Announcement

Collapse
No announcement yet.

Le nouveau coronavirus 2019-nCov identifié en Chine se propage

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Le nouveau coronavirus 2019-nCov identifié en Chine se propage

    Crainte d’une épidémie de SRAS en Chine après la propagation d’une maladie mystérieuse

    Publié le Mardi 31 Décembre 2019 à 13h38

    Dans la métropole de Wuhan au centre de la Chine, une mystérieuse maladie pulmonaire a touché au moins 27 personnes, indiquent mardi les autorités sanitaires de la ville. D’après la presse chinoise, les symptômes font penser au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), une affection provoquée par un virus qui a tué des centaines de personnes en Chine il y a plus de 15 ans.

    Selon le Quotidien du Peuple, organe du Parti communiste au pouvoir, l’origine de l’épidémie n’est pas connue. Le SRAS n’est pas exclu, mais il s’agit plus vraisemblablement d’une autre forme de pneumonie sévère, a-t-il précisé.

    Plusieurs infections pourraient être liées à la visite d’un marché aux poissons à Wuhan, a expliqué la commission de la santé de la ville. Les malades, dont sept se trouvent dans un état grave, ont été placés en quarantaine. Deux devraient redevenir libres de leurs mouvements rapidement.

    La plupart des patients souffrent de fièvre, et quelques uns de troubles respiratoires. Des experts sont sur place pour comprendre les causes.

    En attendant, les malades sont soignés comme pour une pneumonie virale.
    ...
    https://www.sudinfo.be/id159202/arti...n-dune-maladie
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    Une mystérieuse maladie respiratoire touche 44 personnes en Chine

    Actualités
    The Associated Press
    3 janvier 2020

    PÉKIN, Chine — Le nombre de cas d’un nouveau type de pneumonie virale lié à un marché alimentaire dans le centre de la Chine est passé à 44, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires locales.
    ...
    Parmi ces cas diagnostiqués depuis décembre, 11 ont été répertoriés comme critiques, a indiqué la commission sanitaire de la ville de Wuhan sur son site officiel. Tous les patients étaient traités en isolation et 121 personnes ayant été en contact étroit avec eux sont en observation.

    Le symptôme le plus courant est la fièvre...

    Bien que la cause de la maladie demeure inconnue, la commission a indiqué qu’elle avait exclu les maladies respiratoires connues, notamment la grippe aviaire, qui est apparue occasionnellement en Chine chez des personnes travaillant avec des volailles vivantes.

    La plupart des cas ont été attribués à un marché alimentaire en banlieue de Wuhan, où seraient notamment offerts des animaux sauvages porteurs de virus dangereux pour l’homme. La commission a déclaré que le marché avait été désinfecté et que des enquêtes sur les liens avec l’épidémie étaient en cours.
    ...

    https://lactualite.com/actualites/un...nnes-en-chine/
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment


    • #3
      Mystérieuse épidémie en Chine: 59 cas d'une pneumonie au pathogène inconnu peut-être liée à un marché aux poissons

      Agence AFP, publié le 05 janvier 2020 à 17h12 |
      ...
      Le dernier bilan officiel fait état de 59 personnes contaminées, chez qui la maladie s'est déclarée entre le 12 et le 29 décembre, dont 7 gravement atteintes, les autres étant dans un état stable. "Aucun patient n'est mort pour l'instant", a précisé la commission.
      ...
      "Le lien signalé avec un marché de gros de poissons et d'animaux vivants pourrait dénoter un lien avec l'exposition à des animaux", a réagi dimanche l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué.
      ...
      "En ce qui concerne l'agent pathogène (...) incriminé, nous avons exclu plusieurs hypothèses, notamment le fait qu'il s'agisse d'une grippe, d'une grippe aviaire, d'un adénovirus, du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) ou du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS)", a précisé la commission.
      ...
      https://www.rtl.be/info/magazine/san...s-1186011.aspx
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #4
        Chine : l’épidémie de pneumonie à Wuhan est due à un nouveau coronavirus

        Le virus qui vient d’être identifié par les autorités sanitaires chinoises n’a provoqué aucun décès.
        ...
        Une équipe de chercheurs de l'Académie chinoise d'ingénierie qui a étudié le pathogène « a établi de manière préliminaire » que la maladie était due à un nouveau type de coronavirus, a reconnu leur chef Xu Jianguo, cité par l'agence de presse Chine nouvelle. « Un total de 15 cas positifs au nouveau type de coronavirus a été détecté », a-t-il précisé.

