Announcement

Collapse
No announcement yet.

Belgique: "Premier cas suspect réel d'Ebola" - Négatif

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Belgique: "Premier cas suspect réel d'Ebola" - Négatif

    "Premier cas suspect réel d'Ebola en Belgique"

    29/08/14

    Le collaborateur de Médecins sans frontières (MSF) placé en quarantaine dans un hôpital bruxellois après des soupçons de contamination au virus Ebola, est le premier cas suspect réel en Belgique, a indiqué vendredi Sven Heyndrickx, porte-parole du SPF Santé publique.

    Jeudi midi, l'homme s'est senti mal alors qu'il donnait une formation pour l'association sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles. Comme il revenait d'une zone à risque, il a été transféré immédiatement à l'hôpital Saint-Pierre.

    "Cet homme répond aux trois conditions de la catégorie à haut risque: il revient d'un pays touché par la maladie, il a été en contact sur place avec celle-ci et il a de la fièvre", a expliqué Sven Heyndrickx.

    Une réponse définitive au plus tôt dans les deux jours
    Si l'homme présente encore des accès de fièvre vendredi, une prise de sang sera effectuée. Une réponse définitive sera alors donnée, au plus tôt dans les deux jours, quant à une infection éventuelle.

    La semaine dernière déjà, un Guinéen de 13 ans avait été placé en quarantaine dans un hôpital ostendais, mais le jeune avait en réalité contracté la malaria.

    7sur7
    “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
    Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

    ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

  • #2
    Re: Belgique: "Premier cas suspect réel d'Ebola"

    samedi 30 août 2014

    Le collaborateur de MSF négatif

    EBOLA Un premier test sanguin révèle que le collaborateur de Médecins sans frontières (MSF) placé en quarantaine jeudi dans un hôpital bruxellois n'a pas contracté le virus Ebola, a indiqué vendredi le SPF Santé publique.

    Jeudi midi, l'homme s'était senti mal alors qu'il donnait une formation pour l'association sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles. Comme il revenait d'une zone à risque, il avait été transféré immédiatement à l'hôpital Saint-Pierre.

    Il répondait aux trois conditions de la catégorie à haut risque: il revenait d'un pays touché par la maladie, il avait été en contact sur place avec le virus et il avait de la fièvre.

    L'Avenir
    “Addressing chronic disease is an issue of human rights – that must be our call to arms"
    Richard Horton, Editor-in-Chief The Lancet

    ~~~~ Twitter:@GertvanderHoek ~~~ GertvanderHoek@gmail.com ~~~

    Comment

    Working...
    X