Announcement

Collapse
No announcement yet.

Des journalistes de Québec accompagnent la marine canadienne - une série de reportages sur la piraterie

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Des journalistes de Québec accompagnent la marine canadienne - une série de reportages sur la piraterie

    <TABLE><TBODY><TR><TD>Ministère de la Défense Nationale

    </TD></TR></TBODY></TABLE><!-- CCNM SOURCES END --><!-- TIMESTAMP BEGIN -->
    05 avr. 2009 00h58 HE
    <!-- TIMESTAMP END --><!-- HEADLINES BEGIN -->Un navire de guerre canadien détourne une attaque de pirates


    <!-- HEADLINES END --><!-- RELEASE BODY BEGINS -->OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 5 avril 2009) - Le NCSM Winnipeg, actuellement déployé sur une mission de lutte à la piraterie sous commandement de l'OTAN baptisée Opération Allied Protector, a détourné une attaque de pirates contre un navire marchand dans la mer d'Oman.

    Pendant qu'il était engagé dans des tâches d'escorte navale, le Winnipeg a observé plusieurs petits cotres approchant du Motor Vessel (MV) Pacific Opal. Le MV Pacific Opal a demandé de l'aide par radio. En réponse, le Capitaine de frégate Craig Baines, commandant du NCSM Winnipeg, a ordonné le lancement immédiat de l'hélicoptère Sea King du navire pour enquêter.

    L'hélicoptère du Winnipeg est arrivé sur les lieux en se mettant entre le navire en détresse et les cotres des pirates. Les pirates se sont éloignés et se sont retirés. Le pilote de l'aéronef, le Major James Hawthorne, a déclaré, "Peu importe quelles étaient leurs intentions, ils ont obéi à nos instructions et ont permis au navire marchand de continuer."

    "Je veux dire combien je suis fiers des actions du NCSM Winnipeg aujourd'hui. Ceci souligne l'importance de notre mission et des efforts pour faire une différence avec nos partenaires de la coalition dans la lutte contre la piraterie et le terrorisme international," a déclaré le Lieutenant général Michel Gauthier, commandant du Commandement de la Force expéditionnaire du Canada. "Je suis fiers de ce que le Capitaine de frégate Baines et son équipage ont accompli et j'apprécie leur dévouement envers cette importante opération ainsi que le sacrifice personnel que les familles du NCSM Winnipeg ont consenti."

    Le NCSM Winnipeg, avec un équipage d'environ 240 officiers et membres du rang, basé à Esquimalt, C.-B., et son détachement de CH-124 Sea King, forment un navire de guerre très disponible et technologiquement avancé. Le navire, l'hélicoptère et l'équipage sont capables de remplir une variété de mission dans le monde.

    Le commandant du NCSM Winnipeg sera disponible pour entrevues.

    Pour plus d'information sur l'Opération SEXTANT, visitez : http://www.cefcom.forces.gc.ca/site/ops/index_f.asp

    Pour plus d'information sur la mission du NCSM Winnipeg, visitez : http://www.manw.nato.int/SNMG1/Completed%20Pages/SNMG1%20HOME%20PAGE.html

    Pour de l'information sur la Force d'intervention de l'OTAN, visites : http://www.nato.int/issues/nrf/index.html

    Pour des photos de la mission du NCSM Winnipeg, visitez le site Web de la caméra de combat au www.combatcamera.ca

    http://www.marketwire.com/mw/release...970617&lang=F5




    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mer_d%27Oman

  • #2
    Un navire de guerre canadien éloigne des pirates et sauve des réfugiés

    Un navire de guerre canadien éloigne des pirates et sauve des réfugiés

    Il y a 19 minutes

    <TABLE style="WIDTH: 1px"><TBODY><TR><TD colSpan=2>
    </TD></TR><TR><TD colSpan=2>L'équipage du NCSM Winnipeg, de la marine canadienne, a éloigné des pirates en puissance et est venu en aide à des réfugiés somaliens entassés à bord d'un bateau trop petit, tout cela au cours de la dernière fin de semaine. ©DND

    </TD></TR></TBODY></TABLE>

    TORONTO — L'équipage du NCSM Winnipeg, de la marine canadienne, a éloigné des pirates en puissance et est venu en aide à des réfugiés somaliens entassés à bord d'un bateau trop petit, tout cela au cours de la dernière fin de semaine.

    Samedi, le Winnipeg a déployé son hélicoptère Sea King pour vérifier ce que faisaient plusieurs embarcations qui suivaient un navire commercial dans le golfe d'Aden.

    En entrevue téléphonique, le commandant Craig Baines a raconté que l'équipage de l'hélicoptère s'est assuré de bien faire passer son message aux présumés pirates en suspendant un immense panneau portant l'inscription "Stop", en somali, par la porte de soute de l'hélicoptère, à côté de la mitrailleuse. Dès que les pirates potentiels ont vu le panneau, ils ont mis fin à leur manège. Le Sea King a continué à survoler le Pacific Opal jusqu'à ce qu'on soit certain que les pirates ne constituaient plus une menace, a dit le commandant.

