Announcement

Collapse
No announcement yet.

Réfléchir à l'effacement des dettes publiques

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Réfléchir à l'effacement des dettes publiques

    EDITORIAUX

    Réfléchir à l'effacement des dettes publiques

    Par Jean-Marc Vittori | 23/07 | 06:00 | 21commentaires

    C'est intenable. En un an, la dette publique a augmenté de 450 milliards d'euros dans les pays de l'euro. En face, la production annuelle de richesses a progressé de 30 milliards. Or c'est sur la seconde qu'il faudra prélever de quoi rembourser la première. C'est donc intenable. Sauf à augmenter les impôts jusqu'au ciel, sauf à sabrer la dépense publique jusqu'au ravin, sauf à croire que ces déficits jettent les bases de l'avenir alors qu'ils reflètent les errements du passé, sauf à espérer le retour de la croissance alors que cette croissance est étouffée par les excès de dettes, par la politique budgétaire, par une crainte qui empêche l'action.

    Pour sortir de l'impasse, il faudra faire marche arrière. Il y a deux manières d'y arriver. La première est une méthode douce mais paradoxale. Elle consiste à desserrer le garrot budgétaire dans les pays en difficulté pour redonner un peu d'air à la croissance, laisser filer un peu plus le déficit aujourd'hui pour le réduire davantage demain. Le mouvement a déjà commencé sous la pression des événements. La plupart des organismes internationaux le préconisent après avoir souvent prescrit le contraire. Mais la Commission européenne avance à reculons pour faire cette marche arrière, alors qu'elle doit jouer un rôle majeur dans la redéfinition des règles du jeu.

    /.../

    http://www.lesechos.fr/opinions/edit...ues-588695.php
Working...
X