Announcement

Collapse
No announcement yet.

Ebola - Le virus de l'indifférence

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Ebola - Le virus de l'indifférence

    Publié le 08 septembre 2014 à 05h00 | Mis à jour à 07h18

    Le virus de l'indifférence

    Mélanie Dugré
    Avocate, l'auteure collabore régulièrement aux pages Débats.
    ...
    J'éprouve un mélange de respect, de fascination et d'admiration pour les professionnels québécois, nés et formés ici, qui renoncent à leur stabilité et leur sécurité occidentales pour répondre à l'appel de l'ailleurs et se consacrer à des causes humanitaires internationales. Je pense à un ancien collègue, Me Pascal Paradis, qui a laissé le confort de la pratique privée dans un grand cabinet pour donner des ailes à Avocats sans frontière, une ONG qui soutient la défense des droits humains des groupes ou des personnes les plus vulnérables dans le monde.

    Je pense aussi, et surtout, à Dre Joanne Liu, pédiatre originaire de Québec et présidente internationale de Médecins sans frontières (MSF). C'est la Dre Liu elle-même qui a sonné l'alarme la semaine dernière dans un cri du coeur lancé au siège de l'ONU afin de sensibiliser la planète à la gravité de l'épidémie d'Ebola qui sévit en Afrique. MSF estime que « le monde perd la bataille contre l'Ebola et que les États se contentent de rejoindre une coalition mondiale de l'inaction ». Cette inaction mondiale, c'est d'abord celle des gouvernements, mais également notre propre insouciance -sans malice, soit -, mais qui nourrit une certaine apathie envers les drames qui se déroulent au-delà de nos frontières.

    Plus tôt cette année (La Presse, 21 avril et 1er juin 2014), la Dre Liu évoquait déjà son indignation devant l'indifférence collective à l'égard des tragédies humanitaires au coeur desquelles MSF est plongé, que ce soit en Syrie, au Soudan du Sud ou en Centrafrique. La timidité de la réaction mondiale dans le dossier de l'Ebola vient donc s'ajouter à une liste déjà trop pleine d'horreurs ignorées.

    Il reste désolant de voir que notre intérêt à l'égard du virus Ebola se limite à nous assurer que les patients québécois suspects, périodiquement rapportés par les médias, ne sont finalement pas infectés par la terrible maladie et que notre système de santé est paré à réagir à une propagation éventuelle du virus. Rassurés sur notre propre sort, nous retournons rapidement à nos occupations pendant que dans certains pays africains directement touchés par l'épidémie, les cadavres, hautement infectieux, pourrissent dans les rues.
    ...
    http://www.lapresse.ca/debats/nos-co...difference.php
    "Safety and security don't just happen, they are the result of collective consensus and public investment. We owe our children, the most vulnerable citizens in our society, a life free of violence and fear."
    -Nelson Mandela
Working...
X