Announcement

Collapse
No announcement yet.

Les premiers essais cliniques de traitement contre Ebola débuteront dans des projets MSF en décembre

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Les premiers essais cliniques de traitement contre Ebola débuteront dans des projets MSF en décembre

    Les premiers essais cliniques de traitement contre Ebola débuteront dans des projets MSF en décembre
    (communiqué)

    Poster par Guineematin le 13 - nov - 2014
    ...
    L’Institut national (français) de la santé et de la recherche médicale (INSERM) mènera une étude clinique sur l’antiviral favipiravir à Guéckédou, en Guinée. L’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers (IMT) effectuera une étude sur le traitement par plasma ou sang total convalescents dans le centre Ebola de Donka, à Conakry en Guinée. L’université d’Oxford conduira quant à elle, au nom du Consortium International des Infections Respiratoires Aigües Sévères et Emergentes (ISARIC), une étude clinique sur l’antiviral brincidifovir dans un site qui reste encore à déterminer, et financée par le Wellcome Trust. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités sanitaires des pays affectés participent à cet effort collectif.

    “C’est un partenariat international sans précèdent qui représente un espoir pour les patients d’avoir accès à un véritable traitement contre cette maladie qui tue aujourd’hui entre 50% et 80% des personnes infectées », explique le Dr. Annick Antierens, qui coordonne les partenariats de recherche pour MSF. « MSF étant l’un des principaux acteurs dispensant des soins médicaux aux patients infectés par le virus Ebola en Afrique de l’Ouest, nous prenons part à ces études cliniques accélérées dans le but de donner de meilleures chances de survie aux personnes touchées par l’épidémie actuelle. »

    Les protocoles de ces essais sont en phase finale de développement et ont été conçus avec un objectif simple de survie à 14 jours, et avec de larges critères d’inclusion. Ces protocoles s’attelleront à perturber le moins possible les soins aux patients, à respecter les normes éthiques et de bonne pratique médicale internationales, et à faire en sorte que les données scientifiques soient solides et partagées en tant que bien commun. Les principes essentiels et les méthodologies ont été partagés avec les autorités éthiques des pays respectifs, avec l’objectif de commencer les premiers essais cliniques courant décembre 2014. Les premiers résultats pourraient être disponibles en février 2015.
    ...
    http://guineematin.com/?p=6433
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

  • #2
    Re: Les premiers essais cliniques de traitement contre Ebola débuteront dans des projets MSF en décembre

    Ebola: l'essai en Guinée sur un antiviral japonais prévu en décembre

    Le Parisien | 04 Déc. 2014, 20h48 | MAJ : 04 Déc. 2014, 20h48

    L'essai pour tester l'efficacité du médicament antiviral japonais faviripavir (Avigan) sur les malades d'Ebola en Guinée "devrait débuter avant la fin de l'année" et des premiers résultats sont attendus vers la fin du premier trimestre 2015, a indiqué jeudi à l'AFP le Pr Jean-François Delfraissy.

    Initialement, cet essai conduit par l'Inserm (Institut français pour la santé et la recherche médicale) devait démarrer en novembre, mais "on a pris du retard parce que c'est difficile (...) il y a des contraintes réglementaires", explique le coordinateur français de la lutte contre Ebola.
    ...
    Parallèlement, un autre médicament antiviral, le brincidovofir, développé par la firme américaine Chimerix, doit être testé au Liberia par Médecins sans frontières (MSF) sous l'autorité de l'université d'Oxford.

    Cet essai devrait se dérouler au premier trimestre 2015, selon le Pr Delfraissy. Des résultats positifs pour le favipiravir et pour le brincidovofir ouvriraient la voie à une prometteuse "stratégie de combinaison" de ces deux molécules, souligne-t-il.
    ...
    http://www.leparisien.fr/laparisienn...642063%2Cd.eXY
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela

    Comment


    • #3
      Guinée : un premier test contre Ebola en essai à Gueckédou

      Publié le mardi 23 décembre 2014 14:48
      Écrit par Lejourguinee.com


      Frappée de plein fouet par l’épidémie de la fièvre à virus Ebola, la Guinée tente une nouvelle expérience pour stopper la maladie. Le pays lance son premier essai clinique de traitement contre Ebola au Sud du pays, foyer de l’épidémie. Il est mené par l'Inserm en collaboration avec Médecins Sans Frontières (MSF) à Guéckédou, ville où le premier cas a été détecté. (Communiqué MSF) Conakry, le 23 décembre 2014. Les premiers patients guinéens ont pu cette semaine bénéficier d’un nouveau traitement contre le virus Ebola, dans le cadre du début d’un essai clinique, annoncent conjointement le Ministère de la Santé guinéen, Médecins Sans Frontières (MSF) et l’Institut National de la Santé et de la Recherche (Inserm), promoteur de l'essai. Il s’agit de l’administration d’un médicament antiviral, appelé favipiravir, au centre de traitement Ebola à Guéckédou. Dans les semaines à venir, le déploiement de l'essai se fera dans deux autres centres de traitement du virus Ebola (CTE) en Guinée : à Macenta (centre géré par la Croix Rouge Française), et Nzéréckoré (centre géré par l’association Alima). « Toute nouvelle innovation thérapeutique contre une maladie qui tue entre 50% et 80% des personnes infectées représente un réel espoir pour les malades ; c’est pour cela que nous avons décidé d’accueillir la tenue de cette étude clinique dans notre centre de prise en charge de Guéckédou», explique Tessy Fautsch, coordinatrice médicale de MSF en Guinée. « L’étude, menée en collaboration avec MSF, vise à rapidement évaluer l'efficacité d'un traitement contre le virus Ebola, qui a déjà causé près de 1500 morts en Guinée.», explique Xavier Anglaret, responsable scientifique Inserm de l'essai sur place à Guéckédou.
      ...
      http://www.lejourguinee.com/index.ph...ai-a-gueckedou
      "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
      -Nelson Mandela

      Comment


      • #4
        En Guinée, interrogations autour d’essais cliniques anti-Ebola

        Mi-décembre, des chercheurs français ont démarré en Guinée un essai avec un médicament expérimental contre Ebola.

        9/1/15 - 15 H 32
        Cet essai se déroule en Guinée forestière, une zone où l’épidémie est en net reflux, alors que les malades de Conakry, plus nombreux, n’ont pour l’instant pas accès aux traitements expérimentaux.
        ...

        INÉGALITÉ GÉOGRAPHIQUE
        À la mi-décembre, un essai clinique a démarré dans le sud du pays, en Guinée forestière, où l’épidémie semble nettement marquer le pas depuis une quinzaine de jours. Dans le même temps, à Conakry, la capitale, les patients, nombreux, n’ont toujours pas accès au moindre traitement expérimental.

        « Il ne faut pas prendre de décisions hâtives. Mais nous sommes très attentifs à l’évolution de la situation épidémiologique. Et si cela s’avère nécessaire au cours des prochaines semaines, il faudra peut-être changer la localisation de ces essais », indique Yansané Mohamed Lamine, conseiller du ministre de la santé de Guinée.
        ...

        http://www.la-croix.com/Actualite/Mo...-01-09-1290775
        "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
        -Nelson Mandela

        Comment


        • #5
          Publié le 03 février 2015 à 12h48 | Mis à jour à 12h48

          Ebola: un essai clinique interrompu en raison du déclin de la maladie
          ...
          L'essai clinique mené au Liberia d'un traitement contre le virus d'Ebola, le brincidofovir, a pris fin en raison du déclin de la maladie, a annoncé mardi le Wellcome Trust, une fondation médicale britannique qui finance la recherche.

          «Il n'est actuellement pas réaliste d'envisager de recruter suffisamment de patients (pour effectuer des tests et) tirer des conclusions quant à l'efficacité de ce remède», explique le Wellcome Trust dans un communiqué.

          «En conséquence, l'essai a pris fin», ajoute l'organisation.

          Cette décision a été prise à l'issue d'un comité scientifique réunissant des chercheurs du Liberia, de l'université d'Oxford et de l'organisation Médecins sans frontières (MSF). Elle intervient quatre jours après l'annonce de la société américaine Chimerix, qui fabrique le brincidofovir, de ne plus participer à de futurs essais.
          ...
          http://www.lapresse.ca/international...la-maladie.php
          "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
          -Nelson Mandela

          Comment


          • #6
            Un espoir thérapeutique contre le virus Ebola

            Un médicament anti-grippal, testé par des chercheurs français en Guinée, a donné des « résultats encourageants ». Délivré à 80 patients, ce produit réduit le « nombre de décès chez les adultes et adolescents ayant une faible multiplication du virus », selon l’Élysée.