        Le dernier bilan officiel de l'épidémie de Wuhan fait état de 59 personnes contaminées, chez qui la maladie s'est déclarée entre le 12 et le 29 décembre. Sept sont gravement atteintes, les autres étant dans un état stable. Huit patients guéris ont été autorisés à quitter l'hôpital, indiquait Chine nouvelle mercredi.
        ...
        L'épidémie survient alors que les Chinois se préparent à l'occasion du Nouvel an lunaire, comme chaque année, à effectuer « la plus grande migration du monde ». A cette occasion, des millions de ruraux quittent les grandes villes pour retourner chez eux.
        ...
        http://www.leparisien.fr/societe/chi...20-8232234.php

        -----------------------------------------------------------------

        Traduction Google

        Déclaration de l'OMS concernant un groupe de cas de pneumonie à Wuhan, en Chine

        9 janvier 2020 Déclaration Chine
        中文

        Les autorités chinoises ont rendu une décision préliminaire sur un nouveau (ou nouveau) coronavirus, identifié chez une personne hospitalisée pour pneumonie à Wuhan. Les enquêteurs chinois ont effectué le séquençage génétique du virus, en utilisant un isolat provenant d'un échantillon de patient positif. L'identification préliminaire d'un nouveau virus dans un court laps de temps est une réalisation notable et démontre la capacité accrue de la Chine à gérer de nouvelles épidémies.

        Les premières informations sur les cas de pneumonie à Wuhan fournies par les autorités chinoises la semaine dernière - y compris l'occupation, la localisation et le profil des symptômes des personnes touchées - indiquaient qu'un coronavirus (CoV) était un pathogène potentiel à l'origine de cette grappe. Les autorités chinoises ont par la suite signalé que des tests de laboratoire excluaient le SRAS-CoV, le MERS-CoV, la grippe, la grippe aviaire, l'adénovirus et d'autres pathogènes respiratoires courants.

        Les coronavirus sont une grande famille de virus, certains provoquant des maladies moins graves, comme le rhume, et d'autres plus graves comme le MERS et le SRAS. Certains transmettent facilement de personne à personne, d'autres non. Selon les autorités chinoises, le virus en question peut provoquer des maladies graves chez certains patients et ne se transmet pas facilement entre les personnes.

        À l'échelle mondiale, de nouveaux coronavirus émergent périodiquement dans différentes régions, notamment le SRAS en 2002 et le MERS en 2012. Plusieurs coronavirus connus circulent chez des animaux qui n'ont pas encore infecté l'homme. À mesure que la surveillance s'améliore, de plus en plus de coronavirus sont susceptibles d'être identifiés.

        La Chine dispose de solides capacités et ressources de santé publique pour répondre et gérer les flambées de maladies respiratoires. En plus de traiter les patients pris en charge et d'isoler les nouveaux cas tels qu'ils peuvent être identifiés, les responsables de la santé publique restent concentrés sur la recherche continue des contacts, la réalisation d'évaluations environnementales sur le marché des fruits de mer et des enquêtes pour identifier le pathogène à l'origine de l'épidémie.

        Au cours des prochaines semaines, des informations plus complètes seront nécessaires pour comprendre l'état actuel et l'épidémiologie de l'épidémie, ainsi que le tableau clinique. Des investigations supplémentaires sont également nécessaires pour déterminer la source, les modes de transmission, l'étendue de l'infection et les contre-mesures mises en œuvre. L'OMS continue de suivre de près la situation et, avec ses partenaires, est prête à fournir un soutien technique à la Chine pour enquêter sur cette flambée et y répondre.

        La détermination préliminaire d'un nouveau virus aidera les autorités d'autres pays à effectuer la détection et la riposte aux maladies. Au cours de la semaine dernière, des personnes présentant des symptômes de pneumonie et des antécédents de voyage signalés à Wuhan ont été identifiées dans des aéroports internationaux.

