Announcement

Collapse
No announcement yet.

Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

    Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

    12 juin 2013 17h34 | Alexandre Shields | Actualités sur l'environnement

    Photo : GREMM
    Capitaine Crochet est une habituée du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. Cette baleine d’une vingtaine de mètres doit son nom à sa nageoire dorsale bien arquée vers l’arrière.

    Une semaine après avoir été repérée empêtrée dans un engin de pêche, la femelle rorqual commun Capitaine Crochet est toujours aux prises avec ce casier à crabe solidement accroché à sa tête. Et jusqu’ici, toutes les tentatives d’approche menées par une équipe de spécialistes des sauvetages de cétacés ont échoué.

    Selon informations disponibles auprès du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), la baleine, vedette du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent depuis 20 ans, se trouve dans une situation «très sérieuse». L’engin de pêche, solidement fixé à sa tête, «offre peu de prise». Les photographies aériennes ont d’ailleurs révélé que les cordages pénètrent profondément dans la chair.

    Mais surtout, Capitaine Crochet est très difficile à approcher. Il faut dire que le rorqual commun peut nager rapidement, mais aussi effectuer des plongées sur une grande distance. Il devient alors pratiquement impossible de s’en approcher suffisamment pour pouvoir fixer une balise qui permettrait de localiser l’animal plus facilement.

    En fait, depuis vendredi dernier, plusieurs tentatives se sont avérées infructueuses. Les sauveteurs qui participent à cette opération cherchent d’abord à installer un câble d’une trentaine de mètres qui serait attaché à l’aide d’un grappin sur l’engin de pêche. Ils fixeraient deux bouées à l’extrémité. Leur poids pourrait être suffisant pour casser les cordes retenant l’engin de pêche.

    Une balise télémétrique au bout de cette ligne permettrait aussi de retracer la baleine facilement. Si ce n’est pas suffisant, la prochaine étape consisterait à rajouter du poids sur la ligne pour immobiliser la baleine et ainsi faciliter les délicates manoeuvres de désempêtrement.

    Et même si cet animal de plusieurs dizaines de tonnes est libéré, sa survie restera menacée, notamment en raison de ses blessures. L’incident pourrait remonter à la semaine du 20 mai, deux semaines avant son arrivée dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. Elle est également amaigrie. Elle doit normalement profiter de tout son séjour dans le Saint-Laurent pour se nourrir. Un rorqual adulte peut manger deux tonnes de nourriture par jour.

    /.../

    PHOTO

    PHOTO

    http://www.ledevoir.com/galeries-pho...ritique/113097

  • #2
    Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

    Le rorqual commun Capitaine Crochet en danger
    8 juin 2013 | Alexandre Shields | Actualités sur l'environnement

    Photo : GREMM
    La femelle rorqual commun Capitaine Crochet (sur la photo) s’est empêtrée dans un engin de pêche au crabe.
    À Tadoussac, bien des gens la connaissent par son nom. La femelle rorqual commun Capitaine Crochet est en effet une habituée du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent observée chaque année depuis 1994. Mais la vie de cette vedette recherchée par les croisiéristes est maintenant menacée.

    La baleine d’une vingtaine de mètres s’est empêtrée dans un engin de pêche au crabe, ont constaté plus tôt cette semaine des opérateurs d’excursions en mer, qui ont alerté Urgences Mammifères marins. «Elle a un casier de crabe directement accroché sur sa tête, qui ne bouge pas. C’est un endroit très difficile d’approche et on ne voit pas comment il s’est fixé sur sa tête. Et ce casier est probablement relié à des centaines de pieds de câble, dont une partie est plombée», a expliqué vendredi Robert Michaud, président du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) et directeur des programmes de recherche.

    Une équipe composée de représentants de Parcs Canada, de Pêches et Océans Canada, du GREMM et du Centre de coordination du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins suit toutefois la situation. «Une intervention de désempêtrement sur une grande baleine nageant librement comporte des risques importants, autant pour l’animal que pour les intervenants. Le fait qu’une partie de l’engin soit sur la tête rend l’opération encore plus délicate. En fait, c’est une opération extrêmement délicate», a dit M. Michaud.

    Les membres de cette cellule de crise doivent tenter de poser une balise télémétrique sur l’animal afin de la retrouver plus facilement au moment voulu. Ils sont également en contact avec des experts de la côte est Américaine, qui ont davantage d’expérience par rapport à ce type de situation. Il est aussi question d’utiliser un avion afin de mieux comprendre comment l’animal est empêtré dans l’engin de pêche.

    Une «vedette»

    Chose certaine, les problèmes de Capitaine Crochet ont suscité «tout un émoi» chez les croisiéristes, habitués de la côtoyer année après année, a souligné M. Michaud. Il faut dire que cette baleine est une femelle bien connue dans la région du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, qu’elle fréquente depuis 1994. Elle doit son nom à sa nageoire dorsale bien arquée vers l’arrière.