    La piraterie est courante près des côtes de la Somalie. Au cours de la dernière année, des assaillants en mer ont capturé des bateaux de pêche, des navires de croisière et même un cargo chargé d'armes lourdes.

    Dimanche, une patrouille à bord du Sea King a aperçu un bateau surchargé rempli de réfugiés tentant de se rendre de la Somalie au Yémen. Il y avait 51 personnes à bord de ce qui semblait être une embarcation de 25 pieds; les passagers, qui étaient en mer depuis deux jours, avaient faim et soif, a dit le commandant Baines.

    Le Winnipeg participe à une mission de l'OTAN pour la lutte contre la piraterie dans le cadre d'un effort de la communauté internationale pour restaurer la sécurité d'une voie de navigation majeure près de la Corne d'Afrique

    http://www.google.com/hostednews/can...fbB_VEtcCsLcHQ

    Comment


    • #3
      Canada: prise de fonction de la 1ere femme à commander un navire de guerre

      Canada: prise de fonction de la 1ere femme à commander un navire de guerre

      OTTAWA, 7 avr 2009 (AFP) - La première femme à commander un navire de guerre au Canada a pris possession de son bâtiment, la frégate HMCS Halifax, en prenant la mer mardi pour une mission d'entraînement. Le capitaine de frégate Josée Kurtz a pris son commandement au cours d'une cérémonie dans le port d'Halifax, sur la côte atlantique canadienne. "C'est probablement un des plus beaux jours de ma vie", a déclaré Mme Kurtz, dont le mari, également officier de marine, a pris sa retraite pour s'occuper de leur fille. Membre des forces canadiennes depuis 1988, le capitaine de frégate Kurtz avait été commandant en second sur le Ville de Québec de 2007 à 2009. Durant cette période ce navire a notamment participé à des missions d'escorte de navires livrant de l'aide humanitaire à la Somalie, afin de les protéger contre les pirates.

      http://www.marine-marchande.com/info...times-3698.htm
      (Copyright AFP)

      Comment


      • #4
        Des journalistes de Québec accompagnent la marine canadienne - une série de reportages sur la piraterie

        Publié le 15 décembre 2009 à 05h00 | Mis à jour à 05h00

        Les pirates dans la lunette du Canada


        <!-- END .centerbar --> Agrandir
        En 2008, les pirates qui terrorisent les côtes de la Somalie auraient mis la main sur près de 100 millions $, selon différentes estimations.
        AFP



        <TABLE class=minithumb-auteurs cellSpacing=0><TBODY><TR><TD></TD><TD vAlign=center>Daphnée Dion-Viens
        Le Soleil

        </TD></TR></TBODY></TABLE>(À bord du NCSM Fredericton) Les 225 militaires à bord du NCSM Fredericton ont quitté leur port d'attache, Halifax, pour mener une mission toute particulière : traquer les pirates des temps modernes, ces bandits somaliens qui sèment la terreur en mer, au large de la Corne de l'Afrique. À tout moment, ils peuvent être appelés à intervenir dans ces eaux considérées comme les plus dangereuses au monde.


        Depuis août 2008, le Canada participe aux opérations de l'OTAN visant à lutter contre la piraterie dans le golfe d'Aden et l'océan Indien. Les militaires à bord du NCSM Fredericton ont levé l'ancre en octobre et ils rentreront à Halifax en mai 2010. Entre-temps, tout peut arriver.

        «Nous n'avons pas encore vu de pirates depuis notre arrivée. Il y a eu un incident auquel nous aurions pu répondre, mais l'embarcation des pirates a finalement été interceptée par un navire de guerre hollandais qui était plus près que nous», a indiqué l'officier d'affaires publiques à bord, le lieutenant de vaisseau Brian Owens.

        Depuis déjà plusieurs années, des hommes lourdement armés sèment la terreur dans les eaux au large de la Somalie. À bord de petits bateaux à moteur indétectables au radar, ils prennent d'assaut des cargos, armés de kalachnikovs ou d'armes automatiques. Après avoir pris l'équipage en otage, ils exigent une rançon contre leur libération. En 2008, ils auraient ainsi mis la main sur près de... 100 millions $, selon différentes estimations.
        Au fil des ans, les attaques se sont multipliées. Les pirates, souvent des hommes dans la vingtaine sans avenir, ont raffiné leurs méthodes. Début décembre, ils ont capturé leur deuxième superpétrolier, qui transportait une cargaison d'or noir estimée à 20 millions $. Dans un rapport publié en octobre, le Bureau maritime international a recensé 168 actes de piraterie au large de la Somalie jusqu'à maintenant en 2009, comparé à 111 pour toute l'année 2008. Une augmentation «sans précédent», peut-on lire. Mais le nombre de navires qui sont tombés entre les mains des pirates est aussi en baisse depuis que les navires de l'OTAN patrouillent la région.

        Très loin des côtes

        La présence des navires de guerre au large de la Somalie a poussé ces bandits des mers à étendre leurs activités à l'extérieur du golfe d'Aden, où ils avaient l'habitude de frapper (voir la carte). Le golfe d'Aden est une voie de passage hautement stratégique entre l'océan Indien et la mer Rouge, où circulent chaque année plus de 16 000 bateaux. Mais voilà qu'à bord de leur petite embarcation, ils se lancent maintenant à l'abordage de cargos navigant jusqu'à 1500 kilomètres des côtes.

