Announcement

Collapse
No announcement yet.

Mali - Premier cas confirmé de maladie à virus Ebola à Kayes - une fillette de 2 ans venue de Kissidougou, Guinée - décédée

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • #16
    Re: Mali - Premier cas confirmé de maladie à virus Ebola à Kayes - une fillette de 2 ans venue de Kissidougou, Guinée - décédée

    Représentation de l’OMS au MALI
    Rapport interne de la Situation #4
    Maladie à virus Ebola
    27 Octobre 2014

    Points saillants
    
    Rencontre du Représentant de l’OMS accompagné de l’équipe d’appui HQ et AFRO avec le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique pour accélérer la mise en place des postes clés de la cellule de crise;
    
    Rencontre Représentant de l’OMS et SRSG/MINUSMA, pour appui logistique et pont aérien entre Bamako et Kayes
    
    Réunion de la sous-commission de la taskforce MVE avec la Direction régionale de la Santé du District de Bamako, MSF Espagne, ALIMA et l’OMS pour la mise en place des centres de traitement (CTE);
    
    Il a été retenu que le centre de traitement restera à l’intérieur de l’hôpital Régional de Kayes après plusieurs négociations;
    
    Finalisation du plan accéléré des différentes formations pour les régions ;
    
    Tous les 82 contacts identifiés sont suivis à Kayes et à Bamako.

    Suite...
    http://www.sante.gov.ml/docs/Ebola_27%20Oct2014.pdf
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment


    • #17
      Re: Mali - Premier cas confirmé de maladie à virus Ebola à Kayes - une fillette de 2 ans venue de Kissidougou, Guinée - décédée

      <TABLE class=contentpaneopen><TBODY><TR><TD class=contentheading width="100%">GESTION DE L’EPIDEMIE AU VIRUS EBOLA: Le ministre de la Santé se rend à Kayes </TD><TD class=buttonheading width="100%" align=right></TD><TD class=buttonheading width="100%" align=right></TD><TD class=buttonheading width="100%" align=right></TD></TR></TBODY></TABLE><TABLE class=contentpaneopen><TBODY><TR><TD vAlign=top>Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a rendu, le mardi 28 octobre 2014, un vibrant hommage aux autorités et personnel de santé de la région de Kayes pour leur promptitude dans la prise en charge du seul cas confirmé de la maladie à virus Ebola enregistré le jeudi 23 octobre dernier.

      En visite le mardi 28 octobre dans la Cité des Rails, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique était porteur d’un message de solidarité du Chef de l’Etat et du gouvernement aux autorités et personnel de santé de Kayes qui ont détecté et promptement pris en charge la fillette atteinte de la maladie à virus Ebola. Il s’agissait également pour le ministre de s’enquérir des dispositions prises pour contenir la propagation de l’épidémie dans cette région du pays.

      Cette visite a été marquée par quatre temps forts : la rencontre avec les autorités traditionnelles et les leaders religieux ; la réunion avec les cadres et les partenaires techniques et financiers mobilisés pour la cause ; la visite des sites de prise en charge des cas suspects et l’échange avec les personnes-contacts mises en observation.

      Le gouverneur de région, le colonel Salif Traoré, a fait le point de la situation épidémiologique de la région qui, selon lui, est relativement calme. Pour lui, cette sérénité de la population s’explique par les efforts déployés par les autorités sanitaires et le personnel soignant de l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes qui ont pris toutes les dispositions pour contenir cette situation.

      Selon le gouverneur, Kayes avait son dispositif de prévention depuis des mois. A Diboli, ville frontière entre le Mali et le Sénégal, est érigé depuis des mois, un centre d’isolement et de traitement. Avec la déclaration d’un cas confirmé à Kayes, un autre centre d’isolement et de traitement s’est ajouté au dispositif existant. Ce nouveau centre est situé à la périphérie de la ville tandis que l’hôpital abrite un centre d’observation destiné aux cas suspects et un autre centre destiné aux personnes contacts pour observation.