    Habituellement la première de son espèce à arriver dans le secteur au printemps, elle manquait à l’appel jusqu’à jeudi. Elle est normalement vue dès le mois de mai. Cette femelle semble suivre une routine qu’on lui connaît bien, soit une arrivée dès le début de saison pour un long séjour dans son aire d’alimentation, la tête du chenal laurentien. Elle a été aperçue avec un baleineau en 2001 et de nouveau en 2007.

    /.../

    http://www.ledevoir.com/environnemen...chet-en-danger

    Comment


    • #3
      Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

      La vie de Capitaine Crochet menacée

      PATRICK HARVEY / AGENCE QMI
      Publié le: lundi 10 juin 2013, 8H27 | Mise à jour: lundi 10 juin 2013, 8H40

      PHOTO

      TADOUSSAC - Bien connue pour son nom à Tadoussac, Capitaine Crochet, la femelle rorqual commun est observée chaque année depuis 1994 au parc marin, mais voilà que la vie de la baleine vedette est menacée.

      Capitaine Crochet, surnommée ainsi pour sa nageoire dorsale arquée, a été repérée empêtrée dans un engin servant pour la pêche au crabe jeudi dernier. Une opération a été mise en branle pour tenter de lui venir en aide.

      /.../

      «C'est elle qui arrive toujours le premier ici à Tadoussac et c'est elle qui repart quasiment le dernier l'automne. C'est vraiment notre meilleure baleine. Malheureusement, on va peut-être la perdre», a mentionné le capitaine de bateau, Steve Servant, de Croisières 2001.

      /.../

      http://www.journaldemontreal.com/201...rochet-menacee

      Comment


      • #4
        Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

        Vidéo:

        http://www.youtube.com/watch?v=2HtpL...layer_embedded

        Comment


        • #5
          Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

          Interventions auprès du rorqual commun Capitaine Crochet empêtré

          Vidéo:

          http://www.youtube.com/watch?v=HmGFF...layer_embedded

          Comment


          • #6
            Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

            Publié le 17 juin 2013 à 17h02 | Mis à jour à 17h02
            Des spécialistes tentent de sauver une baleine en péril dans le Saint-Laurent

            Agrandir
            Capitaine Crochet, un rorqual commun de 60 tonnes, est empêtré dans un casier de pêche au crabe d'un diamètre de six pieds solidement fixé à la tête.
            PHOTO FOURNIE PAR LE GREMM

            MARC LAROUCHE
            Collaboration spéciale
            Le Soleil

            (Rivière-du-Loup) «Capitaine Crochet s'est empêtré dans une cage. Il est en danger.» Longtemps capitaine d'observation des baleines chez AML, Denis Bouliane, de Québec, avait presque les larmes aux yeux lorsqu'il a informé Le Soleil de la situation critique que vit Capitaine Crochet, un rorqual commun de 60 tonnes qu'une équipe d'une quinzaine de spécialistes tente en vain de libérer de sa fâcheuse position depuis plus d'une semaine.

            «Nous avons perdu sa trace vendredi. La baleine a été vue pour la dernière fois jeudi dans le secteur de Longue-Rive», explique Robert Michaud du Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM). «Peut-être s'est-elle simplement éloignée pour se nourrir, mais nous ne savons pas si elle peut le faire à cause de cette cage.»

            Capitaine Crochet, ainsi nommé à cause de la forme de sa nageoire dorsale qui rappelle celle d'un crochet, est une baleine-vedette qui fréquente les eaux du Saint-Laurent régulièrement depuis plus de 20 ans, quelquefois en ramenant un petit.

            La baleine a été localisée le 6 juin au large de Tadoussac, un casier de pêche au crabe d'un diamètre de six pieds solidement fixé à la tête. «Des photos aériennes ont permis de confirmer qu'il s'agit d'un cas sévère d'empêtrement accidentel. Nous croyons que ça a pu se produire trois semaines auparavant», poursuit M. Michaud.

            /.../

            Si vous voyez la baleine, composez le 1 877 722-5346.

            /.../

            http://www.lapresse.ca/le-soleil/act...nt-laurent.php

            Comment


            • #7
              Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

              Vidéo:

              SOS pour Capitaine crochet le rorqual

              Comment


              • #8
                Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

                Capitaine Crochet vue des airs © GREMM

                Comment


                • #9
                  Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

                  CAPITAINE CROCHET EST INTROUVABLE

                  LE MERCREDI 19 JUIN 2013 PAR ÉMILIE DESGAGNÉS

                  /.../

                  Les grandes marées de la semaine prochaine pourraient contribuer à ramener Capitaine Crochet dans le secteur. Les navigateurs remarquent souvent la présence de plus d’animaux lors des grandes marées, a expliqué la biologiste.