        Selon un décompte effectué par l'AFP au début décembre, les pirates détiendraient présentement 12 navires et 295 marins dans des villages côtiers, en Somalie.

        Préoccupée par la recrudescence de cette piraterie des temps modernes, la communauté internationale a décidé d'agir. En juin 2008, le Conseil de sécurité des Nations Unies votait une résolution qui autorise les puissances étrangères à combattre la piraterie maritime dans les eaux de la Somalie, une autorisation qui vient d'être reconduite, fin novembre.
        Les militaires canadiens sont loin d'être les seuls dans le secteur. L'Union européenne a aussi dépêché une force navale. Au total, on retrouve une vingtaine de navires de guerre provenant d'une quinzaine de pays. Mais le territoire à sécuriser est aussi vaste qu'immense : plus de deux millions de kilomètres carrés.

        Peu importe l'ampleur de la tâche, les militaires à bord du NCSM Fredericton sont prêts à intervenir, confirme le lieutenant Owens. «C'est une mission très dangereuse, particulièrement pour l'équipe d'abordage. Les pirates se sont montrés plus agressifs lors des attaques dernièrement. Mais nos militaires sont parmi les meilleurs au monde, ils se sont entraînés pendant toute leur carrière pour une mission comme celle-là.»

        Pour l'instant, tout est calme à bord. Mais un appel de détresse venant d'un bateau peut retentir à tout moment.

        <!-- END .entry -->Cyberpresse vous suggère
        • [ Le Soleil en Somalie ]
          Un pays au bord du gouffre

          <SCRIPT language=Javascript>document.write(format_date('20 09-12-15 05:00:00.000'));</SCRIPT>(05h00) «Après une douzaine de voyages en Somalie, j'ai dû revoir ma définition du chaos. J'ai connu des situations très inquiétantes en Irak ou en... »
        http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/...-du-canada.php

        Comment


        • #5
          Re: Sur la piraterie 3

          Le vendredi 18 décembre 2009
          Actualités International


          chasse aux pirates


          Fausse alerte

          Jean-Luc LAVALLÉE
          17/12/2009 21h02

          <!-- Encart -->
          Le NCSM (Navire canadien de Sa Majesté) Fredericton s’est orienté en direction d’un bateau suspect la nuit dernière dans le golfe d’Aden, à la suite d’un signalement de l’OTAN.


          La frégate canadienne, qui peut atteindre une vitesse maximale de 30 nœuds (environ 55 km/h) s’est rendue à plein gaz sur les lieux, mais la menace anticipée par le capitaine d’un navire n’était pas fondée. Vérification faite (en pleine nuit avec de l’équipement de détection et de vision nocturne), il s’agissait en fait d’un dhow, bateau traditionnel de pêcheurs du Yémen, qui poursuivait sa route et semblait se diriger dangereusement en direction du navire, alors qu’il n’en était rien. La manœuvre avait rendu extrêmement nerveux le capitaine du navire commercial dans le contexte actuel des nombreuses attaques perpétrées par des pirates somaliens.

          Des pirates arrosés

          Habituellement, les pirates font irruption au moyen de petits bateaux propulsés par de puissants moteurs et ils tentent d’aborder leur proie en y accrochant des échelles, un peu comme dans les films. Selon un marin de l’équipe spécialisée d’abordage du NCSM Fredericton, le capitaine d’un paquebot a déjà repoussé les pirates somaliens avec un boyau d’arrosage utilisé en cas d’incendie. La manœuvre a fonctionné grâce à la puissance des jets. Certains propriétaires de porte-conteneurs embauchent aussi maintenant des agents de sécurité armés pour traverser les eaux les plus dangereuses du monde afin de se défendre et de réagir aux tentatives de détournement qui pourraient survenir. On voit aussi de plus en plus de barbelés sur les navires commerciaux, histoire de décourager les pirates.

          Mercure élevé

          Même à des dizaines et des dizaines de kilomètres au large de la corne de l’Afrique, il fait toujours aussi chaud en mer. Vingt-neuf degrés Celsius à 7 h hier matin. Même la nuit, le mercure ne descend jamais sous la barre des 24 ou 25 degrés. Et on prévoit encore près de 10 degrés de plus dans l’océan Indien plus au sud. Dur, dur pour les marins, qui suent à grosses gouttes sur le pont extérieur avec leur uniforme et les grosses bottes qu’ils doivent porter en tout temps. La brise est à peine rafraîchissante... Bien entendu, l’intérieur du navire est très bien climatisé.

          Dans la LNH hier...
          Certains marins nous ont révélé qu’ils s’ennuient profondément des matchs de hockey à la télé. Pour l’instant, ils n’ont pas accès à la télévision satellite dans cette région du monde (à l’exception de CNN et d’un autre poste) et ils doivent se contenter des films DVD qu’ils trimbalent en quantité industrielle.

          http://lejournaldequebec.canoe.ca/jo...17-210201.html

          Comment


          • #6
            Re: Sur la piraterie 3

            Le vendredi 18 décembre 2009
            Actualités International


            chasse aux pirates


            Ils s’adaptent au fil des mois

            Jean-Luc LAVALLÉE
            17/12/2009 21h05

            <!-- Encart -->
            La présence des frégates et des destroyers de l’OTAN a considérablement changé la donne pour les pirates, qui ont su s’adapter au fil des derniers mois.