        L'OMS ne recommande aucune mesure spécifique aux voyageurs. L'OMS déconseille l'application de toute restriction de voyage ou de commerce à la Chine sur la base des informations actuellement disponibles.

        https://www.who.int/china/news/detai...in-wuhan-china
        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
        -Nelson Mandela

        Comment


        • #5
          Accueil Maladies et traumatismes Maladies et infections respiratoires Infection à coronavirus Articles

          Cas groupés de pneumopathies possiblement associés à un nouveau Coronavirus, Wuhan, Chine


          Point de situation sur un épisode de cas groupés de pneumonies possiblement lié à un marché d’animaux vivants dans la ville de Wuhan, en Chine

          Mis à jour le 10 janvier 2020


          Infection à coronavirus
          DOSSIER THÉMATIQUE 10 JANVIER 2020 Infection à coronavirus


          Les coronavirus sont très répandus et peuvent causer des maladies généralement bénignes chez l’Homme. Cependant, deux d’entre eux ont entrainé de graves épidémies : le SRAS-CoV et le Mers-CoV.

          EN SAVOIR PLUS

          L’OMS a été informée par les autorités chinoises le 31/12/2019 d’un épisode de cas groupés de pneumonies possiblement lié à un marché d’animaux vivants dans la ville de Wuhan, en Chine.

          En date du 5 janvier 2020, 59 cas suspects ont été identifiés, dont 7 dans un état grave. Ils ont tous contracté la maladie entre le 12 et 29 décembre 2019. Un nouveau coronavirus a été identifié chez 15 cas, tandis que les agents pathogènes respiratoires communément retrouvés (grippe saisonnière, grippe aviaire, adénovirus, etc.) ainsi que les virus SRAS-CoV et MERS-CoV ont été écartés. Les cas présentent des symptômes typiques d’une infection respiratoire, tels que la fièvre et des difficultés respiratoires et des anomalies pulmonaires détectables radiologiquement compatibles avec des lésions infiltratives bilatérales. Les 59 cas identifiés ont fréquenté un marché d’animaux vivants de Wuhan, indiquant une possible contamination d’origine animale. Le marché a été fermé et désinfecté le 1er janvier, mais la source d’infection n’a pas été identifiée. A ce jour, aucun cas de transmission interhumaine ni décès n’ont été rapportés. Tous les cas suspects identifiés de cet épisode ont séjourné à Wuhan.

          A l’heure actuelle le risque d’introduction en France de cas liés à cet épisode est faible, mais ne peut cependant pas être exclu.

          En lien avec le CNR Virus des infections respiratoires et la Direction générale de la santé, Santé publique France a élaboré une définition de cas et une conduite à tenir face à un patient suspect revenant de Wuhan qui sont disponibles ci-dessous.

          A TÉLÉCHARGER

          DÉFINITION DE CAS (PDF - 189.26 KO) CONDUITE À TENIR (PDF - 203.75 KO)

          Ces informations et documents seront actualisés sur la base des informations disponibles sur la situation à Wuhan, Chine.

          Pour plus d’information, voir :https://www.santepubliquefrance.fr/m...us-wuhan-chine
          "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
          -Nelson Mandela

          Comment


          • #6
            Nouveau virus chinois de la pneumonie: un premier cas importé en Thaïlande

            AFP
            Publié il y a 37 minutes

            Un premier cas de la pneumonie chinoise, appartenant à la même famille que le Sras, a été identifié en Thaïlande, a annoncé lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), précisant qu'il s'agissait d'un voyageur venu de Chine.
            ...
            "Compte tenu de l'évolution de la situation, le directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, va consulter les membres du Comité d'urgence et pourrait convoquer une réunion de ce comité dans un bref délai", a ajouté l'OMS.

            La femme infectée voyageait en provenance du Wuhan, berceau du nouveau virus en Chine, et a été identifiée par les autorités thaïlandaises le 8 janvier.

