Announcement

Collapse
No announcement yet.

Alerte à la piraterie dans le Golfe de Guinée

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Alerte à la piraterie dans le Golfe de Guinée

    Alerte à la piraterie dans le Golfe de Guinée

    Le week-end dernier, un bateau italien qui effectuait un transport de gazole a été attaqué au large du Bénin. Vingt-trois hommes d’équipage, dont 20 Philippins, deux Italiens et un Roumain, ont été pris en otage.
    <!-- visuel -->
    "Depuis janvier, pas moins de 12 attaques ont &#233;t&#233; perp&#233;tr&#233;es au large des c&#244;tes du B&#233;nin, alors qu’une seule avait &#233;t&#233; constat&#233;e entre 2006 et 2010".


    <!-- fin visuel -->Dans l’ombre du Golfe d’Aden, auquel les pirates somaliens assurent une large m&#233;diatisation, le Golfe de Guin&#233;e est frapp&#233; par de nombreux actes de brigandage soutenus par la gu&#233;rilla nig&#233;riane.
    <!-- block dossier centre --><!-- fin block dossier centre --><!-- bloc avec cet article -->
    <!-- fin bloc avec cet article --><!-- bloc liens compl&#233;mentaires --><!-- fin bloc liens compl&#233;mentaires -->
    Faut-il parler de brigandage ou de piraterie ?

    La Convention de Gen&#232;ve (1958) d&#233;finit la piraterie maritime comme un acte de violence commis &#224; plus de 20 km des c&#244;tes &#224; des fins priv&#233;es (vol, demande de ran&#231;on, etc.). Selon Bernard Monnet, directeur de la chaire Management des risques criminels &#224; l’Edhec (Ecole des hautes &#233;tudes commerciales), la Somalie est le symbole de cette &#171; piraterie absolue &#187; : il s’agit de capturer des bateaux et de demander des ran&#231;ons titanesques (plusieurs millions d’euros) aux assureurs des armateurs en &#233;change de l’&#233;quipage, du bateau et de sa cargaison.

    Dans le Golfe de Guin&#233;e, les pirates n’ont longtemps cherch&#233; qu’&#224; voler les objets de valeur et &#224; repartir, se rapprochant plus du statut de &#171; brigands &#187;. D’autant qu’ils op&#233;raient g&#233;n&#233;ralement &#224; moins de 20 km des c&#244;tes gr&#226;ce &#224; des &#171; speed boats &#187;, de petits bateaux rapides et adapt&#233;s aux courtes distances.

    &#171; R&#233;cemment, il semble pourtant que les Nig&#233;rians ont essay&#233; de copier les pirates somaliens en kidnappant l’&#233;quipage et en demandant une ran&#231;on, explique Jens Vestergaard Madsen, de l’ONG am&#233;ricaine Oceans Beyond Piracy. Ils restent n&#233;anmoins incapables de capturer des bateaux. &#187; Les ran&#231;ons, elles, ne d&#233;passent jamais quelques centaines de milliers d’euros.

    Reste que les groupes sont solidement arm&#233;s et entra&#238;n&#233;s par des ann&#233;es de r&#233;bellion. &#171; &#192; c&#244;t&#233;, les Somaliens savent &#224; peine nager &#187;, lance Bernard Monnet pour illustrer la professionnalisation des pirates du Golfe de Guin&#233;e.

    Pourquoi le Nigeria est-il le berceau du brigandage en Afrique de l’Ouest ?

    /.../

    http://www.la-croix.com/Actualite/S-...1-07-28-693747
Working...
X