Announcement

Collapse
No announcement yet.

Mer Rouge : nouvelle cible des pirates

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Mer Rouge : nouvelle cible des pirates

    Mer Rouge : nouvelle cible des pirates

    AFP
    09/06/2009 | Mise à jour : 18:16 <SCRIPT language=JavaScript type=text/javascript>figcom_sep_bulle='avec';</SCRIPT><SCRIPT src="/media-communautaire/js/profil/figaro/nbcmt.php?article=20090609FILWWW00560" type=text/javascript></SCRIPT>| Commentaires 2<SCRIPT language=JavaScript type=text/javascript>figcom_sep_bulle=false;</SCRIPT><SCRIPT language=JavaScript src="http://www.lefigaro.fr/media-communautaire/js/ssoLibrary.js.php"></SCRIPT><SCRIPT src="http://www.lefigaro.fr/media-communautaire/js/jsxmlrpc/xmlrpc_lib.js" type=text/javascript></SCRIPT><SCRIPT src="http://www.lefigaro.fr/media-communautaire/js/profil/figaro/ajouter_selection.js" type=text/javascript></SCRIPT><SCRIPT src="http://www.lefigaro.fr/media-communautaire/js/jsxmlrpc/xmlrpc_lib.js" type=text/javascript></SCRIPT> | Ajouter à ma sélection <!-- .
    -->
    <!-- infos -->La marine américaine a averti aujourd'hui que la zone sud de la mer Rouge était une nouvelle cible potentielle des pirates somaliens, ce qui menacerait l'une des routes commerciales les plus empruntées au monde.

    La Ve flotte américaine basée à Bahreïn a aussi affirmé dans une notice destinée à aider les navires à faire face à la menace, que la saison de la mousson de mai à septembre perturberait vraisemblablement les attaques des pirates et que les compagnies maritimes de commerce pourraient exploiter cela. "Une nouvelle région à risque à la suite d'une attaque de piraterie confirmée (en mai) est le sud de la mer Rouge", a-t-elle affirmé. "Les marins devront tirer profit de l'état de la mer agitée tout en maintenant l'état d'alerte élevé".

    La notice, qui souligne les récents changements dans les tactiques des pirates, contient des recommandations détaillées pour les équipages de navires de commerce transitant via les régions à haut risque pour éviter les pirates, a ajouté la marine américaine. Ceux-ci ont récemment multiplié les attaques nocturnes et élargi leur zone d'opération au delà des Seychelles avec l'aide de "bateaux mères" qui leur permettent de frapper dans des zones loin de la côte, selon elle.

    Samedi, des pirates somaliens ont libéré un remorqueur nigérian capturé dix mois auparavant avec dix hommes à bord, mettant un terme à la plus longue des prises d'otages effectuées au large des côtes somaliennes.



    Quatorze bateaux sont encore aux mains des pirates somaliens dans le golfe d'Aden et l'océan Indien avec plus de 200 marins otages, dont plus du quart sont des Philippins.



    Selon Ecoterra International, une ONG environnementale surveillant les activités maritimes illégales dans la région, les pirates ont effectué 126 attaques en 2009, dont 44 captures de navires réussies. Depuis début avril, les actes de piraterie sont plus nombreux en raison de conditions météorologiques favorables.Des bâtiments sous commandement américain, européen et de l'OTAN, ainsi que des navires chinois et russes, sont déployés dans la région pour lutter contre la piraterie.


    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/20...es-pirates.php



    http://www.aquaportail.com/articles-...mer-rouge.html

  • #2
    Somalie: les pirates changent de zones

    Somalie: les pirates changent de zones

    AFP
    18/06/2009 | Mise à jour : 11:05 <SCRIPT language=JavaScript type=text/javascript>figcom_sep_bulle='avec';</SCRIPT><SCRIPT src="/media-communautaire/js/profil/figaro/nbcmt.php?article=20090618FILWWW00378" type=text/javascript></SCRIPT><SCRIPT language=JavaScript type=text/javascript>figcom_sep_bulle=false;</SCRIPT><SCRIPT language=JavaScript src="http://www.lefigaro.fr/media-communautaire/js/ssoLibrary.js.php"></SCRIPT><SCRIPT src="http://www.lefigaro.fr/media-communautaire/js/jsxmlrpc/xmlrpc_lib.js" type=text/javascript></SCRIPT><SCRIPT src="http://www.lefigaro.fr/media-communautaire/js/profil/figaro/ajouter_selection.js" type=text/javascript></SCRIPT><SCRIPT src="http://www.lefigaro.fr/media-communautaire/js/jsxmlrpc/xmlrpc_lib.js" type=text/javascript></SCRIPT>| Ajouter à ma sélection <!-- .
    -->
    <!-- infos -->Les pirates somaliens ont déplacé leurs attaques vers des zones situées au sud de la mer Rouge et au large d'Oman, profitant de l'absence de navires de guerre dans ces régions, a mis en garde aujourd'hui le Bureau maritime international (BMI). "Les deux nouvelles zones se situent vers Bab Al Manded, au sud de la mer Rouge et dans la mer d'Arabie, au large d'Oman", a déclaré à l'AFP Noel Choong, directeur du centre de surveillance du BMI, basé à Kuala Lumpur.

    Le BMI a recensé huit attaques dans ces zones au cours des deux dernières semaines, a indiqué M. Choong, précisant que les pirates attaquaient de nuit. "Les pirates élargissent leur zone d'action, au-delà du Golfe d'Aden. Les mauvaises conditions météorologiques sur la côte est de la Somalie, en raison de la mousson, les poussent à lancer leurs attaques dans deux nouvelles zones", a-t-il expliqué.

    Les pirates profitent également de l'absence dans ces secteurs de navires militaires, dont la mission de surveillance se concentre dans le Golfe d'Aden. Selon le dernier bilan du BMI, 14 navires sont aux mains des pirates somaliens dans le Golfe d'Aden et l'océan Indien, avec à bord plus de 200 marins, dont près d'un quart sont philippins.

    Des bâtiments sous commandement américain, européen et de l'OTAN, ainsi que des navires chinois et russes, sont déployés dans la région pour lutter contre la piraterie.

    Comment

    Working...
    X