Announcement

Collapse
No announcement yet.

UE et Otan: la mobilisation anti-piraterie remporte ses premiers succès

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • UE et Otan: la mobilisation anti-piraterie remporte ses premiers succès

    POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DE LA PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 9 AVRIL 2009


    (La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


    Ci-dessous les principaux points évoqués par Mme Michèle Montas, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


    /.../

    Somalie


    Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, a condamné les actes de piraterie commis récemment le long des côtes somaliennes. M. Ould-Abdallah a souhaité que l’on ne permette pas que de tels actes restent impunis comme dans le passé, et a ajouté que la présence navale internationale aux larges des côtes somaliennes devait être renforcée.


    Il a également estimé que la multiplication de ces actes de piraterie était une insulte à la légalité internationale. Il a demandé à la communauté internationale de fournir un nouvel appui aux autorités somaliennes pour les aider à répondre efficacement aux causes sous-jacentes de ce fléau.


    Il a également noté que l’ONU et l’Union africaine (UA), ainsi que la Ligue des États arabes, l’Organisation de la Conférence islamique (OCI), l’Union européenne (UE) et la Commission européenne allaient se réunir le 23 avril pour apporter leur appui à la Somalie et tenter de trouver une solution à sa situation sécuritaire.


  • #2
    La France prend la tête de la coalition contre la piraterie

    La France prend la tête de la coalition contre la piraterie

    NOUVELOBS.COM | 11.04.2009 | 12:01
    1 réaction
    La marine française succède à l'Allemagne au commandement du CTF 150, la force navale de coalition chargé de lutter contre le terrorisme et la contrebande dans le Golfe d'Aden.


    Patrouille pour lutter contre les pirates dans le Golfe d'Aden (Sipa)

    La Ve Flotte américaine, a annoncé dans un communiqué, vendredi 10 avril, la prise de commandement de la force alliée de lutte contre la piraterie, par la marine française. Le "Combined Task Force" ou CTF 150 opère dans le Golfe d'Aden pour lutter contre les actes de piraterie qui se sont multipliés ces dernières semaines. "C'est en mer que notre puissance navale va continuer à se battre", a déclaré le nouveau commandant de la CTF 150, le vice-amiral Alain Hinden, lors d'une cérémonie jeudi à Djibouti au cours de laquelle la marine française a pris la relève de l'Allemagne à la tête de la CTF 150, selon le communiqué. "Nos pays ont déployé leurs forces navales dans le nord de l'Océan indien pour favoriser les conditions d'un environnement maritime sûr", a ajouté le haut officier français.


    Lutte contre la contrebande et le terrorisme



    La CTF 150, une force navale d'une coalition internationale, mène depuis 2002 des opérations contre le terrorisme et la contrebande notamment, pour sécuriser l'activité maritime dans le Golfe d'Aden, le Golfe d'Oman, en mer d'Arabie, en mer Rouge et dans l'Océan indien.

    Cette zone connaît un spectaculaire regain d'activités des pirates somaliens qui ont pris d'assaut six navires étrangers depuis samedi et qui ne cessent d'étendre leur rayon d'action et de narguer les navires de guerre déployés dans la région par les grandes puissances.


    130 navires attaqués en 2007


    Leur dernière attaque a eu lieu mercredi: un porte-conteneurs, le Maersk Alabama, avec 20 Américains à bord, a été brièvement capturé à environ 500 km au sud-est de la ville somalienne d'Eyl. Mais les assaillants ont pu prendre en otage le capitaine américain du navire, qu'ils retiennent sur un canot de sauvetage.

    L'an dernier, les pirates ont attaqué plus de 130 navires marchands au large de la Somalie, une hausse de plus de 200% par rapport à 2007, selon le Bureau maritime international.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actua..._la_pirat.html

    Comment


    • #3
      UE: 225 millions d'euros pour la lutte contre le terrorisme et la piraterie

      UE: 225 millions d'euros pour la lutte contre le terrorisme et la piraterie

      BRUXELLES - La Commission européenne va consacrer 225 millions d'euros pour aider des pays comme l'Afghanistan et la Somalie à lutter contre le terrorisme, le trafic d'armes de destruction massive et la piraterie.