            Au-delà du fait qu’ils s’exilent de plus en plus loin pour commettre des actes de piraterie, les criminels somaliens ont modifié leur approche et attendent de trouver le bon poisson. « Je ne peux pas dire qu’ils sont nécessairement plus agressifs, mais ils ont changé leurs méthodes. Ils essaient de cibler des navires commerciaux plus vulnérables, avec des ponts extérieurs plus bas et facilement accessibles, et ils sont à bord en quelques minutes », explique le capitaine de frégate du NCSM Fredericton, Steven Waddell.

            « Les pirates utilisent des petits bateaux qui ne peuvent pas aller très loin, mais ils rejoignent ensuite un bateau mère. C’est énorme comme étendue d’eau, et ils sont vraiment très difficiles à trouver. Ils peuvent passer des semaines dans un secteur. »

            Mission dangereuse?

            « Il n’y a pas eu d’attaque depuis longtemps dans le corridor maritime, alors sur le plan du danger en ce moment, ce n’est pas différent pour nous que n’importe quelle journée en mer. Mais il y a un danger assurément si on parle strictement des pirates. L’équipe d’arraisonnement (celle qui s’approche des bateaux suspects à bord d’une plus petite embarcation) est certainement la plus vulnérable », explique le capitaine Waddell, lors d’une longue entrevue donnée dans ses quartiers personnels du NCSM Fredericton.

            En 2002, un attentat suicide a fait 17 morts au Yémen sur un bateau de guerre américain, et le capitaine de frégate a toujours ça à l’esprit. « J’y pense souvent. Ce n’est pas vraiment inquiétant lorsque nous sommes en mer. Ça nous concerne davantage quand nous sommes dans des ports où il y a beaucoup de trafic et que nous ne connaissons aucun des bateaux. Il faudrait prendre une décision très rapide si ça devait arriver. Ce sont les risques du métier », répond celui qui en est à son cinquième déploiement dans cette région du monde.

            Le capitaine Waddell ne cache pas sa frustration par rapport à la couverture médiatique très faible des activités de la marine canadienne, comparativement à la mission en Afghanistan et le manque de reconnaissance des citoyens canadiens.
            « Je pense que les Canadiens ne se rendent pas compte que nous avons une nation maritime. Quelque 90 % de nos biens sont importés. Nous tentons de nous faire connaître, de raconter nos histoires et d’expliquer aux gens ce que nous faisons.

            http://lejournaldequebec.canoe.ca/jo...17-210513.html

            Comment


            • #7
              Des journalistes de Québec accompagnent la marine canadienne - une série de reportages sur la piraterie

              Météo - Choisir une ville
              Le vendredi 18 décembre 2009


              Actualités International


              chasse aux pirates


              «S’il n’y a plus de bateaux de guerre, les pirates reviendront»

              Jean-Luc LAVALLÉE
              17/12/2009 21h07

              <!-- debut-photo --><DL class=articleImage><DT> <DD class=bold>Le capitaine de frégate du NCSM Fredericton, Steven Waddell. <DD>© Jean-Luc Lavallée </DD></DL><!-- fin-photo --><!-- Encart -->À lire aussi


              À bord du NCSM Fredericton | Le capitaine de frégate Steven Waddell est convaincu que les pirates somaliens seront de retour dans le corridor maritime international du golfe d’Aden si la force navale internationale se retire.


              Dans l’état actuel des choses, ce corridor utilisé par la marine marchande est relativement sécuritaire puisque les pirates ont étendu leur terrain de jeu à des centaines de kilomètres en raison de la présence de la marine canadienne et de celles des autres pays. Les attaques surviennent maintenant beaucoup plus loin des côtes.

              « Nous verrons dans le futur ce qui arrivera. S’il n’y a plus de bateaux de guerre ici, les pirates vont revenir. S’ils ont un gouvernement qui ne fonctionne toujours pas (...) et qui n’est pas en mesure de fournir des garde-côtes et des forces policières partout dans le pays pendant que les communautés vivent le long des côtes dans des camps avec de l’équipement et du carburant financé par les rançons des otages, ils vont continuer de venir, c’est de l’argent facile », estime le commandant du NCSM Fredericton, le capitaine Steven Waddell.

              Mission à long terme?

              Impossible de prédire l’avenir, mais on peut se demander si des bateaux canadiens seront déployés encore longtemps dans les eaux les plus dangereuses de la planète, où les pirates ont réalisé près de 200 détournements et pris en otages plus de 500 personnes en 2009.
              « C’est très hypothétique. Il y a une volonté de déployer d’autres navires et la force aérienne (...), mais c’est au gouvernement de décider », ajoute le capitaine Waddell, qui est un des plus jeunes capitaines de la marine canadienne, à 39 ans.

