien l’évolution de la situation.

    Marseille, le mardi 2 octobre.

    http://www.ars.paca.sante.fr/fileadm...13_arspaca.pdf
    http://www.ars.paca.sante.fr/Presse.108345.0.html
    Last edited by Pathfinder; October 7th, 2013, 08:52 AM. Reason: Ajout du communique de presse
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    Re: France - 41 personnes contaminées par la bactérie Clostridium difficile 027 dans la région de Marseille depuis mars 2013

    Entretien avec le Pr Didier Raoult
    Marseille : le Clostridium difficile a un fort potentiel pandémique

    par Bruno Martrette | Publié le 7 Octobre 2013

    ...
    Un vent de panique souffle actuellement sur les hôpitaux marseillais. Depuis mars 2013, la souche O27 du Clostridium difficile, une bactérie qui provoque de sévères diarrhées, est en effet soupçonnée d'être à l'origine de 3 décès dans les Bouches-du-Rhône, selon l'Agence régionale de santé de Provence-Alpes Côté d'Azur.
    ...
    La résistance de la souche aux antibiotiques : un problème thérapeutique
    Pr Didier Raoult : Le Clostridium difficile O27 pose un problème aux médecins, parce que c'est une bactérie multirésistante. Face à un cas d'infection, les professionnels de santé peuvent avoir un soucis thérapeutique, car bien souvent, il ne reste qu'un antibiotique efficace : la colimycine. Malheureusement, on peut aussi devenir très vite résistant à cet antibiotique.
    ...
    La toxine 027 est épidémique, voir pandémique
    Pr Didier Raoult : Il y a un clone, un mutant, parmi tous les Clostridium difficile qui ont une toxine, qui s'appelle « O27 ». Elle est apparue il y a un peu plus de dix ans, et inquiète les scientifiques car elle est épidémique, voir même pandémique. Elle est très contagieuse et c'est pour cela qu'elle a atteint le monde entier. De plus, la souche O27 est très souvent associée à une mortalité élevée.
    ...
    L'Agence régionale de santé PACA en retard sur le nombre de décès suspects ?
    Pr Didier Raoult : Nous, d'après nos données, on sait qu'il y a déjà eu six décès au sein du CHU de Marseille, qui pourraient être liés au Clostridium difficile O27. Et, avec mes contacts dans les maisons de retraite, nous avons été informés encore de deux nouveaux morts dans certains de ces établissements de la région PACA. Donc, au minimum, le bilan atteint déjà 8 décès.
    ...

    Article complet:
    http://pourquoi-docteur.nouvelobs.co...ique-3849.html
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment


    • #3
      Re: France - 41 personnes contaminées par la bactérie Clostridium difficile 027 dans la région de Marseille depuis mars 2013

      ACTUALITÉ Les invités du Point Didier Raoult

      Quand les règlements empêchent la lutte contre les épidémies

      Le Point.fr - Publié le 23/10/2013 à 08:32
      Par LE PROFESSEUR DIDIER RAOULT

      ... Nous avons récemment été confrontés à une épidémie du Clostridium difficile O27. C'est une bactérie qui provoque une atteinte digestive, particulièrement chez les sujets âgés et chez les personnes prenant des antibiotiques. Elle a déjà tué plusieurs milliers de personnes dans le monde. En 2006, elle est arrivée en France, dans le Nord, où elle a fait 82 victimes, avant d'atteindre Marseille en mars dernier.

      Clostridium difficile O27 est très différente des autres bactéries de la même espèce, du fait de son potentiel de contagiosité extrême et de son taux de mortalité de 30 %. Face à cette situation, il faut réagir rapidement pour détecter les malades et les isoler dans des services de soins spécialisés afin d'éviter l'extension de l'épidémie. Heureusement, pour cette bactérie, un outil très performant a été mis en place depuis un an. Il permet de détecter en moins de deux heures sa présence. Sauf qu'il est rarement utilisé... à cause d'un règlement.
      ..
      En effet, une réglementation a bien été mise en place depuis quelques années pour la gestion des infections à Clostridium difficile, mais elle ne mentionne pas la fameuse technique contre O27 ! Pourquoi ? Parce que celle-ci est trop récente pour pouvoir bénéficier de la nomenclature et qu'elle n'est donc pas remboursée. Seuls les laboratoires des CHU peuvent pratiquer le test et bénéficier d'un remboursement relatif, ce que nous faisons ici à Marseille...

      Résultat : Clostridium difficile O27 se répand rapidement dans les maisons de retraite et les hôpitaux....

      Article complet:
      http://www.lepoint.fr/invites-du-poi...746934_445.php
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment

      Working...
      X