      Ce programme sur trois ans (2009-2011), présenté vendredi par Bruxelles comme les premières mesures européennes "de portée mondiale", vise à "lutter contre le terrorisme ainsi que le trafic et la prolifération des armes de destruction massive".

      Les grandes priorités géographiques "sont le Pakistan et l'Afghanistan, ainsi que la région du Sahel en Afrique", a précisé la Commission dans un communiqué.

      "La Commission a un rôle clé à jouer dans la lutte contre le terrorisme en soutenant le renforcement des pays tiers comme le Pakistan et dans la région du Sahel", a commenté la commissaire aux Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner.

      Premier axe de l'action proposée: la lutte contre le trafic d'armes de destruction massive (123 millions d'euros).

      Le but est d'abord d'aider les pays concernés à mieux contrôler les exportations illégales, selon la Commission, qui veut d'autre part étendre son action, aujourd'hui focalisée sur les pays de l'ancienne Union soviétique, à ceux d'Asie du sud-est, du Proche-Orient et d'Afrique.

      Pour éviter le développement même de ces armes, nucléaires, chimiques ou bactériologiques, une partie importante des fonds (environ 30 millions d'euros) est destinée à aider à la reconversion des scientifiques dans des activités "pacifiques".

      Deuxième axe de la Commission: la lutte contre les "menaces régionales" (plus de 60 millions d'euros), du trafic de drogue au terrorisme, en passant par la piraterie.

      "Les routes maritimes sont cruciales pour le commerce et la sécurité internationale", a souligné la Commission, notant que le transport maritime représentait "de loin la plus grande partie en volume du commerce mondial".

      Alors que la communauté internationale a déployé de nombreux navires militaires dans le golfe d'Aden pour tenter de protéger les bateaux attaqués par les pirates, l'aide que propose la Commission "passe par le développement de la capacité des Etats côtiers à patrouiller dans leurs propres eaux territoriales".

      Cela concerne évidemment les pays de la Corne de l'Afrique, en premier lieu la Somalie, mais Bruxelles n'oublie pas non plus les risques toujours importants de piraterie dans le détroit de Malacca, entre Singapour et l'Indonésie.

      En matière de terrorisme à proprement parler, la Commission note que les menaces "augmentent" au Sahel - notamment au Mali, en Mauritanie et au Niger - "en raison de développements sociaux, économiques, et de sécurité complexes". Et que l'Afghanistan et le Pakistan "sont des bases pour la radicalisation et l'entraînement terroriste".

      Pour freiner ces phénomènes, elle préconise notamment de soutenir pour chacune des deux régions le soutien à la mise en place de structures anti-terroristes, à la formation des autorités compétentes et au développement d'une coopération régionale.

      Enfin, la Commission veut s'attaquer au trafic de drogue: la route de la cocaïne de l'Amérique Latine à l'Ouest de l'Afrique via les Caraïbes et celle de l'héroïne de l'Asie centrale aux Balkans via la mer Noire.

      (©AFP / 17 avril 2009 14h15)

      http://www.romandie.com/ats/news/090...3.wwt6mxj1.asp

      Comment


      • #4
        La communauté internationale au chevet de la Somalie à Bruxelles

        La communauté internationale au chevet de la Somalie à Bruxelles


        1 heure, 8 minutes



        AFP - jeudi 23 avr, 02 h 04

        Alors que les missions militaires navales de l'Otan et de l'UE dans le golfe d'Aden ne parviennent pas à enrayer la multiplication des attaques contre des navires, la piraterie n'est officiellement pas au programme de la conférence. Photo:/AFP





        BRUXELLES (AFP) - Alors que les prises d'otage se multiplient en Somalie, en mer comme sur terre, la communauté internationale se réunit jeudi à Bruxelles pour tenter d'aider l'Etat somalien en déliquescence à rétablir l'ordre dans ce pays en guerre civile depuis près de 20 ans.

