Announcement

Collapse
No announcement yet.

Italie - Un infirmier rentré récemment de Sierra Leone hospitalisé à l’hôpital de Sassaria a été testé positif au virus de la fièvre Ebola

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Italie - Un infirmier rentré récemment de Sierra Leone hospitalisé à l’hôpital de Sassaria a été testé positif au virus de la fièvre Ebola

    Ebola : l’Italie suspendue à la santé d’un infirmier en Sardaigne

    Mardi 12 Mai 2015 - 16:45

    Rentré récemment de Sierra Leone où il travaillait comme volontaire, l’infirmier a subitement fait de la fièvre et a été hospitalisé en urgence.
    ...
    En Italie, l’inquiétude suscitée par le cas d’un infirmier qui a travaillé en Sierra Leone fait la Une de la presse. Il a œuvré pendant un peu plus de trois mois en Afrique de l’Ouest, mais une brusque montée de fièvre lundi a obligé les services sanitaires de Sardaigne où il est retourné à l’hospitaliser en urgence lundi. Les analyses se poursuivaient mardi pour déterminer si les symptômes présentés, des fièvres plus ou moins légères à répétition, signalaient la présence du virus. Mais, par précaution, il a dû être conduit en ambulance spécialisée à l’hôpital de Sassari où il a été admis dans un service de soins adaptés et isolés des autres malades. En dehors des fièvres, il ne présenterait aucun autre signe particulier.

    «La situation est sous-contrôle », a assuré l’assesseur à la Santé en Sardaigne, le Dr Luigi Arru. « Toutes les analyses sont en cours pour savoir s’il s’agit véritablement d’un cas d’Ebola ou d’une simple grippe, comme cela pourrait tout à fait être. Je veux par conséquent rassurer les citoyens : le virus n’est contagieux que lorsque se déclarent les fièvres. C’est ce qui a justifié son hospitalisation d’urgence, et le fait que le patient n’ait été mis en contact avec personne », a-t-il indiqué.

    L’Italie n’est pas totalement dépourvue face à cette maladie. En novembre de l’an dernier un de ses volontaires, le Dr Fabrizio Pulvirenti, avait contracté la maladie d’Ebola, toujours en Sierra Leone, et ramené en avion médicalisé à Rome. Plus de quatre mois de soins à l’Institut Spallanzani, spécialisé dans les maladies infectieuses, ont permis de le sauver. C’est le seul cas de malade d’Ebola enregistré dans la péninsule, mais un cas devenu emblématique des efforts de la médecine italienne en pointe dans la lutte contre le virus. En Afrique de l’Ouest, Ebola a causé la mort de plus de 11.000 personnes dans les trois pays touchés.

    Lucien Mpama

    http://www.adiac-congo.com/content/e...ardaigne-32190
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    Un infirmier italien contaminé par le virus Ebola en Sierra Leone

    Reuters le 12/05/2015 à 20:16, mis à jour à 20:310

    ROME, 12 mai (Reuters) - Un infirmier italien rentré la semaine dernière d'une mission en Sierra Leone a été testé positif au virus de la fièvre Ebola, a annoncé mardi le ministère italien de la Santé.

    L'homme a présenté les premiers symptômes dimanche soir, deux jours après être revenu d'une mission sanitaire en Sierra Leone, l'un des trois pays ouest-africains où se concentre l'épidémie.

    Hospitalisé en Sardaigne, il sera rapidement transféré à l'hôpital Spallanzani de Rome, précise le ministère.
    ...
    http://www.boursorama.com/actualites...9b85b744fcd56b
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment


    • #3
      Maladie à virus Ebola – Italie

      Bulletin d’information sur les flambées épidémiques
      13 mai 2015


      Le 12 mai 2015, l’OMS a reçu la notification d’un cas de maladie à virus Ebola, confirmé en laboratoire, en Italie. C’est la première fois qu’un cas d’Ebola est détecté sur le sol italien.

      Informations détaillées sur le cas:

      Le patient est un agent de santé, de retour après s’être porté volontaire pour travailler dans un centre de traitement d’Ebola en Sierra Leone. Il a voyagé par avion de Freetown à Rome avec un transit à Casablanca (Maroc) le 7 mai. Son arrivée a été communiquée au Ministère de la santé, conformément aux procédures de surveillance sanitaire en vigueur depuis octobre 2014 pour les personnes revenant des pays touchés par Ebola en Afrique de l’Ouest. À son arrivée à Rome, l’homme ne manifestait aucun symptôme d’infection par le virus Ebola.

      Le 10 mai, 72 heures après son retour en Italie, le patient a présenté des symptômes. Il s’est isolé lui-même à son domicile avant d’être transféré le 11 mai au service d’infectiologie de l’hôpital de Sassari, en Sardaigne. Les échantillons cliniques ont été analysés par le centre national de référence à l’Institut national pour les maladies infectieuses (INMI) Lazzaro Spallanzani à Rome le 12 mai, et ont confirmé l’infection par le virus Ebola.

      Le patient a été transféré de l’hôpital de Sassari à l’INMI à Rome au moyen d’un avion spécialement équipé des forces aériennes italiennes pour garantir des précautions de confinement de haut niveau.

      Comme les symptômes sont apparus 72 heures après le dernier vol emprunté, on a considéré que la recherche des contacts parmi les passagers des vols n’était pas nécessaire.

      Les agents de santé de l’hôpital de Sassari, qui ont examiné le patient, était bien muni de l’équipement de protection individuelle et sont désormais sous surveillance, de même que les proches contacts du cas.

      L’OMS ne publiera pas d’autres bulletins sur la maladie à virus Ebola en Italie sur son site consacré aux flambées épidémiques. De nouvelles informations seront données dans les rapports de situation de l’OMS sur Ebola, qui fournissent des mises à jour régulières sur l’action de l’OMS.http://www.who.int/csr/don/13-may-2015-ebola/fr/
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #4
        Traduction Google

        L'infirmier d'Emergency avec Ebola 'stable', 10 sous surveillance

        Dix personnes sous observation pour Ebola, trois mis en quarantaine


        Redazione ANSA
        ROME
        Le 15 mai 2015
        14h17
        NOUVELLES

        (ANSA) - Rome, le 15 mai - Un l'infirmier de 37 ans qui a été infecté par le virus Ebola en travaillant avec l'ONG Emergency est dit être dans un état stable vendredi.

        L'infirmier est traité à l'hôpital Spallanzani de Rome, qui se spécialise dans les maladies infectieuses et a soigné un médecin italien également infecté l'an dernier tout en travaillant pour Emergency.

        Ministre de la Santé Beatrice Lorenzin a déclaré jeudi que le patient ne présente aucun risque d'infection. "Tous les protocoles ont été suivis," dit-elle.

        "Il s'est isolé dès que les symptômes sont apparus, puis il a été hospitalisé". L'infirmier, qui est originaire de la ville de Sassari en Sardaigne, a contracté le virus lors d'une mission bénévole de trois mois en Sierra Leone pour l'organisation médicale italienne à but non lucratif.

        Pendant ce temps, 10 personnes sur l'île de la Sardaigne sont surveillés par les autorités sanitaires pour des signes de virus Ebola, et trois autres sont en quarantaine, après avoir été en contact avec l'infirmier qui a été infecté par le virus, selon des sources vendredi.

        Les trois en quarantaine sont la mère et les deux sœurs de l'infirmier, tandis que les dix surveillés sont des infirmières bénévoles et les médecins qui ont été en contact avec le patient.

        http://www.ansa.it/english/news/gene...f57b93d00.html
        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
        -Nelson Mandela

        Comment

        Working...
        X