      Pour le gouverneur, la conjugaison des efforts de l’équipe dépêchée sur les lieux par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et celle de l’hôpital régional de Kayes a permis de maitriser la situation : à la date du mardi 28 octobre, 57 personnes contacts ont été identifiées et placées sous observation ; toutes informations utiles à la bonne connaissance de la maladie ont distillées ; l’engin emprunté par la malade a été immobilisé et désinfecté…
      Parlant des personnes contacts mise en observation, le gouverneur a précisé qu’il ne s’agit pas d’une mesure de discrimination à leur égard mais plutôt une mesure sécuritaire individuelle et collective.

      Le ministre a rendu visite aux personnes contacts mises en observation dans un centre d’observation. Parmi ces personnes contacts, figurent le pédiatre qui a vu la petite fille malade en premier, la grand-mère de la fillette et le personnel de santé ayant eu un contact avec la malade. Ils ont salué cette visite du ministre qui, selon eux, est une preuve de solidarité gouvernementale à leur endroit. A cœur ouvert, ils ont réaffirmé leur disponibilité à se conformer aux règles sécuritaires à suivre. Ils ont transmis des messages de remerciement au ministre pour le gouvernement.

      « Cette visite nous rassure. Nous remercions les autorités, le gouverneur. Nous avons compris beaucoup de chose concernant notre situation. On avait une mauvaise interprétation de la chose… », a dit le porte-parole des personnes contacts.

      Pour sa part, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, a réitéré l’engagement du gouvernement à mobiliser tous les efforts pour freiner cette épidémie dans notre pays. Il a assuré que toutes les mesures seront prises pour une gestion efficiente de cette situation dans le pays.

      Ainsi, les capacités opérationnelles du comité régional de suivi de l’épidémie à Kayes seront davantage renforcées par l’équipement des structures sanitaires et le renforcement du personnel de la direction régionale de la santé.

      A ce jour, 56 agents de santé ont déjà été formés pour la riposte contre l’épidémie de la fièvre à virus Ebola, des ambulances médicalisées et des motos ont été prédisposées pour être rapidement acheminées à Kayes.
      Le ministre a remercié le gouverneur et le personnel de la santé, sans lesquels la situation pourrait déborder.

      Il a également salué la disponibilité des Partenaires techniques pour leur élan de solidarité dans ce combat mondial. Leur réaction spontanée, selon lui, est une preuve de leur sincère collaboration dans cette lutte contre Ebola.

      Pour sa part, le représentant-résident de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Ibrahima Socé Fall, a invité à la sensibilisation avant de préciser que les cas contacts ne sont pas considérés comme des malades. Il a poursuivi pour dire que le cas du Mali peut survenir à n’importe quel pays, même les USA. Pour lui la vigilance et le respect des mesures d’hygiènes pour la maîtrise de cette épidémie mortelle doivent rester de mise.

      En présence du ministre, les autorités traditionnelles ont salué la promptitude et la responsabilité avec lesquelles les autorités ont riposté face au cas confirmé de la maladie à virus Ebola. Selon leur porte-parole, Kayes a connu un moment de panique qui a aussitôt cédé la place à l’assurance née des informations et des actes posés à plusieurs niveaux par les autorités et leurs partenaires.

      Il faut noter que les opérateurs économiques de la région de Kayes ont brillé par leur élan de solidarité pour la prise en charge des personnes contacts. Ainsi, Abdoulaye Niang, Youssouf Cissé et d’autres bonnes volontés ont donné d’importante quantité de médicaments et de denrées alimentaires.

      En plus de ses proches collaborateurs, le ministre Ousmane Koné était accompagné du représentant résident de l’Organisation mondiale de la Santé au Mali, Dr Ibrahim Socé Fall, de Directrice de Roll Back Malaria ( partenariat pour faire reculer le paludisme), Dr Nafo Fatoumata Traoré, et du nouveau responsable de la Cellule de gestion de la crise, Dr Malamine Koné.