              Environ de 60 à 70 cargos du monde entier, transportant des milliers de conteneurs, empruntent le corridor du golfe d’Aden et croisent au large de la Somalie chaque jour. « Il y a entre quatre et six navires (de l’OTAN) dans le corridor pour maintenir la surveillance et, pour l’instant, ça travaille très bien. Il n’y avait pas eu d’attaque depuis le mois de juillet dans le corridor avant celle de la semaine dernière. »

              Treize pirates arrêtés

              « Nous étions le bateau le plus proche à l’est, à environ 200 milles nautiques (environ 360 kilomètres) et nous avons navigué à la vitesse maximale pendant six heures pour couvrir la distance. Au même moment, un navire hollandais, l’Evertsen, quittait le port de Salalah (Oman) et il était à environ 150 milles, donc plus près que nous. Nous sommes arrivés 20 minutes plus tard... Les Hollandais ont arrêté les pirates et les détiennent toujours. Il y a plusieurs défis légaux. C’est un processus très compliqué. Le bateau devait revenir à la maison pour Noël, mais ils ne pourront pas à cause des 13 détenus. »

              Un avocat à bord
              La marine, ne voulant courir aucun risque, a à son bord un avocat pour s’assurer de respecter les lois internationales dans l’éventualité d’une interception. Des cellules peuvent être aménagées sur le NCSM Fredericton s’il le faut. « Je devrais utiliser toute l’information à ma disposition comme des preuves d’une attaque contre un bateau.


              http://lejournaldequebec.canoe.ca/jo...17-210730.html

              Comment


              • #8
                Des journalistes de Québec accompagnent la marine canadienne - une série de reportages sur la piraterie

                La piraterie fait l'objet d'un dossier dans le journal Le Soleil de Québec. Une journaliste accompagne l'équipage d'un navire des forces canadiennes en mission au large des côtes de la Somalie.

                Pirates des temps modernes

                14 décembre 2009 | Dernière mise à jour : 16 décembre 2009 08:49

                Quelque 220 militaires qui ont traversé pour la première fois l'équateur hier ont eu droit à un «baptême» bien spécial à bord du NCSM Fredericton.
                Daphnée Dion-Viens, collaboration spéciale
                <!-- Album photo &raquo;
                -->

                <!-- article 1 --><!-- id :ARTICLE: 935201 -->Des marins canadiens baptisés à l'équateur

                Daphnée Dion-Viens
                Le Soleil (À bord du NCSM Fredericton)
                (31/12/2009) Au large des côtes de la Somalie, des pirates des temps modernes ont multiplié les attaques au... »

                <!-- FIN :: article 1 -->
                • <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/30/135332-tout-deroule-comme-prevu-ncsm.jpg --><!-- objArticle->type: nouvelles --><!-- objArticle->type: nouvelles -->
                • <!-- id :ARTICLE: 935202 --> Escale dans un port dangereux

                  (31/12/2009) Il y a un peu de frénésie dans l'air ce soir, à bord de la frégate canadienne. D'ici quelques... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/29/135150-membres-equipage-boutre-bateau-traditionnel.jpg --><!-- objArticle->type: nouvelles --><!-- objArticle->type: nouvelles -->
                • <!-- id :ARTICLE: 934868 --> Un pied de nez à la marine

                  (30/12/2009) Coup dur pour les navires de guerre qui patrouillent le golfe d'Aden, au large de la Somalie.... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/29/135149-maitre-premiere-classe-jean-francois.jpg --><!-- objArticle->type: nouvelles --><!-- objArticle->type: nouvelles -->
                • <!-- id :ARTICLE: 934869 --> Modernisation de la flotte canadienne: une cure de jouvence de 50 milliards$

                  (30/12/2009) La frégate canadienne n'a que 15 ans mais déjà, le poids des années se fait sentir.... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/28/134927-cargo-kota-wajar-mains-pirates.jpg --><!-- objArticle->type: nouvelles --><!-- objArticle->type: nouvelles -->
                • <!-- id :ARTICLE: 934571 --> Les Canadiens portent secours à 21 ex-otages

                  (28/12/2009) À quelques dizaines de mètres de la frégate canadienne se dresse un cargo singapourien, rempli... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/27/134788-sens-tout-fait-integree-traitee.jpg --><!-- objArticle->type: nouvelles --><!-- objArticle->type: nouvelles -->
                • <!-- id :ARTICLE: 934379 --> De rares visages féminins à bord

                  (28/12/2009) Dans la cafétéria des matelots, les voix et les visages féminins se font rares. Même scénario... »
                Autres articles sur Pirates des temps modernes


                • <!-- id :ARTICLE: 934380 -->Les femmes ont changé la vie à bord

                  (28/12/2009) Jerry Parsons cumule 26 ans d'expérience dans la marine canadienne. Lorsqu'il se remémore... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/27/134787-kathy-gray.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 934381 -->Des premiers pas difficiles

                  (28/12/2009) Kathy Gray avait 25 ans lorsqu'elle a décidé de s'enrôler dans la marine, en 1993. À cette... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/26/134687-vice-amiral-dean-mcfadden-numero.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 934279 -->Une «opération coûteuse» pour le Canada