            Un diagnostic clinique de pneumonie légère a d'abord été posé, puis "des tests de laboratoire ont confirmé que le nouveau coronavirus en était la cause", a détaillé un porte-parole de l'OMS, Tarik Jasarevic, à l'AFP.
            ...
            Jusqu'à présent en Chine, sur les 41 patients diagnostiqués avec ce nouveau type de coronavirus à Wuhan (11 millions d'habitants), un homme de 61 ans est décédé, selon le dernier bilan officiel.

            Selon les premiers éléments, l'épidémie est en lien avec un marché aux poissons à Wuhan, qui a été fermé le 1er janvier en raison de l'épidémie.

            Aucune preuve claire de transmission entre humains n'a été établie, et aucun personnel de santé n'a été infecté par le virus, souligne l'OMS, qui ne se montre pas surprise par le cas importé en Thaïlande.
            ...
            https://www.rtbf.be/info/societe/det...de?id=10406521
            "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
            -Nelson Mandela

            Comment


            • #7
              Déclaration de l’OMS sur le nouveau coronavirus en Thaïlande

              13 janvier 2020 Communiqué de presse

              L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) travaille en collaboration avec les autorités thaïlandaises et chinoises pour donner suite au signalement d’un cas confirmé d’infection par le nouveau coronavirus en Thaïlande.

              La personne infectée, qui voyageait en provenance de Wuhan (Chine), a été identifiée par les responsables thaïlandais le 8 janvier et hospitalisée le jour même. Les responsables thaïlandais ont indiqué qu’elle est en cours de convalescence.

              La possibilité que des cas surviennent dans d’autres pays était prévisible et confirme l’importance de l’appel lancé par l’OMS pour que des efforts de surveillance active et de préparation continuent d’être mis en œuvre dans d’autres pays. L’OMS a publié des orientations sur la détection et le traitement des personnes infectées par ce nouveau virus.

              Les résultats du séquençage génétique communiqués par la Chine permettent à un plus grand nombre de pays de diagnostiquer rapidement la maladie.

              L’OMS réaffirme qu’il est essentiel que les enquêtes se poursuivent en Chine afin d’identifier la source de cette flambée, ainsi que tout réservoir animal ou hôte intermédiaire éventuel.

              Compte tenu de l’évolution de la situation, le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, entend consulter les membres du Comité d’urgence et pourrait convoquer sous peu une réunion de ce dernier.

              https://www.who.int/fr/news-room/det...us-in-thailand
              "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
              -Nelson Mandela

              Comment


              • #8
                Confirmation d’un premier cas de coronavirus dans l’Archipel

                Mis à jour il y a 10 heures

                Selon le ministère japonais de la Santé, une nouvelle souche du coronavirus a été détectée dans l’organisme d’un homme s’étant rendu à Wuhan, en Chine.
                ...
                Le ministère précise que l’homme en question, âgé d’une trentaine d’années, vit dans la préfecture de Kanagawa, près de Tokyo. Il aurait contracté une forte fièvre à Wuhan, le 3 janvier dernier. Il a été hospitalisé après avoir consulté un médecin à son retour au Japon, le 6 janvier.
                ...
                Toujours selon le ministère, le patient a vu son état de santé s’améliorer et il a pu sortir mercredi de l’hôpital.

                Il a déclaré aux officiels qu’il ne s’était pas rendu au marché de fruits de mer de Wuhan, lié à la majorité des cas d’infection. L’homme aurait donc été en contact avec des personnes déjà contaminées.
                ...
                https://www3.nhk.or.jp/nhkworld/fr/news/211653/
                "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                -Nelson Mandela

                Comment


                • #9
                  Traduction Google

                  Rapport du comité municipal de la santé et de la santé de Wuhan sur la pneumonie d'une nouvelle infection à coronavirus

                  Publié par: Wuhan Municipal Health Commission | Publié: 2020-01-16 23:55:45 |

                  À 15 h, le 15 janvier 2020, aucun nouveau cas de pneumonite infecté par un nouveau coronavirus n'a été signalé dans notre ville. Cinq patients ont quitté l'hôpital et un nouveau décès a été signalé. Le défunt Xiong Moumou, un homme de 69 ans, est tombé malade le 31 décembre 2019, s'est aggravé le 4 janvier 2020 et a été transféré à l'hôpital de Wuhan Jinyintan pour traitement. Il a été admis pour une myocardite sévère (les enzymes myocardiques ont atteint 20 fois la normale, Anomalies électrocardiographiques); fonction rénale anormale; lésions graves de plusieurs fonctions organiques; tomodensitométrie thoracique a montré des lésions fibreuses pulmonaires et un épanchement pleural et un épaississement pleural. .

