Announcement

Collapse
No announcement yet.

Infections dans les hôpitaux: la déclaration obligatoire des décès demandée

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Infections dans les hôpitaux: la déclaration obligatoire des décès demandée

    Publié le 16 juin 2012 à 05h00 | Mis à jour à 05h00

    Infections dans les hôpitaux: la déclaration obligatoire des décès demandée

    Pierre Pelchat
    Le Soleil

    (Québec) Des groupes représentant des milliers de malades et d'usagers du système de santé ainsi que des professionnels demandent plus de transparence des administrations hospitalières. Ils veulent que tous les décès causés par une infection dans un hôpital ou un centre d'hébergement de soins de longue durée fassent l'objet d'une déclaration obligatoire.

    Dans une lettre au ministre de la Santé Yves Bolduc, on demande que tous les cas d'infections acquises dans un milieu de soins soient déclarés obligatoirement. En 2005, on évalue que 90 000 patients ont contracté une infection dont le C. difficile dans les seuls hôpitaux du Québec et que 4000 en sont décédés. «Une personne sur 10 qui est hospitalisée au Québec développera une infection. Dans les centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD), ce serait pire, mais on n'a aucune donnée», a affirmé, hier, le président de l'Association des victimes d'infections nosocomiales, le Dr Jacques Besson, signataire de la lettre.

    À son avis, la déclaration obligatoire incitera les établissements et le ministère de la Santé à accorder une plus grande attention aux causes des infections nosocomiales, évitables dans la majorité des cas. Il a donné en exemple le nouveau registre sur les incidents et accidents dans la santé au Québec mis sur pied pour améliorer la prestation de soins.

    «Derrière chacun de ces chiffres, des drames humains sont trop souvent occultés: des deuils, des souffrances, des douleurs, des troubles émotifs et des faillites financières. On publie les taux de mortalité, mais on ignore les victimes qui endurent leurs infections pendant des semaines, des mois, voire des années et celles qui deviennent invalides et sans ressource», peut-on lire dans la missive.

    /.../

    http://www.lapresse.ca/le-soleil/act...7_section_POS3
Working...
X