      Ousmane Daou
      Source MSHP



      </TD></TR><TR><TD class=modifydate>Mise à jour le Mercredi, 29 Octobre 2014 10:54 </TD></TR></TBODY></TABLE>
      http://www.sante.gov.ml/index.php?op...=78&Itemid=120
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #18
        Re: Mali - Premier cas confirmé de maladie à virus Ebola à Kayes - une fillette de 2 ans venue de Kissidougou, Guinée - décédée

        Crédit: nola mnr

        Représentation de l’OMS au MALI
        Rapport interne de la Situation #5
        Maladie à virus Ebola
        29 Octobre 2014

        Points saillants
        
        Rencontre de suivi des actions prioritaires entre le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique et le présentant de l’OMS
        
        Finalisation du budget du plan de riposte à l’épidémie de la MVE qui sera présenté aux partenaires
        
        Remise d’un lot de matériel et d’équipements par la MINUSMA ;
        
        Donation de la société minière ANGLOGOLD d’un lot de matériels et d’intrants ;
        
        Rencontre d’information et de sensibilisation du Gouverneur de la Région de Kayes avec le réseau des communicateurs traditionnels (RECOTRADE) et les leaders religieux sur la MVE ;
        
        Tous les 84 contacts identifiés sont suivis à Kayes et à Bamako.
        ...
        Surveillance épidémiologique
        
        A Kayes, au total 57 contacts dont 11 personnel de santé ont été identifiés et suivi. Parmi les contacts 54 sont suivis à l’hôpital et 3 dans le village de Dialla Khasso (aire de santé de Dialla Khasso commune de Liberté Dembaya) ;
        
        A Bamako, 27 contacts ont été identifiés et suivi dont 2 par téléphone ; la recherche de contact se poursuit. 2 cas suspects ont été notifiés et prélevés dans la commune I (District de Bamako) et dans le district sanitaire de Sélingué (Région de Sikasso) ; les résultats de l’analyse au laboratoire se sont révélés négatifs ;
        
        1 cas suspect a été notifié dans le district sanitaire de Koutiala (Région de Sikasso) ; le prélèvement est en cours d’acheminement sur le laboratoire ;
        ...
        Principaux défis
        
        Difficultés d’identifier et de suivre les 5 autres personnes sur le trajet Guinée-Bamako ;
        
        Difficultés de pourvoir en ressources humaines toutes les fonctions essentielles des organigrammes de Kayes et de Bamako ;
        
        Difficulté de mettre en place des Centres de Traitement Ebola (CTE) répondant aux normes au niveau de Kayes et Bamako.

        Rapport complet:
        http://www.sante.gov.ml/docs/Ebola29%20Oct.pdf
        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
        -Nelson Mandela

        Comment


        • #19
          Re: Mali - Premier cas confirmé de maladie à virus Ebola à Kayes - une fillette de 2 ans venue de Kissidougou, Guinée - décédée

          Représentation de l’OMS au MALI
          Rapport interne de la Situation #6
          Maladie à virus Ebola
          30 Octobre 2014

          ...
          Surveillance épidémiologique
          
          A Kayes, au total 58 contacts identifies et suivis dont 55 à l’hôpital et 3 dans le village de Dialla Khasso;
          
          Suites aux messages de sensibilisation un nouveau contact a été identifié à Kayes;
          
          A Bamako, 27 contacts ont été identifiés et suivis dont 2 par téléphone ; la recherche de contact se poursuit ;
          
          1 cas suspect a été notifié dans le district sanitaire de Koutiala (Région de Sikasso) ; le prélèvement effectué au laboratoire s’est révélé négatif ;
          
          Chez 2 contacts en isolement à Kayes, les 2 prélèvements effectués se sont révélés négatifs ;
          ...
          http://www.sante.gov.ml/docs/Ebola_30%20Oct2014.pdf
          "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
          -Nelson Mandela

          Comment


          • #20
            Re: Mali - Premier cas confirmé de maladie à virus Ebola à Kayes - une fillette de 2 ans venue de Kissidougou, Guinée - décédée