                  À ce jour, la ville a signalé un total de 41 cas de pneumonie causée par une nouvelle infection à coronavirus, 12 cas ont été guéris et libérés, 5 cas sont traités dans des cas graves et 2 sont décédés. Les autres patients sont dans un état stable. Tous les patients ont reçu un traitement d'isolement dans des institutions médicales désignées à Wuhan. Au total, 763 contacts étroits ont été suivis, 644 observations médicales ont été levées et 119 observations médicales sont toujours en cours. Parmi les contacts étroits, aucun cas apparenté n'a été trouvé.

                  16 janvier 2020

                  http://wjw.wuhan.gov.cn/front/web/sh.../2020011609057
                  "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                  -Nelson Mandela

                  Comment


                  • #10
                    Épidémie en Chine : un nouveau virus aussi dangereux que le Sras ?

                    La souche du virus ressemble à celle du Sras, le syndrome respiratoire aigü sévère, qui avait tué près de 800 personnes dans le monde entre 2002 et 2003.


                    La rédaction d'Allodocteurs.fr
                    France Télévisions
                    Mis à jour le 16/01/2020 | 18:30
                    publié le 16/01/2020 | 18:30
                    ...
                    « Le risque de transmission interhumaine est vraiment la question qu’on se pose aujourd’hui parce qu’à partir du moment où il y a transmission interhumaine il y a risque d’épidémie voire de pandémie », explique Arnaud Fontanet, responsable de l’Unité d’épidémiologie des maladies émergentes Institut Pasteur.
                    ...
                    « Pour l’instant, les informations dont on dispose relient la très grande majorité des cas au marché de Wuhan où il y avait des animaux sauvages qui aurait pu affecter les premiers patients … Mais ce matin nous avons appris qu’il y avait un cas au Japon d’une personne qui revenait elle aussi de Wuhan et qui n’aurait pas fréquenté les marchés. Donc on commence à craindre qu’il y ait pu effectivement y avoir effectivement une transmission secondaire mais elle n’a pas encore été prouvée », précise M.Fontanet.

                    Ce virus peut engendrer de graves pneumonies et n’est pas sans rappeler le Sras : le syndrome respiratoire aigu sévère. Sa composition est même à 80% similaire. Entre 2002 et 2003, cette maladie avait touché environ 8000 personnes et provoqué 774 décès dans le monde entier.
                    ...
                    L’épidémie de 2003 a marqué médecins et spécialistes : « Nous avons tous en mémoire ce qui s’est passé avec le Sras où après quelques semaines d’une évolution à bas bruit, le virus s’était transformé et était devenu plus virulent et plus transmissible. Nous avions dû faire face à une épidémie grave.
                    ...

                    https://www.francetvinfo.fr/sante/ma...s_3787893.html



                    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                    -Nelson Mandela

                    Comment


                    • #11
                      Un nouveau virus proche de celui du Sras scruté par les autorités mondiales

                      17 JAN 2020
                      Mise à jour 17.01.2020 à 17:00
                      Par Paul RICARD
                      AFP
                      ...
                      Jamais observé jusque-là, ce virus appartient à la vaste famille des coronavirus. C'est le "septième coronavirus capable de donner des manifestations cliniques chez l'humain", explique à l'AFP Arnaud Fontanet, responsable de l'unité d'épidémiologie des maladies émergentes à l'Institut Pasteur à Paris.
                      ...
                      Ce virus est proche de celui qui avait provoqué l'épidémie de Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003. Elle avait fait 774 morts dans le monde (dont 349 en Chine continentale et 299 à Hong Kong) sur 8.096 cas, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

                      Du point de vue génétique, il y a "80% de similarités" entre les deux virus, relève le Pr Fontanet, et tous deux entraînent des pneumopathies (maladies respiratoires).