                  (27/12/2009) La lutte contre la piraterie à laquelle participe le Canada au large de la Somalie coûte cher.... »
                • <!-- id :ARTICLE: 934280 -->Lutte contre la piraterie: un rôle déterminant au cours des prochaines années

                  (27/12/2009) Le Canada pourrait être appelé à jouer un rôle déterminant dans la lutte contre la piraterie... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/25/134548-apres-quatre-jours-mer-barge.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 934137 -->Trois tonnes de lettres et de cadeaux

                  (26/12/2009) Après tous ces jours d'attente, plusieurs avaient cessé d'y croire. Mais le courrier est bel et... »
                • <!-- id :ARTICLE: 934136 -->La Somalie, poubelle des entreprises occidentales

                  (26/12/2009) En crise perpétuelle depuis 1991, la Somalie est au bord du chaos. Son gouvernement, qui ne... »
                • <!-- id :ARTICLE: 934135 -->«La piraterie, symptôme d'un vaste problème»

                  (26/12/2009) «La menace qui pèse sur les eaux du globe n'a jamais été aussi importante. Changements... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/23/134244-pendant-pres-heure-navire-italien.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 933768 -->Ravitaillement en mer: opération à haut risque

                  (24/12/2009) Sur la passerelle, l'équipage s'active. Le ravitailleur italien s'approche lentement de la... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/24/134325-salles-navire-decoree-pour-noel.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 933767 -->Plusieurs marins refusent de célébrer Noël loin de leur famille

                  (24/12/2009) Au large des côtes de la Somalie, des pirates des temps modernes ont multiplié les attaques au... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/22/133978-pont-superieur-maitre-2e-classe.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 933457 -->Des déchets à la mer!

                  (23/12/2009) Il y a 20 ans, tous les déchets des navires de la marine canadienne étaient littéralement jetés... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/23/134103-puisque-ncsm-fredericton-consomme-plusieurs.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 933458 -->Une frégate consomme plus de 11 000 litres d'essence par heure

                  (23/12/2009) Il est plus facile de faire une gestion serrée des déchets à bord du NCSM Fredericton que... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/21/133733-selon-eric-isabelle-officier-quart.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 933137 -->De moins en moins de francophones dans la marine canadienne

                  (22/12/2009) Depuis 2000, la proportion de francophones a diminué dans la marine, passant de 18 % à 14,5 %... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/20/133444-pilotes-jason-leslie-adam-power.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 932825 -->Traquer les pirates du haut des airs

                  (21/12/2009) La porte du hangar s'ouvre. Les militaires de la force aérienne s'activent pour reculer... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/21/133556-fil-ans-problemes-mecaniques-sea.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 932827 -->Hélicoptères Sea King: sûrs malgré les années

                  (21/12/2009) Même si les hélicoptères Sea King croulent sous le poids des années, les militaires qui... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/21/133547-formation-navires-golfe-oman-droite.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 932968 -->La marine canadienne, grande méconnue

                  (21/12/2009) La marine canadienne est généralement peu connue par la population, que ce soit au Québec, en... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/19/133328-soldats-portugais-arrete-vendredi-six.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 932702 -->Vide juridique en pleine mer

                  (20/12/2009) Les pirates qui se font coincer par les navires patrouillant dans le golfe d'Aden n'ont pour... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/21/133539-cellules-pirates-somaliens-pourraient-etre.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 932703 -->Capture de pirates: Ottawa tarde à conclure un accord

                  (20/12/2009) La pièce est petite, à peine trois mètres carrés. Mais la porte se verrouille et des douches... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/21/133533-deux-marins-discutent-corridors-ncsm.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 932697 -->Dans les entrailles du NCSM Fredericton

                  (20/12/2009) Sept heures piles. Le son d'un sifflet aussi strident qu'agressant retentit. Peu importe où sur le... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/18/133154-meme-bateau-peche-ne-semblait.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 932495 -->L'équipe d'abordage à la mer

                  (19/12/2009) «Alpha 3. Alpha 3. Briefing dans la salle d'opération.» L'ordre retentit dans les... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/17/132789-debut-decembre-ncsm-fredericton-passe.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 932107 -->15 minutes pour arraisonner un cargo

                  (18/12/2009) «Les pirates opèrent toujours de la même façon : ils repèrent un bateau de marchandises,... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/17/132785-pirates-continueront-aussi-longtemps-quils.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 932106 -->Exercices de routine sur le golfe d'Aden

                  (18/12/2009) Vingt-quatre heures se sont écoulées depuis notre départ du port de Sallalah. Le soleil... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/17/132473-soldats-navire-guerre-francais-nivose.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 931739 -->Les navires de guerre ne peuvent tout régler

                  (17/12/2009) La mission menée par les navires de l'OTAN ne donnera des résultats que si les puissances... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/17/132590.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 931740 -->Des brigands ou des Robins des bois, les pirates?

