Announcement

Collapse
No announcement yet.

Centrafrique : épidémie de variole du singe 2018

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Centrafrique : épidémie de variole du singe 2018

    Centrafrique : La variole du singe appelée Monkeypox menace la région de la Ouaka et de la Haute-Kotto

    PAR RJDH LE 13 MARS 2018 ACTUALITÉS, HUMANITAIRE-SANTÉ, SANTÉ

    BANGUI, 13 mars 2018 (RJDH)–
    ...
    «L’Institut Pasteur de Bangui vient de confirmer deux cas d’infection par le virus du Monkeypox sur des prélèvements de sang et pus envoyés par le point focal de l’OMS, Dr Arsène Dominique Konzelo, dans la sous-préfecture d’Ippy dans la Ouaka au Sud-est de la République Centrafricaine», explique IPB.

    Pour l’Institut Pasteur de Bangui, le premier cas, un pêcheur de 29 ans, habitant le village Djama Ngoundji, a présenté des éruptions cutanées sur tout le corps. Tout ce qu’il sait est qu’il a été en contact avec des poissons infectés par Aphanomy cesinvadans qui présentaient des ulcérations sur le corps, sans lien avec l’infection de monkeypox.

    Le second cas, selon toujours l’Institut Pasteur de Bangui, est une femme de 50 ans, habitant le village Kopia, sur le site des déplacés qui, elle aussi, a présenté des éruptions cutanées sur tout le corps, à l’exception de la paume des mains.
    ...
    Des sources humanitaires, on a appris qu’un autre cas de virus Monkeypox a été découvert sur un site des déplacés à Bria, près de Ippy la semaine dernière. Tous les trois cas sont encore sous surveillance médicale à l’hôpital de Bria.
    ...

    http://rjdh.org/centrafrique-la-vari...a-haute-kotto/
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    OMS CentrafriqueVerified account @OMSCentrafrique Mar 17 More



    M Dr SOMSE, Ministre de la Santé de RCA a déclaré ce jour une épidémie de Monkeypox. Total, 08 cas tous provenant de la sous-préfecture de Ippy : 3 cas mis en quarantaine à l’hôpital de Bria, 5 cas suspects à Ippy. 2 cas seraient encore sur le site PDI de l’église catholique.

    Translate from French





    OMS WHO NIGER, OMS Madagascar, OMS Burkina Faso and 5 others

    https://twitter.com/omscentrafrique?lang=en


    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment


    • #3
      RCA/ IPPY : Le Ministre de la Santé Dr Pierre SOMSE confirme 8 cas enregistrés en 15 jours d’un cas d’une épidémie de la variole de singe « MONKEY-POX »

      Par patrick - mars 21, 20180181
      Bangui, le 21 mars 2018

      C’est le samedi dernier 17 mars 2018, que Dr Pierre SOMSE, Ministre de la Santé Publique et de la Population, a fait une déclaration à la presse dans la salle de Conférence de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au sujet de l’épidémie de la variole de singe appelée « MONKEY-POX » qui sévit présentement dans la ville d’IPPY située à environ 500 Km de Bangui la capitale centrafricaine.

      Au cours de cette rencontre avec les professionnels des médias, le Responsable N°1 de la Santé a confirmé une épidémie de la variole de singe « Monkey-Pox » qui sévit plus particulièrement à IPPY. Ainsi, Docteur Pierre SOMSE, a situé l’auditoire en ces termes : « J’ai l’honneur de porter à votre connaissance, que le Ministère de la Santé et de la Population vient de confirmer une épidémie de la variole de singe appelée communément Monkey-Pox dans le district sanitaire de Bambari et plus précisément dans la Sous-préfecture de IPPY.
      ...
      A ce jour, 8 cas ont été enregistrés en 15 jours depuis le 02 mars. Heureusement, aucun décès n’a été déploré. Sur 8 cas, 3 ont été dépistés à Bria parmi des patients venant d’Ippy à la recherche des soins, cinq ont été dépistés parmi les personnes déplacées au centre de santé de Ippy et Tous ces patients viennent de différentes localités de la Sous-Prefecture de Ippy ». Poursuivant ses propos le Ministre SOMSE a affirmé que : « La confirmation au Laboratoire est nécessaire pour le diagnostic de la variole de singe. En RCA cette confirmation est faite par l’Institut Pasteur de Bangui. Le Ministre de la Santé et de la population en collaboration avec les partenaires techniques (OMS), COHEB, MSF, IMS, OCHA) a mis en place un dispositif de riposte en vue de contrôler l’épidémie.
      ...
      Hervé Binah,

      http://lepotentielcentrafricain.com/?p=2356

      ----------------------------------------------------------------------------------------------

      REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE : Aperçu humanitaire (au 19 mars)

      APERCU HUMANITAIRE du 12 au 18 mars 2018

      ...
      zone.
      Zone Centre
      Zone Est

      Préfecture de Ouaka et Haute-Kotto / sous-préfectures de Ippy et Bria / Ippy et Bria

      Santé : Le 17 mars, le Ministère de la Santé et de la population a déclaré une épidémie de Monkey Pox (Variole de singe) dans la
      sous-préfecture de Ippy. 6 cas suspects de variole de singe ont été notifiés au niveau du centre de santé de Ippy (environ 110 km au Nord-Est de Bambari). Ces cas viennent compléter les 3 autres de la semaine passée rapportés à Bria, parmi lesquels 2 ont été confirmés après analyse des échantillons à Bangui. Les 3 cas de Bria ont déjà été placés en isolement et pris en charge avec l’appui des acteurs humanitaires.

      A Ippy par contre, bien que la prise en charge des cas suspects soit assurée avec l’appui d’un partenaire humanitaire, la mise en
      isolement de ces derniers n’est pas encore effective suite au manque d’espace dans la structure sanitaire. Le 16 mars, la préfecture sanitaire s’est rendue à Ippy pour faire des prélèvements en vue des analyses à Bangui. En plus de la prise en charge en cours par les acteurs de santé, un partenaire humanitaire est en train de se déployer dans la zone pour une évaluation des risques sanitaires et l’exploration des possibilités de renforcement de la réponse.
      ...
      https://www.humanitarianresponse.inf...umanitaire.pdf
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #4
        13 Avril 2018 – Les préfectures du Mbomou et de la Lobaye seraient-elles l’épicentre du monkeypox en République Centrafricaine

        L’Institut Pasteur de Bangui vient à nouveau de confirmer un cas de monkeypox sur des prélèvements de croûte et sérum d’un patient envoyé par l’ONG AÏM basée à l’hôpital de Rafaï.

        Après l’émergence de cas de monkeypox confirmés il y a moins d’un mois chez 6 patients dans la Sous-préfecture d’Ippy, un autre cas vient d’être confirmé dans la Sous-préfecture de Rafaï dans le Mbomou et frontière avec la RDC.

        Le cas confirmé, un commerçant ambulant âgé de 31 ans et habitant le village Dembia, dans la sous-préfecture de Rafaï, a déclaré être tombé malade deux semaines après avoir acheté, transporté puis consommé un rongeur du genre Thryonomys swinderianus, localement appelé Sibissi présentant des lésions sur la peau.

        D’après le Dr Emmanuel Nakouné, Directeur scientifique de l’IPB : compte tenu des multiples facteurs pouvant influer sur la transmission de monkeypox, il est indispensable d’enrichir les connaissances actuelles sur la maladie et de renforcer les efforts de préparation.

        By admin|avril 16th, 2018|
        http://pasteur-bangui.org/13-avril-2...-centrafrique/


        --------------------------------------------------------------------------

        Centrafrique : apparition de l'épidémie de variole du singe à l'extrême sud-est

        French.xinhuanet.com 2018-04-27 05:07:48

        BANGUI, 26 avril (Xinhua) -- Huit cas de variole du singe ont été enregistrés dans la ville centrafricaine de Rafaï (extrême sud-est), faisant déjà un mort, a annoncé à Xinhua jeudi le député de localité, Benjamin Zanga-Bérou.

        Les premiers cas avérés, selon M. Bérou, sont apparus fin mars dans la localité. Quelques prélèvements examinés au laboratoire de l'Institut Pasteur de la capitale centrafricaine Bangui ont confirmé l'existence de la pathologie.
        ...

        http://french.xinhuanet.com/2018-04/27/c_137139815.htm
        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
        -Nelson Mandela

        Comment

        Working...
        X