                      Jusqu'à présent, une quarantaine de cas a été recensée en Chine, tous à Wuhan, et deux patients sont morts, âgés de 61 et 69 ans. Deux cas ont été détectés en Thaïlande et un au Japon. Ces trois patients avaient auparavant séjourné à Wuhan.

                      - Un danger comparable au Sras?

                      "La gravité semble plus faible que le Sras", juge le Pr Fontanet.

                      Théoriquement, cela pourrait pourtant changer. "On n'a pas vraiment d'argument pour dire que ce virus va muter, mais c'est ce qui s'était passé avec le Sras", dont le virus avait évolué après son apparition pour devenir "plus transmissible et plus virulent", selon le spécialiste français.
                      ...
                      - Une transmission d'homme à homme?

                      C'est la question centrale, qui n'est pas encore tranchée avec certitude.

                      Des investigations ont été menées sur les gens qui ont été en contact avec la quarantaine de cas en Chine, soit quelque 700 individus au total. Aucune infection n'a été relevée chez ces personnes, à l'exception d'une femme dont l'époux travaillait sur le fameux marché, alors qu'elle-même assure ne s'y être jamais rendue.

                      Cela a amené les autorités chinoises à juger le risque d'une transmission du virus entre humains "faible", même s'il n'est "pas exclu".

                      Toutefois, "la répétition de nouveaux cas, qui essaiment à l'étranger, commence à nous faire craindre qu'une transmission interhumaine existe", analyse le Pr Fontanet. "Si elle existe, elle est quand même limitée", nuance-t-il.
                      ...

                      Pour contenir l'épidémie, la première urgence est de trouver sa source, c'est-à-dire les animaux qui sont les réservoirs du virus.

                      ...

                      https://information.tv5monde.com/inf...ndiales-341974
                      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                      -Nelson Mandela

                      Comment


                      • #12
                        Crédit Shiloh

                        Traduction Google


                        À propos de la situation de la prévention et du contrôle de la pneumonie causée par une nouvelle infection à coronavirus dans notre ville

                        (17 janvier 2020)

                        Publié par: Wuhan Municipal Health Commission | Publié: 2020-01-18 00:13:26 | Clics: 1376 | Taille de la police: Large Middle Small


                        I. À propos des nouveaux cas

                        Le 16 janvier 2020, des experts des provinces et des municipalités ont récemment identifié 4 cas de pneumonie avec une nouvelle infection à coronavirus sur la base des manifestations cliniques, des antécédents épidémiologiques des patients et des résultats détectés par le kit de diagnostic délivré par le pays. Les 4 patients étaient des hommes. Ils ont développé des symptômes du 5 au 8 janvier 2020 et ont été admis à l'hôpital du 8 au 13 janvier. Les symptômes se sont améliorés après le traitement et l'état est stable. Ils ont été transférés à l'hôpital Wuhan Jinyintan pour un traitement centralisé. . Des enquêtes épidémiologiques sur les quatre nouveaux cas sont en cours et des contacts étroits sont également suivis.

                        Deuxièmement, les principales mesures de prévention et de contrôle de la récente épidémie

                        Faire en outre un bon travail dans la gestion de la pré-inspection et du triage des institutions médicales à tous les niveaux, et du diagnostic précoce, de la détection précoce, de l'isolement précoce et du traitement précoce. Continuer de désinfecter le marché de gros des fruits de mer de la Chine du Sud, d'autres foires agricoles de la ville et le cadre de vie des hôpitaux, patients et contacts proches. Mener une campagne de santé patriotique sur le thème «rénover l'environnement, nettoyer les maisons et accueillir le festival» pour promouvoir un mode de vie sain.

                        3. Situation connexe des contacts étroits de cas confirmés à l'étranger

                        Dix-sept contacts étroits du premier patient confirmé en Thaïlande ont été suivis, tous inclus dans l'observation médicale. L'un d'eux présentait des symptômes de fièvre faible et de toux légère et a été transféré dans des hôpitaux désignés pour traitement. Informations sur le personnel, suivi des contacts familiaux proches; 4 cas de contacts familiaux proches ont été suivis pour les patients notifiés au Japon, et tous ont été inclus dans l'observation médicale.