                  Un appel est lancé à la population et plus particulièrement aux riverains. Si quelqu’un aperçoit le rorqual commun au large avec sur la tête un engin de pêche jaune-orangé, contacter le 1-877-722-5346.

                  http://www.cihofm.com/nouvelles/Capi...13-06-19-11-43

                  Comment


                  • #10
                    Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

                    NOUVEAU — 21 juin, 11h15 — Capitaine Crochet n'a pas été revue depuis le 13 juin. Les patrouilles en mer et depuis les airs ont été suspendues le 18 juin, et aucun navigateur n'a croisé sa route dans le Saint-Laurent. Les autres rorquals communs qui fréquentaient le parc marin ces dernières semaines ont presque tous quitté le secteur ces derniers jours, ce qui n'est pas inhabituel: ces animaux rapides aux besoins alimentaires importants se déplacent sur de grandes distances pour trouver des concentrations de proies idéales et peuvent faire des allers-retours entre différentes zones du Saint-Laurent au cours de l'été. L'équipe de sauvetage a bon espoir que Capitaine Crochet reviendra dans le parc marin d'ici quelque temps, en raison des observations des derniers jours et du comportement qu'on lui connait depuis 1994. Les chances de lui venir en aide sont meilleures dans le parc marin. Dès que Capitaine Crochet sera signalée, une équipe de Parcs Canada et de Pêches et Océans Canada est prête à intervenir. Des avis de vigilance ont été envoyés pour couvrir toutes les zones du Saint-Laurent connues comme étant des aires de concentration de mammifères marins. Les navigateurs sont invités, s'ils voient Capitaine Crochet, à signaler leur observation sans délais au 1-877-722-5346.
                    Pour plus de détails: mises à jour récentes.

                    http://baleinesendirect.org/blogue/n...-de-tadoussac/

                    Comment


                    • #11
                      Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

                      En anglais:


                      Beloved fin whale goes missing, stymying efforts to free her from dangerous crab trap

                      Comment


                      • #12
                        Re: Capitaine Crochet: la situation de la baleine est toujours critique

                        Capitaine Crochet, symbole de l’impact humain sur le milieu marin

                        La disparition de la femelle rorqual commun invite à une réflexion sur les conséquences de nos activités, selon le GREMM

                        </HEADER>16 septembre 2013 |Alexandre Shields|Actualités sur l'environnement
                        <FIGURE class=photo_paysage><FIGCAPTION>Photo : GREMMCapitaine Crochet n’a pas été vue depuis l’été dernier alors que le rorqual commun était empêtré dans un engin de pêche au crabe.
                        </FIGCAPTION></FIGURE>
                        Elle n’a pas été revue dans le Saint-Laurent depuis maintenant trois mois. Les chances de revoir Capitaine Crochet vivante sont désormais pratiquement nulles, estime le spécialiste des cétacés Robert Michaud. La disparition de cette femelle rorqual commun connue et reconnue depuis vingt ans nous invite selon lui à une réflexion sur l’impact de l’activité humaine sur le milieu marin.

                        « Il n’est pas exclu qu’on la retrouve », explique-t-il au Devoir, mais « notre optimisme est très très mince ».

                        Cette baleine d’une vingtaine de mètres, véritable vedette du parc marin du Saguenay -Saint-Laurent, a semé la consternation au début de l’été parmi les capitaines de navires d’observation. Capitaine Crochet est en effet arrivée empêtrée dans un engin de pêche au crabe. Un handicap sévère qui l’empêchait de s’alimenter normalement, en plus de lui causer de sévères blessures. Malgré les nombreuses tentatives pour tenter de la libérer menées par des spécialistes des cétacés mobilisés pour l’occasion, l’animal a disparu à la mi-juin et n’a pas été revu depuis.

                        Selon Robert Michaud, président du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), il est possible que la baleine, amaigrie, ait coulé avec son engin de pêche relié à des câbles plombés. Dans ce cas, on pourrait bien ne jamais savoir ce qu’il est advenu de cette représentante d’une espèce menacée de disparition.

                        Matière à réflexion

                        Pour M. Michaud, une telle situation devrait surtout susciter une réflexion sur l’impact que l’être humain peut avoir sur l’environnement, notamment les milieux marins. « Comme humains, on accepte les coûts de notre présence. On dérange, on est en conflit d’usages avec plusieurs espèces. Mais la véritable question est la suivante : “Est-ce que nous sommes en mesure d’évaluer l’impact de nos activités et de nous assurer que nos impacts sont acceptables?”. La perte de Capitaine Crochet, c’est triste. Mais c’est surtout une belle occasion de nous demander si nous gérons bien nos activités dans les océans, de façon à maintenir à un niveau “acceptable” les impacts sur les autres espèces. »

                        /.../

                        http://www.ledevoir.com/environnemen...e-milieu-marin

                        Comment

                        Working...
                        X