        Conformément à la résolution 1863 du Conseil de sécurité de l'ONU de janvier, les Nations unies, l'Union africaine et l'Union européenne organisent une conférence des donateurs pour soutenir la mission de maintien de la paix de l'UA en Somalie (Amisom) et aider au "rétablissement" et à la formation des forces de sécurité somaliennes.

        La Commission européenne a déjà annoncé qu'elle allait promettre lors de cette conférence à Bruxelles "au moins 60 millions d'euros pour soutenir les institutions sécuritaires en Somalie et la mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom)". La Belgique a de son côté promis 1,5 million d'euros.

        Utilisant des projections de l'Union africaine, l'ONU espère récolter jeudi 166 millions de dollars (128 millions d'euros) pour financer pour un an l'Amisom (135 millions de dollars) et les forces de sécurité somaliennes (31 millions d'euros).


        Il faut "aider les autorités somaliennes à renforcer l'Etat de droit et faciliter le processus de réconciliation politique" entamé au début de l'année, a précisé un porte-parole de l'ONU, Yves Sorokobi.


        Les pays riches frappés par la crise économique rechignent de plus en plus à aider le monde en développement, mais l'ONU, qui sera représentée par son secrétaire général Ban Ki-moon, espère malgré tout récolter plus de 150 millions d'euros, a indiqué la Commission européenne.


        "Tout ce qui se passe en Somalie est la conséquence d'un manque d'Etat. Nous avons besoin de moyens financiers et de soutien politique", a plaidé l'ambassadeur de l'UA à Bruxelles Mahamat Saleh Annadif.


        "Il faut que le monde s'intéresse à la Somalie et pas seulement quand il y a de la piraterie, qui n'est qu'une conséquence de la situation", a-t-il insisté.

        Alors que les missions militaires navales de l'Otan et de l'UE dans le golfe d'Aden ne parviennent pas à enrayer la multiplication des attaques contre des navires, la piraterie n'est officiellement pas au programme de la conférence.


        Mais la situation en Somalie et la piraterie au large "sont deux choses liées" et la conférence pourrait donc prendre "une autre dimension", a indiqué John Clancy, porte-parole du commissaire européen au Développement Louis Michel.


        "Il n'y aura pas de solution sur la mer sans solution sur la terre", a-t-il ajouté, soulignant que le phénomène des pirates était le "résultat du délabrement de l'Etat somalien".


        De plus en plus de clans somaliens se tournent en effet vers la piraterie, une des activités les plus lucratives dans un pays livré au chaos depuis le début d'une guerre civile en 1991.


        Ce pays très pauvre de la Corne de l'Afrique échappe en majeure partie au contrôle d'institutions de transition sans réels pouvoirs.


        Depuis le retrait en décembre de l'armée éthiopienne qui soutenait le gouvernement de transition, l'Amisom est la dernière force étrangère présente.


        Comptant 4.300 (BIEN 4.300) hommes (Ougandais et Burundais), loin des 8.000 initialement prévus, l'Amisom est déployée à Mogadiscio depuis mars 2007 et est régulièrement la cible des insurgés islamistes radicaux.


        Certains pays africains plaident pour son remplacement par une force de l'ONU, mais le Conseil de sécurité est divisé sur cette question.