            Représentation de l’OMS au MALI
            Rapport interne de la Situation #9
            Maladie à virus Ebola
            2 Novembre 2014
            ...
            Aucun cas suspect n’a été notifié ce jour ;
            Tous les 108 contacts identifiés sont suivis à Kayes et à Bamako.
            ...
            A Kayes, 79 contacts ont été identifiés et suivis dont 33 agents de santé;
            A Bamako, 29 contacts ont été identifiés et suivis.
            ...
            http://www.sante.gov.ml/docs/MALI_EV...embre_2014.pdf
            "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
            -Nelson Mandela

            Comment


            • #21
              Re: Mali - Premier cas confirmé de maladie à virus Ebola à Kayes - une fillette de 2 ans venue de Kissidougou, Guinée - décédée

              Ebola : « les risques de contamination des personnes en contact avec la fillette décédée sont faibles », selon l'OMS

              Publication : mardi 4 novembre 2014 15:21 Affichages : 34

              L’Organisation mondiale de la santé a annoncé hier qu'aucun autre cas de fièvre Ebola n'avait pour le moment été détecté au Mali depuis le décès de la fillette de deux ans. Dans sa dernière communication l'OMS se veut rassurante.

              Selon l'organisation, les 108 personnes qui ont été en contact avec une fillette décédée il y a dix jours, restent sous surveillance. Toujours selon elle, les services de santé n'ont pas encore retrouvé les 39 personnes qui ont voyagé dans le même autocar que la victime, arrivée de Guinée quatre jours avant son décès. L'OMS estime que les risques de contamination sont très faibles, car il est peu probable que ces personnes aient eu un contact direct avec la fillette. Sa sœur, âgée de cinq ans, était elle aussi fiévreuse. Mais les tests ont montré qu'elle souffre de paludisme, et non du virus Ebola.

              Les autres membres de la famille, a précisé le porte parole de l'organisation, sont hospitalisés et ne présentent aucun symptôme de la fièvre hémorragique.
              ...

              http://www.studiotamani.org/index.ph...li-selon-l-oms
              "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
              -Nelson Mandela

              Comment


              • #22
                Re: Mali - Premier cas confirmé de maladie à virus Ebola à Kayes - une fillette de 2 ans venue de Kissidougou, Guinée - décédée

                Ebola : levée de quarantaine pour 25 personnes placées sous surveillance

                Catégorie : Société Publication : mardi 11 novembre 2014 15:20

                La quarantaine a été levée pour 25 personnes sur plus de 100 qui ont approché la fillette contaminée en Guinée et morte en octobre à Kayes. Les autres personnes placées en isolement vont suivre dans le courant de la semaine, selon des sources sanitaires.

                Deux passagers du bus à bord duquel a voyagé la fillette de deux ans, à Bamako, avant de se rendre à Kayes où elle est décédée , ont été retrouvés en France et au Sénégal, selon l'Organisation Mondiale de la Santé.

                Sur 108 contacts potentiels identifiés, « 25 ont été suivis pendant 21 jours, la durée maximale d'incubation du virus, et ont été libérés du système de surveillance », toujours selon l'organisation.

                « L'isolement de la quinzaine de personnes à Bamako qui ont été plus ou moins en contact avec la fillette décédée est levé. Ils ne sont pas malades. Ils n'ont pas contracté le virus », a déclaré le ministre malien de la Santé. Ousmane Koné a indiqué être allé en personne le leur annoncer.

                A ces 15 personnes à Bamako, s'ajoutent dix autres à Kayes dont la « quarantaine » a été levée, selon les mêmes sources.

                L'OMS précise que « 79 contacts potentiels à Kayes ont été suivis et à cette date aucun n'a montré de symptôme d'Ebola ni été testé positif au virus ».

                « Ce mardi, toutes les personnes en isolement à Kayes doivent être libérées si la tendance se confirme. La grand-mère de la fillette décédée se porte bien. Toutes les autres personnes aussi », a affirmé le Dr Abdoulaye Néné Coulibaly, de l'équipe médicale malienne chargée de suivre la situation sur le terrain.
                ...
                http://www.studiotamani.org/index.ph...s-surveillance
                "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
                -Nelson Mandela

                Comment

                Working...
                X