Announcement

Collapse
No announcement yet.

Patrouilles conjointes bénino-nigérianes dans les eaux des deux pays : La guerre contre les pirates a commencé

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Patrouilles conjointes bénino-nigérianes dans les eaux des deux pays : La guerre contre les pirates a commencé

    Patrouilles conjointes bénino-nigérianes dans les eaux des deux pays : La guerre contre les pirates a commencé

    29 septembre 2011 par richard


    La détermination affichée par les deux parties hier mercredi 28 septembre 2011 à la conférence de presse tenue à la direction générale du Port annonçant le début des patrouilles conjointes dans les eaux béninoises et nigérianes doit faire frémir les pirates et les braqueurs. Le Nigéria et le Bénin, à travers l’opération « prospérité », promettent chasser loin de leurs eaux maritimes les pirates dont les interventions entravent leurs activités économiques.

    «La guerre contre les pirates a commencé». Ce bout de phrase est revenu plusieurs fois dans les bouches des hauts gradés des forces navales du Nigéria et du Bénin présents à la conférence de presse d’hier à la direction générale du Port. Pour Joseph Chaffa, directeur national des ports du Bénin, depuis hier sont lancées les opérations de patrouilles conjointes dans les eaux maritimes béninoises et nigérianes entre les forces navales des deux pays. A l’occasion, une patrouille a été simulée sur les côtes du Bénin. Selon le Commandant Bola Ajibadé Mufutau, commandant des opérations des patrouilles conjointes, c’est conscients des effets néfastes que constituent les attaques des pirates dans les eaux maritimes nigérianes et béninoises que les présidents de ces deux pays ont décidé d’unir leurs forces pour combattre le fléau. L’opération qui se mènera sur six (6) mois est baptisée « prospérité ». « Avec les moyens matériels et humains dont disposent les deux pays, la victoire sera de notre côté », a rassuré le Commandant Bola Ajibadé Mufutau. Pour ce dernier, la première phase de l’opération durera six mois. Après cette période, un bilan sera fait afin de décider de la suite des actions à mener, ensemble ou non. Si après le bilan, il était nécessaire que l’opération se poursuive ensemble, ce sera le cas. Le capitaine Maxime Ahoyo, chef d’Etat major des forces navales béninoises, a expliqué, au sujet des six mois que l’opération va durer ensemble avec le partenaire nigérian, que c’était une décision prise par la partie béninoise. Mais, « d’ici la fin de la période, le Bénin devra retrouver la plénitude des moyens devant lui permettre de continuer à lui seul la lutte contre les pirates. Entre-temps, a expliqué le capitaine Ahoyo, les forces navales béninoises devraient déjà avoir reçu leurs patrouilleurs commandés et récupéré ceux qui sont actuellement en réparation. « La lutte contre les pirates ne durera pas que six mois. Elle est permanente, avec ou sans la partie nigériane », a souligné le chef d’Etat major des forces navales.

    Lire la suite:
    http://www.lapressedujour.net/?p=12875
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela
Working...
X