        Outre Ban Ki-moon et Louis Michel, assisteront à la conférence le nouveau président somalien et chef des islamistes modérés Sharif Cheikh Ahmed, le diplomate en chef de l'UE Javier Solana, le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa et une trentaine de donateurs internationaux.

        http://qc.news.yahoo.com/s/afp/09042...it___politique

        Comment


        • #5
          Piraterie: Vers une conférence internationale

          International 28/04/2009 - 13:55

          Piraterie: Vers une conférence internationale

          La France et l'Espagne vont proposer la tenue d'une conférence internationale sur la Somalie afin de trouver des réponses aux actes de piraterie qui se multiplient au large des côtes de ce pays, a annoncé mardi Jose Luis Zapatero. "Nous sommes convenus le président (Nicolas) Sarkozy et moi-même de proposer la tenue d'une conférence internationale sur la Somalie pour apporter une réponse large sur la sécurité et la piraterie", a-t-il dit lors d'une conférence de presse commune avec le chef de l'Etat français.

          http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/inte...268.html?popup

          Comment


          • #6
            L’OTAN va renforcer le mandat de sa force anti-piraterie

            Paru dans : Actualité maritime : Les autres marines du monde
            L’OTAN va renforcer le mandat de sa force anti-piraterie




            Par Rédacteur en chef.

            Publié le 1er mai 2009, dernière mise à jour le 1er mai 2009.

            L’OTAN a annoncé qu’elle travaillait à renforcer sa force de lutte contre la piraterie opérant au large de la Somalie.



            Un porte-parole de l’OTAN, James Appathurai, a indiqué mercredi que l’Alliance avait demandé à ses planificateurs militaires de présenter un mandat plus fort et de nouvelles règles d’engagement pour la mission.

            Il a précisé qu’un point important sera de déterminer comment traiter les pirates capturés. Au cours de ces dernières semaines, des navires l’OTAN ont capturé plusieurs groupes de pirates mais ont dû les libérer en raison de considérations légales.

            Référence :

            Turkish Weekly (Turquie)

            http://www.corlobe.tk/article13862.html

            Comment


            • #7
              UE et Otan: la mobilisation anti-piraterie remporte ses premiers succès

              UE et Otan: la mobilisation anti-piraterie remporte ses premiers succès

              BRUXELLES | Le fléau a reculé, mais son élimination définitive va nécessiter des efforts de longue durée.




              AFP | 13.05.2009 | 19:00


              L’Union européenne comme l’Otan ont affirmé mercredi que la mobilisation de navires de guerre contre les pirates somaliens avait déjà fait reculer le fléau mais souligné que son élimination définitive allait nécessiter des efforts de longue durée.

              "Nous avons observé une réduction importante du taux de réussite des attaques des pirates", a déclaré à la presse le commandant de l’opération européenne Atalante, le vice-amiral britannique Philip Jones, après avoir dressé un premier bilan devant le Comité militaire de l’UE.

              Selon lui, les mauvaises conditions météo dues à la mousson, qui ont rendu la navigation plus difficile pour les pirates, expliquent pour une part leur moindre succès.

              Toutefois, a-t-il estimé, la situation s’est aussi améliorée grâce à une bonne coordination des unités européennes avec les autres croisant dans les parages : la force maritime anti-piraterie sous commandement américain (la Task Force 151, créée en janvier), la flottille de l’Otan, récemment déployée, et les bateaux de guerre des pays tiers.

              Quant à la flottille européenne, qui, a-t-il souligné, avec ses six à sept frégates en permanence à la mer reste la plus importante force anti-piraterie, sa technique d’escorte de navires marchands regroupés en convois "marche bien".

              De son côté, le porte-parole de l’Otan, James Appathurai, a estimé lors d’une conférence de presse distincte que "l’on a observé une hausse significative du nombre d’attaques mais une baisse de réussite de ces attaques" depuis le début de 2009.

              Au delà de la mission en cours du Groupe naval permanent de l’Otan, constitué de cinq navires - trois européens, un canadien et un américain -, qui se termine fin juin, les discussions entre alliés pour définir l’action à plus long terme de l’alliance contre la piraterie progressent rapidement, a-t-il assuré.

              http://www.tdg.ch/actu/monde/ue-otan...ces-2009-05-13

              Comment

              Working...
              X