                        http://wjw.wuhan.gov.cn/front/web/sh.../2020011809065
                        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                        -Nelson Mandela

                        Comment


                        • #13
                          Cas groupés de pneumopathies possiblement associés à un nouveau Coronavirus, Wuhan, Chine

                          Point de situation sur un épisode de cas groupés de pneumonies possiblement lié à un marché d’animaux vivants dans la ville de Wuhan, en Chine

                          Mis à jour le 17 janvier 2020
                          IMPRIMER
                          PARTAGER
                          Infection à coronavirus
                          DOSSIER THÉMATIQUE 17 JANVIER 2020 Infection à coronavirus

                          Les coronavirus sont très répandus et peuvent causer des maladies généralement bénignes chez l’Homme. Cependant, deux d’entre eux ont entrainé de graves épidémies : le SRAS-CoV et le Mers-CoV.

                          EN SAVOIR PLUS
                          Le 31/12/2019, l’OMS a été informée par les autorités chinoises d’un épisode de cas groupés de pneumonies dont tous les cas avaient un lien avec un marché d’animaux vivants dans la ville de Wuhan, en Chine, le Huanan South China Seafood Market.
                          Le 09/01/2020, un nouveau coronavirus (2019-nCoV) a été identifié comme étant la cause de cet épisode.

                          En date du 17/01/2020, 41 cas infectés par le 2019-nCoV ont été déclarés par les autorités chinoises. Les dates de début des signes des 41 cas sont comprises entre le 08/12/2019 et le 03/01/2020. Les symptômes décrits évoquent principalement une infection respiratoire fébrile. Certains cas présentent également des difficultés respiratoires et des anomalies pulmonaires détectables radiologiquement compatibles avec des infiltrats bilatéraux étendus. La majorité des cas sont âgés de 40 à 69 ans. Sept cas ont développé des signes graves de pneumopathie, dont 2 patients décédés qui présentaient des comorbidités. Parmi les cas déclarés par les autorités chinoises, deux cas groupés familiaux distincts ont été identifiés, sans qu’une transmission interhumaine n’ait encore été formellement établie.

                          D’après les autorités chinoises, la plupart des cas travaillent dans le Huanan South China Seafood Market où des animaux vivants sont vendus, ou l’ont fréquemment visité, indiquant une probable contamination d’origine animale. Le marché a été fermé et désinfecté le 1er janvier, mais la source d’infection n’a pas été identifiée.
                          Le 13/01/2020, les autorités thaïlandaises ont déclaré le premier cas confirmé importé de Wuhan, chez une touriste chinoise résidant à Wuhan et âgée de 61 ans. Les symptômes se sont déclarés le 5 janvier. D’après les informations disponibles, cette personne aurait rapporté fréquenter régulièrement un marché de produits frais à Wuhan, mais pas le Huanan South China Seafood Market. Le 17/01/2020, les autorités thaïlandaises ont déclaré avoir détecté un second cas importé de Wuhan, sans lien avec le premier.

                          Le 15/01/2020, les autorités japonaises ont déclaré un cas confirmé importé de Wuhan. Il s’agit d’un homme âgé d’une trentaine d’années ayant séjourné à Wuhan du 20 décembre au 6 janvier et n’ayant pas fréquenté de marchés ni ayant eu des contacts avec des animaux, mais ayant été en contact direct avec un proche qui présentait des symptômes respiratoires.

                          A ce jour, tous les cas confirmés identifiés de cet épisode ont séjourné à Wuhan. Aucun cas n’a été identifié parmi les professionnels de santé ayant pris en charge les cas. Le fait que plusieurs cas n’aient pas rapporté de contact avec le Huanan South China Seafood Market ou d’autres marchés similaires de Wuhan évoque la possibilité d’une source d’infection plus étendue et/ou de l’existence de cas de transmission interhumaine limitée. De nombreuses incertitudes demeurent à l’heure actuelle, notamment sur le mode de transmission et les facteurs de risque associés.

