Announcement

Collapse
No announcement yet.

Des sans domicile fixe meurent après l'essai d'un vaccin pour la grippe en Pologne

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Des sans domicile fixe meurent après l'essai d'un vaccin pour la grippe en Pologne

    Le sans domicile fixe meurt après épreuve vaccinique offerte de grippe en Pologne

    Traduction machine

    Par Matthew Day à Varsovie
    Dernier mis à jour : DÉCLARATION PROVISOIRE 02/07/2008 DU 5:45 P.M.

    Trois médecins polonais et six infirmières sont poursuite pénale de revêtement après un certain nombre de sans domicile fixe sont morts en suivant des épreuves médicales pour un vaccin au virus de l'oiseau-grippe H5N1.

    Le personnel médical, de la ville nordique de Grudziadz, sont étudiés au-dessus des épreuves médicales sur l'autant d'en tant que 350 sans foyer et les pauvres personnes l'année dernière, que les procureurs disent ont impliqué un vaccin non essayé au virus haut-contagieux.

    Les autorités réclament que les victimes alléguées ont reçu £1-2 à examiner avec ce qu'elles ont pensé étaient un vaccin conventionnel de grippe mais, selon des investigateurs, était réellement une anti drogue d'oiseau-grippe.

    Le directeur d'un centre sans foyer de Grudziadz, Mieczyslaw Waclawski, a dit un journal polonais que l'année dernière, 21 personnes de son centre sont mortes, une figure bien au-dessus de la moyenne environ de huit.

    Homeless people die after bid flu vaccine trial in Poland

    By Matthew Day in Warsaw
    Last Updated: 5:45PM BST 02/07/2008

    Three Polish doctors and six nurses are facing criminal prosecution after a number of homeless people died following medical trials for a vaccine to the H5N1 bird-flu virus.

    The medical staff, from the northern town of Grudziadz, are being investigated over medical trials on as many as 350 homeless and poor people last year, which prosecutors say involved an untried vaccine to the highly-contagious virus.

    Authorities claim that the alleged victims received £1-2 to be tested with what they thought was a conventional flu vaccine but, according to investigators, was actually an anti bird-flu drug.

    The director of a Grudziadz homeless centre, Mieczyslaw Waclawski, told a Polish newspaper that last year, 21 people from his centre died, a figure well above the average of about eight.

    http://www.telegraph.co.uk/news/worl...in-Poland.html

  • #2
    Re: Pologne: des sdf meurent après des tests de vaccin de grippe aviaire

    Oui, cela est plus que navrant si cette nouvelle s'avére exacte.
    j'avais lu ailleurs que ces gens n'etaient pas au courant, et croyaient etre vaccinés avec un vaccin antigrippe " normal".
    les SDF sont fragiles : vivre au froid, n'importe comment, plus ou moins dénutris, usés, ( il parait qu'il y a pas mal de Bk en pologne ) et ne constituent pas une population appropriée pour effectuer ce genre de tests.
    les tests vaccinaux sont effectués d'ordinaire sur des adultes en bonne santé.

    d'une maniére tout à fait accessoire , cela invalide l'étude.

    Comment


    • #3
      Re: Le sans domicile fixe meurt après épreuve vaccinique offerte de grippe en Pologne

      <TABLE cellSpacing=0 cellPadding=0 width="100%" border=0><TBODY><TR vAlign=top><TD colSpan=2></TD></TR><TR vAlign=top><TD align=right width=21></TD><TD>Pologne: des personnes sans domicile meurent des suites d’un test de vaccin contre la grippe aviaire [28/10/2008]</TD></TR><TR><TD noWrap> </TD><TD>Trois médecins polonais et 6 infirmières polonaises doivent faire face à des poursuites pénales après que plusieurs personnes sans domicile sont décédées des suites d’essais cliniques pour un vaccin contre le virus de la grippe aviaire.
      <?XML:NAMESPACE PREFIX = O /><O:P> </O:P>
      Le personnel médical aurait réalisé des essais cliniques d’un vaccin non testé contre la grippe aviaire sur pas moins de 350 personnes sans domicile ou personnes en situation de pauvreté au cours de l’année passée. Les autorités prétendent que les victimes présumées ont reçu 3-4 euros pour être les cobayes de ce qu’elles pensaient être un vaccin conventionnel contre la grippe mais qui, selon les enquêteurs, était en réalité un médicament contre la grippe aviaire.
      <O:P> </O:P>
      Mr Waclawski, le directeur d’un centre pour sans-abri dans la ville de Grudziadz, a affirmé que 21 personnes de son centre sont décédées l’année passée, un nombre largement supérieur à la moyenne de 8 décès.
      <O:P> </O:P>
      Les autorités doivent encore prouver l’existence d’un lien direct entre les décès et les actions du personnel médical. Les enquêteurs envisagent également la possibilité que les médecins et les infirmières aient dupé les sociétés pharmaceutiques qui ont commandité l’essai du vaccin.
      <O:P> </O:P>
      Les suspects ont affirmé que toutes les personnes impliquées savaient que l’essai concernait un médicament contre le virus H5N1 et qu’elles ont volontairement pris part au projet.
      </TD></TR><TR><TD noWrap> </TD></TR></TBODY></TABLE>
      http://www.feantsa.org/code/fr/pg.as...k_id_news=2205

      Comment


      • #4
        Re: Plusieurs Tchèques menacés par la grippe aviaire lors de tests effectués sur des furets (vaccin Baxter)

        Procès en Pologne pour tests illégaux d'un vaccin contre la grippe aviaire

        VARSOVIE - Un procès de trois médecins et de six infirmières, accusés d'avoir effectué des tests d'un vaccin contre la grippe aviaire à l'insu de leurs patients, s'est ouvert lundi à Torun, dans le nord de la Pologne, a-t-on appris auprès du tribunal local.

        "Il y a eu au total 196 victimes. Les médecins et infirmières sont inculpés d'escroquerie, de confection de faux documents et d'application de soins médicaux sans autorisation", a précisé à l'AFP un juge du tribunal régional de Torun, Piotr Szadkowski.

        Selon l'acte d'accusation, le personnel médical d'un dispensaire de Grudziadz (nord), administrait à ses patients un vaccin, non autorisé en Pologne, contre le virus H5N1 de la grippe aviaire, tout en leur faisant croire qu'il s'agissait d'un simple vaccin antigrippal.

        Des patients, dont des personnes défavorisées et des sans-abri, se faisaient proposer des "primes de déplacement" pour accepter le vaccin.
        Quelque 260 témoins défileront à la barre lors du procès, ajourné lundi au 25 mai, a précisé M. Szadkowski .

        Les accusés, qui risquent jusqu'à 10 ans de prison, plaident non coupable. Ils ont tous été présents à l'ouverture du procès. Certains sont venus en perruques et lunettes noires pour ne pas se faire reconnaître, selon l'agence polonaise de presse PAP.

        L'affaire avait été découverte par hasard, selon la PAP, quand la police appelée pour une bagarre dans un asile pour sans-abri a appris que ceux-ci recevaient de l'argent pour se faire vacciner contre la grippe. Certains patients l'avaient fait plusieurs fois pour toucher plusieurs primes.

        (©AFP / 06 avril 2009 14h43)

        http://www.romandie.com/ats/news/090...3.r4qd53z3.asp

        Comment

        Working...
        X