            5/2/15 - 18 H 22
            ...
            C’est une lueur d’espoir face au virus Ebola : un médicament expérimental, évalué par des chercheurs français en Guinée, présente des résultats encourageants. Une information qui devrait susciter une forte attente chez les patients africains qui, dans leur très grande majorité, ne disposent aujourd’hui d’aucun médicament véritablement efficace. Mais pour l’instant, il est encore difficile de savoir dans quelles conditions ce produit expérimental pourra être délivré en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, les trois pays toujours touchés par cette épidémie de fièvre hémorragique.

            UN MÉDICAMENT JAPONAIS CONTRE LA GRIPPE

            C’est à la mi-décembre qu’a été lancé l’essai clinique conduit par des chercheurs de l’Institut français de la santé et la recherche médicale (Inserm) en lien avec Médecins sans Frontières (MSF). L’objectif était d’évaluer l’efficacité d’un médicament japonais, le Favipiravir, habituellement utilisé pour traiter la grippe. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé que ce produit pouvait avoir une certaine efficacité contre le virus Ebola. Mais pour en avoir la certitude, il fallait conduire un essai clinique sur le terrain.

            UN ESSAI LANCÉ EN GUINÉE FORESTIÈRE

            L’essai a démarré dans le centre MSF de Guéckédou en Guinée Forestière doté d’une centaine de lits. Pendant longtemps, cette région de la Guinée Forestière a été l’épicentre de l’épidémie avec un nombre très important de patients. Mais à partir de la fin de l’année, le nombre de cas a commencé à y chuter de manière sensible. Au 5 janvier, par exemple, le centre de Guéckédou n’accueillait plus que 4 patients. Cela n’a pas facilité la tâche des promoteurs de l’essai qui, au départ, avaient prévu d’inclure au moins 200 patients. Pour élargir le recrutement, l’Inserm a décidé, début janvier,d’étendre son essai sur un deuxième site, celui de N’Zékoré où les patients étaient plus nombreux....

            PIERRE BIENVAULT

            5/2/15 - 18 H 22

            Article complet:
            http://www.la-croix.com/Actualite/Mo...-02-05-1277320

            ------------------------------------------------------------------------------------------------
            Ebola : le médicament japonais diminue la mortalité de moitié
            par
            la rédaction
            |
            Publié le 5 Février 2015

            Développé au départ comme un traitement contre la grippe, le Favipiravir interfère avec la capacité du virus à se répliquer. Les premiers résultats montrent qu'il réduit de manière importante la mortalité chez les patients atteints d'Ebola.
            ...
            Selon les chercheurs, le risque de mortalité passerait ainsi de 30 % à 15 % grâce au favipiravir. Le médicament avait à la base été approuvé au Japon en tant que traitement contre la grippe l’an passé. Il est bien toléré, mais ne semble avoir aucun effet chez les patients ayant une charge virale importante.
            ...
            http://www.pourquoidocteur.fr/Ebola-...itie-9721.html
            "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
            -Nelson Mandela

            Comment


            • #7
              Les essais d’une molécule anti-Ebola étendus en Guinée

              Les essais cliniques en Guinée-Conakry d’un antiviral japonais qui a donné des indices d’efficacité contre le virus Ebola ont été étendus à d’autres centres dans le pays, a annoncé samedi 7 février le coordinateur national de la lutte contre Ebola, le Dr Sakoba Keïta.

              7/2/15 - 16 H 48 - Mis à jour le 7/2/15 - 16 H 52

              « Il a été décidé d’étendre l'administration de cette molécule à d'autres sites de traitement. Nous avons commencé par Gueckédou (en Guinée forestière, sud), nous l'avons étendu au jour d'aujourd'hui à la préfecture de N'Zérékoré (sud) et il y a trois jours que nous avons commencé à Coyah », à l’est de la capitale, a déclaré le Docteur Sakoba Keïta.
              ...

              http://www.la-croix.com/Actualite/Mo...-02-07-1278019
              "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
              -Nelson Mandela

              Comment

              Working...
              X