                          A l’heure actuelle le risque d’introduction en France de cas liés à cet épisode est considéré comme faible.

                          En lien avec le CNR Virus des infections respiratoires et la Direction générale de la santé, la Direction générale de la santé et les infectiologues (COREB), Santé publique France a élaboré un dispositif de surveillance renforcée destiné à détecter d’éventuels cas importés. Dans ce cadre, une définition de cas et une conduite à tenir face à un patient suspect revenant de Wuhan sont disponibles ci-dessous.

                          A TÉLÉCHARGER
                          DÉFINITION DE CAS (PDF - 213.36 KO) CONDUITE À TENIR (PDF - 296.01 KO) QUESTIONNAIRE (PDF - 328.4 KO)
                          Ces informations et documents seront actualisés sur la base des informations disponibles sur la situation à Wuhan, Chine.

                          Pour plus d’information, voir :https://www.santepubliquefrance.fr/m...us-wuhan-chine
                          "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                          -Nelson Mandela

                          Comment


                          • #14
                            Mystérieux virus en Chine : 3 morts et 200 malades

                            Esmeralda Labye
                            Publié à 09h54

                            La Chine a fait état lundi d’un troisième mort du mystérieux virus apparu en décembre. L’épidémie se propage vers le nord et le sud du pays à quelques jours des grands chassés-croisés du Nouvel An chinois.

                            Apparu sur un marché de Wuhan (centre de la Chine), le virus touche désormais trois autres pays asiatiques (Japon, Thaïlande, Corée du Sud) et comptabilise 205 cas connus, dont 201 en Chine. Neuf patients sont dans un état critique.

                            Pour la première fois, les responsables sanitaires chinois ont signalé lundi de nouveaux cas en dehors de la métropole de Wuhan (11 millions d’habitants) : deux cas à Pékin (nord) et un autre à Shenzhen, la grande ville de l’extrême sud qui fait face à Hong Kong.

                            La Corée du Sud a également annoncé son premier cas confirmé de nouveau coronavirus. La patiente est une chinoise de 35 ans et résidente de Wuhan, en Chine, qui s’est envolée de Wuhan pour l’aéroport international d’Incheon dimanche, a indiqué le KCDC (le Centre sud-coréen de contrôle et de prévention des maladies) dans un communiqué. Elle a été isolée en entrant en Corée du Sud. Elle présentait une forte fièvre.
                            ...

                            https://www.rtbf.be/info/monde/detai...es?id=10411550
                            "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                            -Nelson Mandela

                            Comment


                            • #15
                              Xi Jinping appelle à enrayer l'épidémie

                              ChineLe mystérieux virus qui sévit en Chine a fait un troisième mort et des dizaines de nouveaux cas.

                              L'inquiétude grandit et le président chinois réagit.

                              20.01.2020

                              Le président chinois Xi Jinping a donné lundi le signal d'une mobilisation du pays pour enrayer «résolument» la propagation du nouveau virus qui a fait trois morts depuis décembre. La maladie a commencé à contaminer les Etats voisins.

                              Selon la télévision nationale, le numéro un chinois «a donné pour importante instruction à propos de l'épidémie de pneumonie causée par un nouveau coronavirus (...) que la propagation de l'épidémie soit résolument enrayée».

                              En plein chassé-croisé dans les transports avant le Nouvel an chinois samedi, il a jugé «absolument crucial de faire un bon travail en matière de prévention et de contrôle épidémiologiques».

                              L'épidémie, apparue en décembre dans un marché de Wuhan (centre), touche désormais trois autres pays asiatiques (Japon, Thaïlande, Corée du Sud). 221 cas sont connus, dont 217 en Chine. Pour la première fois, les responsables sanitaires chinois en ont signalé lundi de nouveaux cas en dehors de la métropole de Wuhan (onze millions d'habitants): cinq à Pékin (nord) et 14 dans la province très peuplée du Guangdong (sud), aux portes de Hong Kong.
                              ...
                              https://www.24heures.ch/monde/xi-jin...story/10267343
                              "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                              -Nelson Mandela

                              Comment

                              Working...
                              X