Announcement

Collapse
No announcement yet.

Ebola : la tragédie qu'on n'a pas vu venir

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Ebola : la tragédie qu'on n'a pas vu venir

    Ebola : la tragédie qu'on n'a pas vu venir

    Il y a un an, un enfant décédait dans un village perdu de Guinée. La mort du petit Emile, le "patient zéro", marquait le début d’une épidémie d’une ampleur inimaginable....

    15.12.2014Par nos partenaires de Le Temps

    Mi-mars 2014. Au siège de la section suisse de Médecins sans frontières (MSF) à Genève, la Néerlandaise Esther Sterk, spécialiste Ebola de la maison, ne le sait pas encore mais elle a une bombe entre les mains. Le premier rapport sur ce qui va devenir la plus meurtrière épidémie d’Ebola jamais connue. Le document de quelques pages a été transmis par le ministère de la Santé guinéen. Il fait état de quinze patients atteints d’un mal mystérieux, dont neuf sont décédés. L’organisation humanitaire a été sollicitée, car elle gère un programme contre le paludisme à Guéckédou, en Guinée forestière, dans le sud-est du pays, l’un des lieux où les morts inexpliqués ont été signalés.

    "En lisant le rapport, avec un collègue, un détail nous a frappés : plusieurs malades avaient eu le hoquet, un symptôme typique d’Ebola", se souvient Esther Sterk. A ce stade, le virus mortel découvert en 1976 au Zaïre au bord d’une rivière qui lui a donné son nom, n’est qu’une hypothèse. Il ne s’est jamais aventuré jusqu’en Afrique de l’Ouest, à part un cas isolé en Côte d’Ivoire en 1994. Mais la situation est jugée suffisamment grave pour que l’ONG dépêche des spécialistes sur place afin d’isoler les malades et d’en savoir davantage. Entre-temps, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été aussi été alertée.
    ...
    "J’ai commencé à percevoir l’ampleur du problème, lorsque des collègues, dont le poste avait été supprimé, ont soudainement été envoyés en Afrique de l’Ouest, continue Patrick Zuber. Les employés de l’OMS rédigent habituellement des directives ou des recommandations de santé publique et assistent à leur mise en œuvre. Mais, là, certains ont été amenés à soigner des malades." Trois consultants de l’OMS ont été contaminés, dont le médecin cubain évacué et soigné à Genève. Officiellement, l’organisation conseille les gouvernements. Mais comment faire lorsque les pays sont si démunis, comme la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone, où il y a un ou deux docteurs pour soigner 100 000 habitants?
    ...

    Article complet;
    http://www.tv5monde.com/cms/chaine-f...s-vu-venir.htm
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela
Working...
X