                  (17/12/2009) Les pirates somaliens se présentent souvent comme des Robins des bois qui agissent pour faire... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/16/132203-dernier-ravitaillement-ncsm-fredericton-datait.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 931390 -->Ravitaillement sous un soleil de plomb à Salalah

                  (16/12/2009) À partir du centre-ville de Salalah, l'accès au port se fait en empruntant une route... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/16/132278-soldat-canadien-prend-position-devant.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 931391 -->1993: douloureux souvenir pour l'armée canadienne en Somalie

                  (16/12/2009) En 1992, plus d'un millier de soldats canadiens sont dépêchés en Somalie à l'occasion d'une... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/16/132296-policier-examine-armes-saisies-neuf.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 931393 -->Un réseau de piraterie financé par la communauté somalienne

                  (16/12/2009) Dans la petite ville côtière de Haradheere, en Somalie, la population peut «investir» dans une... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/14/131890-2008-pirates-terrorisent-cotes-somalie.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 931034 -->Les pirates dans la lunette du Canada

                  (15/12/2009) Les 225 militaires à bord du NCSM Fredericton ont quitté leur port d'attache, Halifax,... »
                  <!-- bizPhotoPath de l'article: /images/bizphotos/130x87/200912/15/132004-debut-2007-centaines-milliers-somaliens.jpg -->
                • <!-- id :ARTICLE: 931035 -->La Somalie au bord du gouffre

                  (15/12/2009) «Après une douzaine de voyages en Somalie, j'ai dû revoir ma définition du chaos. J'ai connu... »
                http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/...emps-modernes/

                Comment


                • #9
                  Le Journal de Québec accompagne la marine canadienne - une série de reportages sur la piraterie

                  <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width=305 align=center border=0><TBODY><TR vAlign=top><TD class=stitrebleupale colSpan=2>Chasse aux pirates La terreur au large

                  </TD></TR><TR><TD class=auteur>Jean-Luc Lavallée
                  Le Journal de Québec
                  14/12/2009 10h34 <!-- ### ADDTHIS ### -->

                  <SCRIPT src="http://s7.addthis.com/js/200/addthis_widget.js" type=text/javascript></SCRIPT> <!-- ### /ADDTHIS ### --></TD><TD align=right></TD></TR></TBODY></TABLE>
                  <!-- debut-photo --><TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width=305 border=0><TBODY><TR><TD bgColor=#006599></TD></TR><TR><TD></TD></TR><TR><TD align=middle><TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width=248 border=0><TBODY><TR><TD></TD></TR><TR><TD class=vignette2>Le NCSM Fredericton lors d’une opération de reconnaissance dans le golfe d’Aden, au début du mois.
                  © Courtoisie
                  </TD></TR></TBODY></TABLE></TD></TR><TR><TD></TD></TR><TR><TD bgColor=#006599></TD></TR></TBODY></TABLE>
                  <!-- fin-photo -->Le Journal de Québec accompagne la marine canadienne pour la durée du temps des Fêtes à bord du navire NCSM Fredericton pour une véritable chasse aux pirates. Déployé dans les eaux côtières de la Somalie et dans le golfe d'Aden, le NCSM a en effet pour mission de sécuriser le transport maritime dans ce corridor de transit international. Sous l’égide de l’OTAN, plus de 25 nations ont déployé des effectifs dans les eaux les plus dangereuses de la planète pour lutter contre les pirates somaliens qui ont fait plus de 500 otages, seulement dans la dernière année, après avoir attaqué plus de 150 navires. Soyez à l’abordage avec nous!



                  Les marins canadiens de la frégate NCSM Fredericton sont actuellement déployés dans la zone maritime la plus dangereuse du monde afin de chasser les pirates des temps modernes qui sèment la terreur au large des côtes somaliennes.

                  L’opération Saiph est une mission à long terme menée par le Canada dans la Corne de l’Afrique et fait partie intégrante de l’effort international pour sécuriser les eaux de cette région. Depuis des années, la piraterie est devenue un véritable fléau pour les paquebots qui empruntent ce corridor maritime stratégique, s’exposant à des attaques violentes, à des prises d’otages et à des demandes de rançons démesurées.

                  « Le NSCM Fredericton vient de se joindre à la flotte de l’OTAN, qu’on appelle SNMG1 (Standing NATO Maritime Group 1) et qui relève du commandement de l’Amiral José Domingos Pereira da Cunha du Portugal. Au cours de cette mission, le NCSM Fredericton va participer aux efforts de la coalition afin de chercher les pirates qui sévissent au large de la Corne de l’Afrique et d’éradiquer leurs activités », explique le lieutenant de vaisseau Brian P. Owens, joint en mer.

                  Patrouille maritime

                  « En ce moment, le NCSM Fredericton est mandaté pour effectuer une surveillance constante du corridor de transit international recommandé dans le golfe d’Aden et au large de la Corne de l’Afrique. Notre objectif est de trouver des pirates et de mettre fin à leurs activités. Nous devons aussi répondre aux appels de détresse des navires qui rapportent des actes de piraterie ou des activités suspectes », précise l’officier des affaires publiques de la Force opérationnelle.

                  13 pirates aux arrêts

                  Dans un rapport du 9 décembre, on apprend que le navire néerlandais Evertsen et le NCSM Fredericton ont arrêté 13 pirates sur un boutre (petit navire arabe à voiles) et trois petites embarcations, et ont saisi de puissantes armes, des échelles et des crochets servant à aborder d’autres bateaux.

