Announcement

Collapse
No announcement yet.

Le virus Ebola pourrait atteindre la Chine selon Peter Piot

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Le virus Ebola pourrait atteindre la Chine selon Peter Piot

    "Le virus Ebola va atteindre la Chine"
    ...
    Courrier international
    | Virginie Lepetit
    28 octobre 2014

    "Il y a beaucoup de travailleurs chinois en Afrique. Il y a donc un risque pour la Chine et je suppose qu'un jour l'épidémie d'Ebola arrivera dans ce pays." Cette affirmation, c'est celle de Peter Piot, l'un des découvreurs du virus Ebola, et directeur de la London School of Hygiene and Tropical Medicine. Le médecin, qui était à Hong Kong pour un symposium, a également trouvé que les mesures de contrôle et de prévention dans les hôpitaux de la Chine continentale n'étaient pas toujours au niveau standard, indique le South China Morning Post.

    Quant aux mesures dans les aéroports, elles sont coûteuses et inefficaces. Ce n'est pas à l'arrivée qu'il faut scanner les voyageurs, mais au départ, avant qu'ils ne prennent l'avion, insiste le médecin.
    ...
    http://www.courrierinternational.com...indre-la-chine
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    Ebola: La Chine « Particulièrement Vulnérable » - Peter Piot

    : 30 octobre 2014 Afrique |

    Ebola: La Chine « Particulièrement Vulnérable »


    Le professeur belge Peter Piot, codécouvreur du virus Ebola en 1976, s’est dit jeudi particulièrement inquiet pour la Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l’Ouest, face à cette épidémie qui selon lui pourrait toutefois commencer à baisser d’intensité à partir de Noël.

    « Des milliers et des milliers de Chinois vivent et travaillent aujourd’hui en Afrique. C’est une situation très différente par rapport aux épidémies précédentes. Il n’est pas impossible que des travailleurs (infectés) retournent en Chine », a expliqué M. Piot lors d’un séminaire de médecine organisé à Tokyo.

    « Dans les hôpitaux publics en Chine, en tout cas ceux que j’ai visités, le niveau de contrôle des infections est très faible », indique Peter Piot à l’appui de ses craintes, en ajoutant reconnaître toutefois que le niveau a été amélioré après l’expérience de l’épidémie de SRAS. « Jusqu’à cette épidémie de SRAS, la Chine n’était pas très ouverte aux nouvelles épidémies, mais depuis lors c’est très différent et beaucoup d’efforts ont été faits », a-t-il reconnu.

    « On ne peut pas arrêter les gens de voyager, on verra des malades arriver dans n’importe quel pays, et de ce point de vue je pense que la Chine est particulièrement vulnérable », poursuit le professeur Piot pour qui la bataille se gagnera en Afrique même et non par les contrôles dans les aéroports à l’étranger.

    /.../

    - See more at: http://maliactu.net/ebola-la-chine-p....WV9sRCd4.dpuf

    Comment

    Working...
    X