                  « Si nous devons intervenir auprès de pirates, nous allons tout faire pour mettre un terme à leurs activités afin de prévenir qu’un bateau civil soit attaqué. Si nous fouillons un bateau et que nous trouvons du matériel relié à de la piraterie(...), le commandant du NCSM Fredericton fera appel aux autorités supérieures canadiennes pour guider nos interventions. C’est du cas par cas».

                  Particulièrement violents
                  Malgré les moyens de transport relativement modestes des pirates, ceux-ci affichent une violence extrême dans leurs attaques et sont lourdement armés. « Les pirates qui sont à la recherche d’une proie facile connaissent très bien les conséquences de leurs gestes et de la capture d’otages.

                  Conséquemment, leur agressivité a augmenté et le danger est bien réel pour notre équipage. Mais nos marins sont parmi les mieux entraînés de la planète et se sont préparés depuis plus d’un an pour cette mission, et même pendant toute leur carrière pour ce genre d’opération. »

                  http://www.canoe.com/infos/internati...14-103419.html

                  L'attaque classique

                  Le Journal de Québec - ‎14 déc. 2009‎
                  ... particulièrement dans les deux dernières années avec le déploiement des frégates NCSM Iroquois, Ville de Québec, Winnipeg et maintenant Fredericton. ...

                  Journal de Québec – Actualités - Deux navires détournés par des ...2 janv. 2010 ... Les pirates se sont emparés le même jour d'un autre navire, le Pramoni, un chimiquier battant pavillon de Singapour, qui faisait route vers ...
                  <CITE>lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/.../20100102-081458.html - </CITE>En cache



                  «On ne sait jamais à quoi s'attendre»

                  Le Journal de Québec - ‎23 déc. 2009‎
                  Mais la chasse aux pirates somaliens, une grande nouveauté, est captivante pour plusieurs d'entre eux puisqu'une intervention auprès d'un bateau suspect ...




                  <TABLE><TBODY><TR><TD style="PADDING-LEFT: 3em">Les Canadiens soulignent la traversée de l'équateur

                  Le Journal de Québec - ‎30 déc. 2009‎
                  Plus de 80% des membres d'équipage du NCSM Fredericton ont subi leur initiation du passage de l'équateur au terme de laquelle ils ont été purifiés dans un ...


                  <CITE></CITE>
                  Journal de Québec – Actualités - Le Canada s'éloigne, les pirates ...
                  Les pirates ont frappé deux grands coups lundi, dans le golfe d'Aden, en ...
                  <CITE>lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/.../20091229-193406.html</CITE>
                  <TR><TD style="PADDING-LEFT: 3em; PADDING-BOTTOM: 0.25em; PADDING-TOP: 0.75em">Autres résultats sur lejournaldequebec.canoe.ca »</TD></TR></TBODY></TABLE>

                  10 % de femmes à bord

                  Le Journal de Québec - ‎27 déc. 2009‎
                  No big deal », répond la lieutenante de vaisseau Natasha Smith, une des trois femmes qui a le grade d'officier à bord du NCSM Fredericton. ...

                  Conférence vidéo

                  Le Journal de Québec - ‎21 déc. 2009‎
                  Les marins du NCSM Fredericton, rattachés au port de Halifax en Nouvelle-Écosse, ont effectué, dimanche soir, un blitz de retrouvailles en direct sur le Web ...



                  «On ne sait jamais à quoi s'attendre»

                  Le Journal de Québec - ‎23 déc. 2009‎
                  Le Beauportois Steve Turgeon est un des rares Québécois à bord du NCSM Fredericton. Après 16 ans dans la marine, il est toujours aussi amoureux de son ...



                  Anglais all the way

                  Le Journal de Québec - ‎15 déc. 2009‎
                  Il ya très peu de Québécois à bord du NCSM Fredericton, dont le port d'attache est Halifax; une poignée de francophones seulement. Environ une vingtaine sur ...



                  Repérés par les Portugais

                  Le Journal de Québec - ‎21 déc. 2009‎
                  ... capitaine de frégate Steven Waddell, du NCSM Fredericton, déployé dans le même secteur, à quelques dizaines de milles nautiques au nord de la Somalie. ...



                  Confiance inébranlable

                  Le Journal de Québec - ‎20 déc. 2009‎
                  Malgré ce triste bilan, rien n'effraie les membres d'équipage du Sea King, actuellement déployés dans le golfe d'Aden sur la plate-forme du NCSM Fredericton ...



                  Une séance de « torture lumineuse »

                  Le Journal de Québec - ‎20 déc. 2009‎
                  Le NCSM Fredericton l'a fait à quelques reprises depuis que le Journal est à bord. Une technique qui a fait ses preuves mais qui doit certainement effrayer ...



                  Les cargos doivent se présenter

                  Le Journal de Québec - ‎18 déc. 2009‎
                  Seul le capitaine de frégate a ses propres quartiers sur le NCSM Fredericton. « C'est bien d'avoir un peu d'intimité. C'est mieux comme ça parce que je peux ...

                  Le Canada s'éloigne, les pirates reviennent Le Journal de Québec

                  Comment

                  Working...
                  X